Grand silence autour du projet de refonte de l’Europe
Chronique de La rédaction

Publié le 8/05/22 8:44 -- mis à jour le 08/05/22 20:40
Intervention du député corse François Alfonsi :
Réalisation : Parlement européen et Les Verts-ALE

La conférence sur l’avenir de l’Europe devait être l’évènement marquant de la mandature du dernier Parlement européen. Elle est restée ignorée du grand public et des médias. Ce débat essentiel pour l’avenir de la CE a été étouffé à la fois par la pandémie et par la faible implication des gouvernements et des partis politiques.

Parmi les questions essentielles ignorées dans les conclusions adoptées, il y a le droit des peuples de décider démocratiquement de leur avenir. Il est posé, par exemple, en Catalogne, en Écosse, en Corse mais aussi de façon dramatique en Ukraine depuis les dernières semaines.

Une plateforme digitale permettait l’expression libre des citoyens et sur cette plateforme il y avait la proposition de débattre d’un mécanisme européen et démocratique pour résoudre d’éventuels conflits de souveraineté. La deuxième proposition la plus soutenue, mais elle a été écartée des conclusions de la conférence finalement publiées !

Si l’Europe n’a pas le courage de formuler des propositions démocratiques pour résoudre les conflits de souveraineté, y compris contre la volonté d’États membres nostalgiques du siècle dernier, elle prend le risque d’être affectée par des crises politiques graves dans l’avenir.

Le groupe Les Verts - ALE a déclaré vouloir continuer à soutenir une telle proposition. « L’Europe doit faire en sorte de contribuer à l’avenir de tous ses citoyens et de contribuer, aussi, à l’avenir de tous les peuples qui la composent, en leur assurant la possibilité d’exercer leur droit à l’autodétermination qui est un droit fondamental. Ce droit ne peut être bafoué par le veto opposé par les États membres. Il doit être ouvert à tous les peuples d’Europe qui le désirent."

La rédaction

Voir aussi :

4  3  
mailbox
imprimer
la rédaction de l'ABP
Vos 6 commentaires
Pierre Robes
2022-05-08 13:32:27
Il n'y a pas grand chose à attendre de l'Europe, malheureusement, on la vu avec la Catalogne qui était plutôt de tendance pacifique par rapport à Madrid, et l'Europe n'était pas là !
C'est normal les États qui la composent sont pour la plupart des États qui ont colonisé des minorité ou des États existants et donc d'une colonisation forcée, et ils n'ont pas envie de perdre une partie des territoires et peuples, ou nations qu'ils ont colonisé par la force.
(1) 
KLG
2022-05-08 15:35:02
Les Verts votent tous les textes pour un pouvoir supranational européen, des Partis transnationaux, sanctionner les peuples récalcitrants aux injonctions de Bruxelles, la règle de la majorité démographique sur les peuples minoritaires.
De qui se moque t-on ?? Qui a fait pression contre l'indépendantisme de l'Ecosse lors d'un véritable et remarquable référendum démocratique ? Qui a soutenu les sanctions contre les dirigeants catalans et n'a reconnu que la loi de Madrid ?
Comment pouvons-nous soutenir ce cimetière des peuples européens ?
(0) 
Kerbarh
2022-05-08 16:25:09
Beaucoup de bla bla et lorsqu’il y a un problème chaud à résoudre ( problème catalan) il n’y a plus personne. Gauche et droite nationales toujours d’accord pour écraser les petits pays sans états.
(2) 
Alter Écho & Ego machin
2022-05-09 08:38:14
Mon "problème le plus chaud" est plutôt, prioritairement celui de la BRETAGNE. Que VALLS s'en occupe de la Catalogne, c'est son rôle de supposé "Catalan"!? D'Espagnol ?! Cela aurait dû être son devoir lorsqu'il y est retourné pour tromper les
Catalans, qui ne se sont par laissés berner; et sa re candidature actuelle, aurait dû être refusée et impossible en France ! Pour la BRETAGNE aucun risque, de le subir, nous avons de toute façon tout ce qu'il faut pour un très bon échec; et ce n'est la présidence du C.R Rennais qu'il vise!" Met al louarn a varvo en e groc'hen"! Evel, à-wechoù, ma vez laret e Breizh!
Á plusieurs nationalités, "un seul choix" ! Ret eo dezho dibab an hini hag a gont ar vuiañ! Qu'ils choisissent, celle qui compte le plus!
Aux politiciens, et électeurs "cosmopolites " un seul étang de grenouillage"
L'Europe, l'étrange Europe? Étrange marécage! Quasiment tout à reprendre!
(0) 
Heol
2022-05-11 09:01:52
@Alter Écho & Ego machin Ne vous méprenez pas, Valls a beau être né en Catalogne, il n'est rien de plus qu'un bourgeois parisien... Il a à présent épousé une riche héritière catalane et c'est pour cela qu'il cherche un poste dans la péninsule. Les catalans l'ont bien jeté comme il faut, alors là ils se retourne vers les français de l'étranger, c'est grotesque et même si je ne "marche" pas avec l'actuel député, c'est un gros manque de respect pour lui et pour les électeurs en général. Il est devenu tellement évident que peu importe la démocratie et le fait qu'ils sont censés être les représentants du peuple, ce sont juste des postes à occuper dans le fond.
(1) 
Alter Écho & Ego machin
2022-05-12 11:26:48
Héol je suis depuis longtemps un observateur, sans concession ni dépendance idéologique, de la politique française…et bretonne; et ne me suis pas trompé, ni mépris sur Valls en l’occurrence, dont je connais suffisamment de son parcours familial de Catalogne en France ; mais aussi plus largement de quelques uns de « nos » politiciens d’origines étrangères dont le nombre va toujours plus croissant dans toutes nos institutions. Valls? Centraliste, voire pire, en Espagne, centraliste encore pire en France, « et plus royaliste que le roi ! »
Pour moi, les Sarkozy, les Balkany, les Valls, les Kofi Yamgnane et tant d’autres, n’auraient pas dus pouvoir accéder aux postes politiques qu’ils ont occupés, avant au moins quatre ou cinq générations, et quelques examens.
Ce qui m’a fait dire, écrire déjà sur ABP, il y a pas mal de temps, et plusieurs fois, que je considérais en généralisant consciemment mais à peine, comme la « légion étrangère du jacobinisme » tous ces « nouveaux Français » œuvrant dans les institutions, qui pour réussir leurs desseins personnels, leur intégration plus ou moins superficielle ou profonde, ne pouvait que se servir, en servant ce système et aux bons endroits! Donc œuvrer dans les institutions contre nous, avec les mêmes argumentations et mêmes actions politiques délétères de l’État et de ses serviteurs autochtones ! Combien y a t-il de bi nationaux, multi nationaux dans nos assemblées politiques, syndicales et européennes? Quelles influences ont-ils dans l’évolution, les déliquescences, les orientations sociétales !... Leurs niveaux de bienveillance envers une immigration, soutenue et sans limite en dit beaucoup souvent sur ce qui les anime.
Certaines de ces composantes générationnelles de migrants démontrent, que même au bout de trois ou quatre générations l’intégration/assimilation non seulement ne s’opère pas à 100 %, mais au contraire …se radicalisent dangereusement dans des caractéristiques de leurs civilisations d’origine. Ce qui tout à coup oblige le petit Français, étonné, à s’interroger mollement, mais ne veut pas trouver ni voir la réponse.
Comme Bretons nous ne pouvons pas dire et penser ne pas « comprendre » ces persistantes imprégnations, et continuités anciennes (?)… qui peuvent conduire, (pas nous c’est curieux) à des comportements soit violents, soit d’infiltrations de l’Organisation Générale de l’État et agissant par des actions pernicieuses, souterraines, avec des intentions dissolvantes et lentement de reconfiguration d’une civilisation en un système personnalisé, ou proche de celui idéalisé de papa et maman, malgré ses propres turpitudes, ses nombreuses carences dont les modèles sont toujours présents et attirent comme un retour aux Racines, mais pas au point souvent d’y aller vivre. N’est ce pas ?
Tout cela, se fait dans une dévitalisation rampante et du saccage du/ des pays « d’accueil », et toujours aggravée du milieu qui se laisse aller à de moins en moins de résistance face aux petites agressions de plus en plus nombreuses qui à terme le met en grand danger d’évolution positive. Décadent ce pays fonctionne de plus en plus mal et qui plus est, au détriment encore plus important sur les parties administrées, asservies politiquement et culturellement comme les vieilles nations assujetties en France !
La France, pour moi « n’offre » plus que régression pour elle-même, et de son propre corps agissent une multiplication de forces et conséquences négatives, agressives, qui agissent contre nous, non pour ce que Bretons nous sommes sans doute, mais simplement par ce que nous sommes un élément du corps visé, une structure et des Hommes qui ne peuvent définir et créer leurs propres moyens de défense, et d’évolution, donc un milieu accessible facilement à d’autres colonisations, aux agressions !
La plupart d’entre eux, et à des niveaux différents, mais comme VALLS rêvant de campagnes espagnoles opportunistes, ou encore Kofi Yamgnane se voyant président togolais, et tous les autres, ne s’intéressent ni à nos revendications ni à nos problèmes. Si une question leur est posée une fois dans leurs vies politique sur la BRETAGNE, ils parlent territoires, il vaudrait mieux alors qu’ils se taisent.
S’ils connaissent certaines de nos régions c’est uniquement pour leurs desseins politiques, leurs loisirs, et autres conforts de vie, dans une indifférence de notre Histoire, de notre culture, et de nos désirs d’autonomie, culturels et économiques, auxquels en tant qu’acteurs politiques de partis parisiens (au sens large) ils s’opposent activement ou passivement, mais toujours !
Nous n’existons pas pour eux, et certains disent et se disent : Mon Dieu que la BRETAGNE est belle ! L’on pourrait faire d’affaires, avoir une plage pour moi, un brin de côte pour y mettre mes seuls casiers à crabe et bateau comme je l’entends. Dommage qu’il y ait les, ou tant de Bretons !
J’ai parfois, de plus en plus, l’impression que c’est moi qui ne suis pas chez moi, que je suis le migrant, le sans papier !
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.