Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Châteaubriant 26 novembre 2011. Une action de désobéissance civile du Collectif 44=Breizh.
Châteaubriant 26 novembre 2011. Une action de désobéissance civile du Collectif 44=Breizh.
Châteaubriant 26 novembre 2011. Autre action de désobéissance civile du Collectif 44=Breizh.
Châteaubriant 26 novembre 2011. Autre action de désobéissance civile du Collectif 44=Breizh.
- Article -
44=Breizh : Désobéissance civile à Châteaubriant
Ce samedi 26 novembre, à Châteaubriant, action de désobéissance civile par le collectif 44=Breizh. Dans le but de dénoncer la partition administrative de la Bretagne et la communication à outrance de la région Pays de la Loire,
Jonathan Guillaume pour 44=Breizh le 29/11/11 1:09


Ce samedi 26 novembre, à Châteaubriant, une action de désobéissance civile a été organisée par les militant-e-s du collectif 44=Breizh.


Cette action a pour but de dénoncer la partition administrative de la Bretagne et la communication à outrance de la région Pays de la Loire, qui vise à imposer et légitimer une région artificielle en quête de reconnaissance auprès de ses habitants par la création d'une identité ligérienne.


Cette action intervient dans un contexte de blocage et d'abandon de leurs engagements sur l'unité administrative de la Bretagne par les responsables des différentes collectivités :

– La commission mixte Loire-Atlantique / région Bretagne s'est brusquement et sans explication interrompue depuis les dernières élections cantonales. Ceci malgré les déclarations de Philippe Grosvalet qui disait s'inscrire dans la continuité de l'action de M. Mareschal sur ce sujet.

– Notre collectif reste sans réponse de sa lettre envoyée à Monsieur Le Boulanger, vice-président du Conseil régional Bretagne, chargé de nous auditionner dans le cadre d'un comité de suivi sur la Réunification et dont les réunions semblent s'annuler une à une.

– Nous remarquons aussi que les élus EELV de la région Pays de la Loire n'ont pas tenu les engagements qu'ils avaient pris sur la question suite aux dernières élections régionales.

– Malgré les sollicitations, Jean-Yves Le Drian, président du Conseil régional Bretagne ne souhaite toujours pas démentir les propos qui lui ont été attribués disant qu'il n'était «pas favorable à la réunification» : (voir le site) pour l'article sur 44=Breizh.

– Les récentes déclarations de responsables politiques de Bretagne sur la «création d'une collectivité unique bretonne» à propos de l'exemple alsacien, à commencer par celles de Jean-Yves Le Drian sur «un nouvel acte de la démocratie territoriale» lors d'un congrès de l'Association des régions de France le 18 novembre, n'abordent pas le point de la réunification de la Bretagne nécessaire et préalable à l'évolution institutionnelle du territoire breton.


Cette action intervient aussi dans un contexte de répression des militants de la réunification. La région Pays de la Loire exige en effet près de 20.000 euros de dommages à six jeunes militants ayant barbouillé des panneaux en plastique de la région PdL.

Par cette action nous ne nous positionnons en aucun cas sur les investissements routiers ou urbains de la région. Nous dénonçons un véritable blocage démocratique, notamment celui de la région PdL, et l'inertie des responsables politiques.

Nous affirmons notre soutien aux barbouilleurs mis en examen et affirmons que ce type d'action n'est pas qu'une simple «dégradation de biens publics», mais bien une réponse symbolique et non violente à une impasse institutionnelle dont certains élus, par manque de courage ou opposition, empêchent toute solution démocratique.

(voir le site)

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1153 lectures.
logo
44=Breizh est un collectif de jeunes militants pour la Réunification de la Bretagne et contre la propagande assimilatrice de la Région Pays de la Loire.
44=Breizh, c’est parce que la propagande « Pays de la Loire » qui inonde notre vie quotidienne, nos lycées, nos lieux de formation, mérite une réponse.
44=Breizh, c’est parce la politique d’acculturation « ligérienne » est inadmissible.
44=Breizh, c’est parce que depuis trop longtemps le peuple breton réclame son unité territoriale, avec beaucoup de promesses et d’espoirs, mais jamais d’actes.
Constitué depuis début 2008, le collectif 44=Breizh vise à regrouper la jeunesse bretonne qui dit non à la partition et à la région « PdL ». Malgré 37 ans de « PdL » et de séparation, nous, jeunes de 15 à 30 ans, réclamons fortement
Voir tous les articles de 44=Breizh
Vos 4 commentaires
Yves Le Gonidec Le Mardi 29 novembre 2011 11:52
Sans parler de la comm' réalisée par la pédélie au sujet du TRAM-TRAIN Kastelbriand/Naoned !!!!
(0) 

Pierre-Yves Pétillon Le Mardi 29 novembre 2011 14:15
Il faut en déduire qu'aux prochaines échéances électorales françaises, il ne faille pas donner nos voix au PS, ni à EELV malgré les déclarations d'E. Joly (sans doute est-elle en minorité dans son propre parti...). Quant à l'UDB que fait-elle dans cet attelage contre nature ? A quand le front commun ? Est-ce aussi une douce rêverie ?
QUe font nos leaders (autonomistes, régionalistes, nationalistes, etc...), ont-ils un égo tellement sur développé qu'il sont incapable de faire alliance les uns avec les autres ? Ne sont-ils intéressés que par quelques sièges octroyés par les grandes formations françaises ? Ou bien leur "pouvoir" au sein de la mouvance bretonne ne vient-il pas du fait qu'ils n'en n'ont justement pas ? Ou ont-ils peur à ce point de le prendre ? Et d'en assumer les conséquences bonnes ou mauvaises...
(0) 

Louis Le Bras Le Mardi 29 novembre 2011 19:44
Les élus des deux régions, en particulier Le Drian, me font de plus en plus penser à des élus soviétiques en reconversion dans des républiques d'Asie Centrale ou en Azerbaidjan...allons mes frères, mes soeurs, prosternons-nous devant la figure paternelle de Tonton Noursoultan Ledrianev !!
De vrais dinosaures, juste émus par leur fauteuil en cuir et leur carrière au Politburo.
Bon sinon, on voit bien que certains élus bretons espèrent des bons petits postes dans quelques mois...je vois pas trop l'intérêt de leur faciliter la tâche, le PSF gagnera sans nous (l'UMP a déjà acté sa défaite, il y a des décisions d'avant élections qui ne trompent pas).
(0) 

bazin sadi mari Le Mercredi 30 novembre 2011 17:41
et quand on pense aux bretons morts en 14 -18 à l\'issue de laquelle la france a recupere \"son\"Alsace Lorraine et que ce jour elle lui offre sa reunification.........NOUS qui y avons laisse des notres douloureusement ..et à qui on refuse.....\"finement\" LA justice historique NATURELLE.ne notre reu nification..ne trouvons nous pas qu\'on a l\'air \"un peu\"con,?!!!
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 7) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons