Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Arrivée de la <i>Redadeg</i> 2014 à Glomel le 31 mai. Copie écran video de <i>44=Breizh</i>.
Arrivée de la Redadeg 2014 à Glomel le 31 mai. Copie écran video de 44=Breizh.
- Communiqué de presse -
"Nantes en Bretagne" scandé par 4 000 personnes à l'arrivée de la Redadeg à Glomel !
Une foule rassemblée pour fêter cette quatrième édition de la course pour la langue bretonne après plus de 1.500 km courus à travers les cinq départements bretons
Jonathan Guillaume pour 44=Breizh le 1/06/14 22:00
34189_2.jpg
Arrivée de la Redadeg 2014 à Glomel le 31 mai.

Selon la presse, près de 4.000 personnes se sont retrouvées pour l'arrivée de la Redadeg (voir le site) à Glomel/Groñvel samedi 31 mai. Une foule rassemblée pour fêter cette quatrième édition de la course pour la langue bretonne, qui après plus de 1.500 km courus à travers les cinq départements bretons, a fini le parcours en scandant " Naoned e Breizh ! " (Nantes en Bretagne).

En effet, depuis plusieurs années, tant en Loire-Atlantique que dans le reste de la Bretagne, nous avons connu de fortes mobilisations populaires en faveur de la réunification de la Loire-Atlantique à sa région légitime et naturelle, la Bretagne.

Le 19 avril dernier nous étions 10.000 dans les rues de Nantes ( voir l'article ) . La réforme territoriale et la réduction du nombre de régions annoncées par le chef de l'État et le gouvernement sont donc attendues comme dans aucune autre région de France.

La fuite survenue ces derniers jours à propos de l'annonce d'une nouvelle carte territoriale par le président de la République pour mardi prochain, a donc très rapidement mobilisé en Bretagne. Cette mobilisation sur la question territoriale aura malheureusement été perturbée par l'annonce d'un “printemps des bonnets rouges” prenant appui sur celle-ci pour tenter un nouveau retour sur la scène médiatique.

Alors qu'à Nantes un happening réunissait près de 300 personnes enchaînées à la préfecture ( voir l'article ), coureurs et organisateurs de la Redadeg terminaient les derniers kilomètres de la course derrière une banderole " Démocratie et Réunification de la Bretagne ".

À la tribune, Loïc Jadé, président du comité organisateur de la course pour la langue bretonne, a été longuement applaudi après sa prise de parole, terminant la course : " La Redadeg et la langue bretonne ne sont pas qu'une fête, c'est aussi un combat qui se mène pour les 5 départements bretons ".

La réaction rapide survenue en Bretagne — suite aux fuites concernant le projet de réforme territoriale — témoigne donc d'attentes et d'inquiétudes bien réelles.

Le collectif 44=Breizh et Bretagne Réunie, rejoints par plusieurs associations, appellent donc à des rassemblements devant les 5 préfectures de Bretagne, le mardi 3 juin entre 17 h et 20 h, après l'annonce de François Hollande.

Dans tous les cas, soyons présents, soit pour dénoncer la partition de la Bretagne ou sa disparition dans un Grand Ouest, ou, espérons-le, pour fêter la réunification prochaine…

Jonathan Guillaume pour 44=Breizh, 06 12 30 67 15

(voir le site) de 44=Breizh, page du communiqué.

(voir le site) de Dailymotion avec d'autres videos de 44=Breizh.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1310 lectures.
logo
44=Breizh est un collectif de jeunes militants pour la Réunification de la Bretagne et contre la propagande assimilatrice de la Région Pays de la Loire.
44=Breizh, c’est parce que la propagande « Pays de la Loire » qui inonde notre vie quotidienne, nos lycées, nos lieux de formation, mérite une réponse.
44=Breizh, c’est parce la politique d’acculturation « ligérienne » est inadmissible.
44=Breizh, c’est parce que depuis trop longtemps le peuple breton réclame son unité territoriale, avec beaucoup de promesses et d’espoirs, mais jamais d’actes.
Constitué depuis début 2008, le collectif 44=Breizh vise à regrouper la jeunesse bretonne qui dit non à la partition et à la région « PdL ». Malgré 37 ans de « PdL » et de séparation, nous, jeunes de 15 à 30 ans, réclamons fortement
Voir tous les articles de 44=Breizh
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 3 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons