Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
150 millions d’euros pour la fibre optique : il n’y a donc plus d’excuses pour justifier les retards
Cédric O, Secrétaire d’Etat chargé de la transition numérique, a annoncé avec tambours et trompettes vendredi dernier, en Finistère, que l’Etat allait débloquer 150 millions d’euros pour poursuivre le déploiement […]
pour Blog de Marc Le Fur le 12/01/21 14:33

“Cédric O, Secrétaire d’Etat chargé de la transition numérique, a annoncé avec tambours et trompettes vendredi dernier, en Finistère, que l’Etat allait débloquer 150 millions d’euros pour poursuivre le déploiement de la fibre optique en Bretagne.” constatent les élus du groupe Droite, Centre et Régionaliste à la Région Bretagne. 

“Il est d’abord étonnant que cette annonce ait été faite en présence de Richard Ferrand, conseiller régional LREM de Bretagne, mais en l’absence du Président de la Région, également président du Syndicat mixte Mégalis, en charge de ce déploiement”, s’étonne Marc Le Fur, Président du Groupe de l’opposition. 

“Par ailleurs, cette annonce est la conclusion de plus de 2 ans de lobbying à Paris et notamment à l’Assemblée nationale, toute tendances politiques confondues, pour que l’Etat soit fidèle à ses engagements et finance les phases 2 et 3 du déploiement de la fibre”, poursuit le député Marc Le Fur. 

“Cet accord avait déjà été annoncé lors de la session de la Région, le 18 décembre dernier. C’est un engagement pris au titre du plan de relance. Il n’y a donc rien de neuf. L’annonce de vendredi n’est finalement qu’un conflit de communication interne à la majorité entre les marcheurs et les socialistes”, précise le conseiller régional Stéphane de Sallier Dupin. 

“Dans tous les cas, maintenant que les fonds sont réunis, il n’y a plus aucune excuse. Le déploiement de la fibre optique, qui souffre de plus de 3 ans de retard, doit être relancé de toute urgence. Il ne faut plus tergiverser, trouver des excuses plus baroques les unes que les autres pour expliquer le retard, et permettre aux Bretonnes et aux Bretons de bénéficier enfin de Très Haut Débit Internet à leur domicile”, conclut l’élu costarmoricain. 

Cet article 150 millions d’euros pour la fibre optique : il n’y a donc plus d’excuses pour justifier les retards est apparu en premier sur Site de Marc Le Fur.

Voir aussi :
Vos 2 commentaires
Emilie Le Berre Le Mardi 12 janvier 2021 14:50
Maintenant que la 5G semblerait s'imposer (de gré ou de force ?), la fibre ne serait-elle pas dépassée ?
À part pour des usages particuliers, la fibre concerne t-elle encore beaucoup de monde ?
Les gens sont rivés sur leur portable et la publicité pour la 5G est maintenant partout, ceci étant je vois mal la demande en fibre se développer.
Je ne cesse de le répéter ( 3 fois rien qu'aujourd'hui sur ABP), les usages vont à contre courant des discours sur le climat, la préservation des ressources, blablabla... La 5G en un un exemple.
La fibre aurait été à mon avis moins énergivore, mais ce n'est pas sur sur quoi sont dirigés les budgets publicité.
(0) 

Gregor Le Vendredi 15 janvier 2021 10:43
La fibre n'est pas dépassée, car ce n'est pas du tout le même objectif, il s'agit d'une connexion "terrienne", ultra rapide et surtout ultra stable, c'est cela que nécessite les entreprises et travailleurs chez eux. Il est plus que urgent que ce niveau de connexion soit accessible au plus grand nombre pour permettre aux professionnels de s'installer dans les petites villes aussi.
La pression sur la 5G ne s'explique pas par sa nécessité immédiate pour les utilisateurs mais pour les entreprises du secteurs, à qui cela permettra de vendre une nouvelle génération de téléphones, matériels et services divers.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons