Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Dépêche -
« Aux origines des fêtes bretonnes », un chef d’œuvre d’ambigüité et de non-dits
Ouest France et Historia viennent de publier un numéro spécial dédié « aux origines des fêtes bretonnes », préfacé par Jean-Michel Le Boulanger, vice-président de la Région administrative Bretagne.
Gilles Delahaye pour OMEB le 26/10/11 16:14

Ouest France et Historia viennent de publier un numéro spécial dédié « aux origines des fêtes bretonnes », préfacé par Jean-Michel Le Boulanger, vice-président de la Région administrative Bretagne.

Bien fait, avec un choix riche d'illustrations, la publication tente un tour général des fêtes de Bretagne, des pardons aux festivals, des fêtes maritimes aux foires, de la Saint Yves à la Saint Patrick.

Et bien évidemment, la Loire-Atlantique y brille par son absence et…. par sa présence : d'un côté l'on trouve en pages 96 et 97 une « carte de Bretagne » ne portant que sur les quatre départements bretons avec une petite indication l'autre côté de la frontière « Loire-Atlantique » sans rien de plus ; de l'autre, on trouve en pages 58 et 59 un article consacré à la Folle Journée de Nantes……

Comme si les éditeurs voulaient imposer leur vision « 4 départements » tout en mettant un article sur un événement se passant en Loire-Atlantique pour éviter d'être taxés de révisionnistes.

En résumé, encore une publication parlant soi-disant de la Bretagne mais évacuant la Loire-Atlantique en douceur en espérant que cela ne se verrait pas.

On aimerait connaître l'avis de M. Le Boulanger, lui qui répète à qui veut bien l'entendre, que la Bretagne c'est 5 départements……

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1707 lectures.
logo
L'Observatoire des Médias en Bretagne est basé à Rennes. Il est composé d'un collectif de plusieurs journalistes.
Voir tous les articles de OMEB
Vos 3 commentaires
J-Luc Le Floc'h Le Mercredi 26 octobre 2011 17:57
Le sous-titre "une tradition très moderne" en dit déjà long sur le style commercial (je présume, je n'ai pas eu le temps de regarder en kiosque).
Un remake du trop usé "entre tradition et modernité" que l'on trouve un peu partout, qu'il s'agisse de Bretagne ou de n'importe quoi, et qui qualifie presque à coup sûr un manque de réflexion.
Que faut-il attendre de la soupe commerciale? Peut-on porter sur elle un regard d'exigence? La qualité ne se décrète pas... Elle est toujours une chance. Elle n'est pas systématique, ni si abondante, même dans un monde d'abondance!
(0) 

Rafig Le Mercredi 26 octobre 2011 20:59
Beaux livres pour Noël ...
Dans la même veine des livres qui parlent de "nos belles régions qu'on n'a dans notre belle France" il y a celui de Jean-Pierre Pernaut (13h de TF1) qui publie une réédition de son livre sure les "régions". Je n'ai pas ouvert la nouvelle mais la précédent était, comme il fallait sans douter, basée sur nos magnifiques régions administratives de la République Française. Et comme d'habitude les préfaces ou 4e de couvertures nous vantent : La Picardie, la Bourgogne, La Bretagne ... et l'on se retrouve avec la PACA, La Rhône-Alpes et Nantes dans les PDL ! avec comme monument important le Passage Ponneraye ... évidement. Voir le Rider-inDigest " Les trésors de nos Régions" ... que de la sous culture, de la désinformation et de la malhonnêteté historique ... il suffit de na pas les acheter.
(0) 

Louis-Benoît GREFFE Le Dimanche 30 octobre 2011 20:01
Lu le "dossier"... des cartes B4 partout, des données inexactes, incomplètes, trafiquées. L'article sur le culte des saints est à revoir : c'était d'ailleurs une bonne occasion de réparer la bévue "Loire-Atlantique = Bretagne", étant donné que le culte des saints s'organise évidemment sur les mêmes fondements en 44 que dans le reste de la Bretagne. Mais non, l'on sera passé à côté de saint Goustan (le Croisic), saint Friard et saint Secondel (Besné, avec un culte de l'eau pour le dernier), saint Vital à Arthon, saint Philbert à Grandlieu, saint Martin de Vertou, l'évangéliste injustement méconnu (Corsept c'est lui, c'est sa septième fondation, comme le nom l'indique), saint Victor de Bouvron (ou de Campbon, ils se le disputent, il y a aussi une fontaine à la limite entre les deux communes), saint Julien, l'ermite des patates à Quilly au XVIIe. Justice leur sera rendue sur ABP. En attendant il y a ça
Le seul bon article est sur Saint Yves, mais on peut trouver mieux encore sur le net, pas la peine d'acheter ce numéro qui traine dans la boue la notion même d'Histoire... Historia, les "enquêtes" en grec. Ce dossier n'est pas une enquête, mais une compilation tirée de la sous-culture du JT de TF1, "réduite, pressée, mâchée", aurait dit Cavanna, pour le commun du peuple que l'on prend pour un mougeon, la bête qui se fait tondre et pigeonner tout à la fois.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons