Put your name here

Hymne catalan chanté par deux participants à la fin de la soirée : la lutte n'exclut pas la bonne humeur !
Hymne catalan chanté par deux participants à la fin de la soirée : la lutte n'exclut pas la bonne humeur !

"Nos valeurs ne sont pas celles de la bourse" dixit Puidgemont
Un débat de plus de deux heures dans la petite boutique quimperloise a permis de clarifier de nombreux points de la politique catalane et espagnole.
Chronique de Kerne Multimédia

Publié le 24/11/17 16:54 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
:
Réalisation :

Un débat de plus de deux heures dans la petite boutique quimperloise a permis de clarifier de nombreux points de la politique catalane et espagnole. Trois invités catalans ont permis aux vingt personnes présentes de mieux comprendre la situation : d'une part, une population catalane très active dans ses revendications (des manifestations réunissant jusqu'à deux millions 500 000 personnes, dans un calme olympien, sans aucun débordement) et d'autre part, un Etat espagnol sourd à ces revendications et intervenant par la force.

Et c'est surtout ce déploiement de force policière des dernières élections, l'emprisonnement et l'inculpation de huit ministres catalans sous un motif de "sécession et réddition" qui pose problème côté Madrid : la sécession et la reddition sont des gestes violents, commis par la force. Or, ce qui caractérise le mouvement catalan, c'est sa non violence. Les discours de Puidgemont respectent les Espagnols, alors que les médias espagnols, le roi, le premier ministre font passer des messages de mépris et des ordres violents à l'encontre des Catalans. Rajol fait régner la terreur et plusieurs morts "accidentelles" parmi les personnes qui ont cherché à montrer les malversations et la corruption de ce personnage, montrent à quel point la violence, héritière des années de franquisme mais aussi, de l'Inquisition... est encore bien vivante.

Débats, chansons, lectures... la soirée a permis de confronter les avis, d'aller plus loin dans les clichés coloportés ici et là, de poser des questions aux premiers concernés qui ont vécu les manifestations et les élections, et se rendent aux urnes le 21 décembre. Que se passera-t-il alors ?

Voir aussi :
facebook
mailbox
imprimer
Youtubeuse, docteure d'Etat en breton-celtique à l'Université Rennes 2 / Haute Bretagne, enseignante, militante des droits humains à Cent pour un toit Pays de Quimperlé, des langues de Bretagne avec Diwan, Aita, GBB, ...., féministe, enseignante, vidéaste, réalisatrice, conteuse, chanteuse, comédienne amateure, responsable depuis vingt ans du concours de haikus de Taol Kurun, des prix littéraires Priz ar Vugale et Priz ar Yaouankiz, ...
Voir tous les articles de Kerne Multimédia
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 6 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.