Lancement officiel des premières vidéos en gallo de Galoweb
Annonce de Galoweb

Publié le 24/05/22 16:31 -- mis à jour le 24/05/22 19:55
Tourne p'tit moulin (comptine en gallo) - Galichon : La célèbre comptine "Tourne petit moulin", chantée en galo par Hélène Talarmin-Gustin. Êtes-vous prêt à chanter en gallo avec vos enfants pour apprendre la langue gallèse ensemble ? (Sous-titrage en français et en gallo).
Réalisation : Galoweb
(347 vues)
55129_1.jpg
Florent Grouin (Responsable des chaînes Brezhoweb et Galoweb), Kaourintine Hulaud (Conseillère régionale déléguée au gallo), Lionel Buannic (fondateur et dirigeant de LBGroupe)

Lundi 24 mai avait lieu à Rennes à l'Hôtel de Région le lancement officiel de Galoweb, une plateforme web de production et diffusion de programmes audiovisuels en langue gallèse.

Lionel Buannic (fondateur et dirigeant de LBGroupe), Florent Grouin (Responsable des chaînes Brezhoweb et Galoweb), et Kaourintine Hulaud (Conseillère régionale déléguée au gallo) ont présenté les objectifs de Galoweb et les deux premiers programmes qui vont alimenter le site :

Galichon : Un programme court en gallo à destination des parents et des professionnels de la petite enfance. Une douzaine de vidéos d’une minute chacune, pour apprendre et transmettre des comptines en gallo, des rimadell (petite poésie bretonnes) et autres chansons en gallo pour les enfants.

4 minutes en Bretagne : Un magazine de société en gallo pour rentrer en profondeur sur un thème précis de société, poser un regard singulier en langue gallèse sur les faits marquants la Bretagne dans une forme créative et inspirée des nouvelles tendances en vogue.

Seize ans après la création de Brezhoweb (chaîne de télévision en breton créée en 2006), c’est une nouvelle aventure qui va se lancer en parallèle en 2022. La création de programmes audiovisuels en langue gallèse et leur diffusion auprès du plus grand nombre sur le modèle des chaînes de télévision en breton Brezhoweb et en occitan Oc télé.

La priorité des premières années de Galoweb sera mise sur la jeunesse, afin de proposer des contenus permettant de favoriser la transmission de la langue auprès des plus jeunes. Autre priorité importante, maximiser la visibilité du gallo en utilisant les nouvelles formes d’écritures et moyens de diffusions (web et réseaux sociaux), afin de contribuer à moderniser l’image de la langue.

Florent Grouin

Voir aussi :

2  0  
mailbox
imprimer
logo
Galoweb, des videyos en galo, e eune chaïgne de tele ren q'en galo den les temps a viendr ? Galoweb, des vidéos en gallo et une chaîne de télé 100% en langue gallèse à l’avenir ?
Vos 8 commentaires
iffig
2022-05-25 08:06:59
Qui paye cela ?
Le nombre de connexions au site sera-t-il publié ?
La gallomania continue... et rabaisse le combat pour le breton à celui du "gallo", alors que la vocation du breton est de concurencer le français et de la remplaçer.
(2) 
Michel bernard
2022-05-25 08:45:13
Voila une bonne initiative ,les représentants du gallo participent aux activites culturelles des groupes de poitevin saintongeais dont ils sont très proches, bretons encourageons les.
(0) 
Kerbarh
2022-05-25 13:12:58
Le dialecte gallo n’a pas d’avenir. Trop proche et moins riche que la langue française. Je suis d’accord avec l’analyse d’Iffig. Mettre Le Breton et le Gallo sur le même niveau est une ineptie démagogique et cynique.
(2) 
Penn Kaled
2022-05-25 15:55:35
S'il est exact que le gallo correspond historiquement au français parlé en Bretagne ,il faut malgré tout être tolérant sinon la Bretagne se dirigera vers un antagonisme similaire à celui de la Belgique opposition Wallonie Flandre .Et il y a une corrélation entre ceux qui pourfendent le gallo et méprisent le breton des natifs Mais ce n'est pas aux acteurs de la défense de la langue bretonne de prendre en charge le gallo , car le boulet est déjà de plus en plus lourd à porter .C'est tout de même bizarre que les régions limitrophes de la Bretagne n'ont rien fait pour défendre les équivalents du gallo dont l'angevin très proche , et il n'y aucune revendication cherchez l'erreur ?? Par contre la francophonie se grandirait en mettant en avant les dialectes ancestraux de la langue d'oil ,c'est là que l'expression gallèse devrait logiquement trouver sa place .
(0) 
Ar Vran
2022-05-25 17:10:43
Vouloir opposer le breton au gallo est non seulement stupide mais peut être préjudiciable au combat de la langue bretonne.
La Bretagne a toujours été duale (il suffit pour s'en convaincre d'avoir en mémoire la signification du blanc et du noir sur le drapeau breton).
Au contraire il est très bien qu'une chaîne "gallophone" se développe. Cela peut permettre aux Bretons de la Haute Bretagne de cultiver leurs différences d'avec les voisins de l'Est. Libres à eux de la visionner et de la faire vivre s'ils en ont envie.
Rappelez vous qu'il n'y a rien à attendre de la France pour la défense de ses langues régionales. Donc si d'autres régions de France veulent défendre leur(s) langue(s) régionale(s) , qu'elles le fassent mais sans attendre un quelconque soutien de l'Etat français. (Je ne serais pas étonné que la région Normandie décide de lancer dans le futur une chaine entièrement en langue normande, cela serait dans le sens de l'histoire)
Quant à l'avenir du gallo, il appartient à tous les Bretons mais surtout à ses locuteurs actuels. C'est à eux de le faire continuer à vivre en le pratiquant à côté de la langue française (ce qui n'est pas une mince affaire).
(2) 
Annie
2022-05-25 17:45:36
Les militants du galo ont ete incapables d interesser les bretons ces annees dernieres ils ont juste reussi a se couper de ceux des galesants qu ils accusent de parler un gallo trop francais. 200000€ de la region ne serviront a rien si la strategie du galo reste dans les mains de si peu de gens qui n ecoutent et ne representent qu eux memes.
(2) 
Ronan Courtial
2022-05-26 12:31:36
La Bretagne des Nationalistes c'est une Langue ( lire Mordrel). La bretagne des français (mondialistes) c'est un peu de breton, du gallo, de l'anglais (yankee), de l'arabe, du wolof, du français inclusif... Voir le choix du sinistre de l'éducation (où est l'Enseignement?) nationale (mondiale). Une Langue, un Peuple, une Nation: Breton Maître chez Toi! ( c'est valable pour les Ecossais, les Flamands, les Catalans comme pour les Kurdes, etc...)
(1) 
Heol
2022-05-26 15:38:02
C'est un débat plus complexe qu'il n'y paraît, étant de basse Bretagne et vivant à l'étranger, j'apprends le breton par moi même et serais bien content de pouvoir trouver plus de contenus dans cette langue. Je m'intéresse aussi aux langues qui m'entourent et je trouve qu'il faut respecter toutes les langues qui luttent pour gagner en visibilité. Alors oui le gallo appartient aux langues d’oïl, langues qui devraient bénéficier d'un profond soutient de la part de la francophonie dont elles font partie, mais ce n'est pas le cas, on connaît tous le sectarisme des tenants de la langue française. Espérons que cela évolue, que ce soit pour le respect des dialectes africains, américains et aussi du vieux continent. En attendant, comment reprocher à la région Bretagne de soutenir la langue d’oïl parlée sur son territoire depuis des siècles ? Comment peut-on reprocher aux français de réprimer les langues autres que le français et prétendre faire de même en Bretagne avec le breton ? Mes grands parents étaient bilingue breton - français, mes parents seulement francophones, moi je parlais trois langues avant de commencer à apprendre le breton. Optons pour une jeunesse plurilingue, qui apprenne sa langue, que ce soit le breton ou le gallo dès la naissance en parallèle du français et apprenne ensuite l'anglais, l'espagnol, et toutes les langues qui lui seront nécessaires... L'éducation française est dans les choux parce qu'ils ont volontairement limité le développement intellectuel des jeunes, il faut inverser cela, promouvoir la curiosité et l'ouverture.
(2) 
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 6 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.