Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Annonce -
" Ne vo ket savetaet ar brezhoneg gant ar skol nemetken ! " - Pennad Kaoz gant Gwenole Larvol
Gwenole Larvol 'zo bet mestr skol e-pad pemzek vloaz er skolioù divyezhek ha n'eus pell 'zo, en deus savet un dezenn anvet« Sinon ça restera la langue de l’école… » : favoriser l’appropriation sociolinguistique du breton dans les filières bilingues de l’école élémentaire."
Florent Grouin Par BREZHOWEB le 9/02/24 11:43
Gwenole Larvol (Treuzkas ar yezh) - Pennad Kaoz : Gwenole Larvol a lak war-wel traoù fetis da lakaat e plas er c'hlasoù.
Réalisation : Brezhoweb
(993 vues)
59110_1.png
E-pad un euriad e vez lakaet ar gaoz war sujedoù a bep seurt liammet gant penaos treuzkas ar yezh hiziv an deiz ?

Penaos plantañ brezhoneg er skolioù divyezhek ? Daoust ha rediañ ar vugale d'ober gant ar yezh 'zo efedus ? Penaos stummañ gwell ar gelennourien e brezhoneg ha peseurt plas evit un identelezh liammet gant ar yezh ?

Gwenole Larvol 'zo bet mestr skol e-pad pemzek vloaz er skolioù divyezhek ha n'eus pell 'zo, en deus savet un dezenn war "Penaos treuzkas ar yezh er skolioù divyezhek evit ma vefe implijet e-maez ar skolioù".

Un atersadenn a ya don 'ba he sujed kaset da benn gant Lionel Buannic evit an abadenn Pennad Kaoz.

Istitlet e brezhoneg.

Voir aussi :
0  0  
logo
An tele nemetañ e brezhoneg penn-da-benn ! Abadennoù evit ar re vras hag ar re vihan, filmoù, teulfilmoù, tresadennoù-bev, rummadoù, sitkomoù... Adkavit an holl brogrammoù e brezhoneg war lec'hienn Brezhoweb war-eeun etre 6e noz ha 10e30 noz, pe er replay pa faot deoc'h.
Gwelout pennadoù all BREZHOWEB
Vos 1 commentaires
Léon-Paul Creton Le Jeudi 15 février 2024 08:06
Vous avez totalement raison" la langue bretonne ne sera pas "sauvée par l'école seulement" !!! Et que moi, je réponde en français ou en breton ne changera absolument rien au problème! Encore moins, juste un peu, au vu de l’audience insuffisante ici, et de la compréhension ultra limitée du breton, si ce commentaire ne passerait pas parce qu’écrit dans la langue coloniale ; qui entre nous est bien plus comprise par le plus grand nombre des Bretons !? Le breton n’est donc qu’une langue de niche, et d’une extrême minorité comme prévu par certains qui le prévoyaient jadis déjà, et maintenue ainsi, d’autant plus que 4 millions de « Bretons » ne l’ont même pas abordé, ni incités car privés des moyens nécessaires à sa connaissance, et plus largement à l’Histoire et la Culture bretonne globale !
Ce qui démontre l’actuelle impossibilité tristement constatée d’avoir le poids nécessaire, l’efficacité quant à l’apprentissage, et la qualité devant être exigée dans ce qui est dispensé à tous nos enfants en BRETAGNE concernant notre langue dans toutes les écoles qui prétendent instruire nos enfants et petits enfants dans cette langue.
!
Diwan, après une existante et activité depuis une quarantaine d’années, mérite un débat, des éclaircissements permettant à tous les Bretons de savoir la réalité de son fonctionnement, des influences qui la hantent, des salariés, des raisons des familles ! Plus précisément porter à la connaissance des Bretons, les contraintes négatives de l’état français… et d’élus bretons(?); ainsi que des forces seulement politiciennes et syndicales qui peuvent y agir pour le meilleur s’il existe, ou/et pour le pire !
L’on pourrait aussi, peut-être au bout de cette longue expérience diwanesque non passée et portée à évaluation du Peuple Breton, faire un bilan le plus sérieux et exhaustif, au-delà des appréciations lénifiantes sur des résultats obtenus par comparaison d’avec le système scolaire hexagonal ? Notamment, en ce qui me concerne, sur ce que sont devenus tous ces élèves qui y sont passés ; et dans quelles mesures valables ce qu’ils sont devenus a/aurait pu, peut et pourrait être d’une grande utilité en tous les domaines qui sont plus que jamais d’une « utilité hurlante» pour les BRETONS, et par conséquent l’avenir de la BRETAGNE. En écrivant ce paragraphe j’ai, et j’avais une pensée sur ces peuples, Indiens d’Amérique qui élèvent et ont élevés leurs enfants pour une partie, afin d’en faire par exemple des avocats volontairement formés à être aptes de défendre devant les tribunaux et instances politiques des USA, tous les intérêts de leurs peuples.
!
Nota bene : Aucun de mes enfants n’a pu apprendre sa langue grand maternelle, dans une école française, c’était impensable, inexistant et/mais inenvisageable à ces époques de sombre civilisation of Pariss!
Aucun de mes petits enfants n’a pu me donner plus de quelques mots, de banals noms de choses et de doigts, de quelques nombres en breton jusqu’à pas plus de 10, « là » où dans le laïque qui prétendait en initier le développement. Des cours (?) souvent donnés de façon erratique, voire n’existant plus au bout de quelques semaines ou mois. Quant au privé…
Des illusions Perdues ? Non je n’en avais pas depuis fort longtemps, et jamais eu sur la question bretonne gérée par Paris!? Mais pas seulement de Paris…
(0)  Envoyer un mail à Léon-Paul Creton

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 1 ?

ABP

Embann

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons