Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
A défaut de courage les députés PS invoquent les miracles
« Nous avons manqué de courage, tourné le dos à nos engagements, renié les vœux adoptés pour la réunification… mais surtout n'oubliez pas de nous dire merci » ! C'est
Christian Troadec pour Christian Troadec le 21/07/14 15:22

« Nous avons manqué de courage, tourné le dos à nos engagements, renié les vœux adoptés pour la réunification… mais surtout n'oubliez pas de nous dire merci » ! C'est en substance le message que voudraient faire passer les six députés socialistes qui ont une nouvelle fois obéi au doigt et à l'œil de Paris contre les intérêts de la Bretagne en ne votant pas l'amendement Le Fur qui aurait enclenché le processus du retour de Nantes en Bretagne administrative. Pire, en se remettant, au cœur du temple républicain, à invoquer un miracle (ils en sont là…) de la non fusion avec les Pays de la Loire et alors que les socialistes tiennent tous les pouvoirs en France, les députés PS du Finistère expliquent, la main sur le coeur, alors qu'ils avaient la chance extraordinaire de permettre la réparation historique, que « rien est toujours mieux que le pire ». Pitoyable. Nous avons envie de leur dire, à défaut de défendre la Bretagne, « au moins qu'ils se taisent ! »

Christian TROADEC

Maire de Carhaix

Conseiller général du Finistère

Vos 18 commentaires
eugène le tollec Le Lundi 21 juillet 2014 16:45
Et
Voilà ce que ces bretons ont élus ,ils sont encore prêts à voter pour les mêmes individus...mais ces bretons ne comprendrons jamais rien!
(0) 

s m BAZ Le Lundi 21 juillet 2014 18:45
j'en etais ..pas regulierement ..mais ne vous inqietez pas j'ai appris la leçon ....sauf ........."Miracle"???????
(0) 

philippe jolivet Le Lundi 21 juillet 2014 18:53
contrôler l'ensemble du territoire français à son seul profit ,loin de toutes considérations démocratiques pour ceux qui les ont élu et cela dans l'unique but de faire vivre tous les pontes de solférino .
les représentants de ce parti en bretagne sont loin des idéaux qui les ont pourtant porté dès leur engagement en politique . Les ors de la république parisienne les ont asservi à ce pouvoir qu'ils dénoncaient ,il y a maintenant plus de 30 ans .
ils ont un pouvoir de contrôle sur la france inégalé ,mais tout cela tire à sa fin , la duperie n'a qu'un temps et l'on ne peut que s'en réjouir .Maintenant il va falloir reconstruire ,l'on sait déjà sur qui on ne peut pas compter pour mener à bien cette réunification .
(0) 

PIERRE CAMARET Le Lundi 21 juillet 2014 19:47
Eugene .Question que je continue me poser ???????
(0) 

Iffig Cochevelou Le Lundi 21 juillet 2014 23:54
Au point ou ils en sont, ils sont capables en septembre de voter la fusion Centre - Pays de Loire - B4 ! Avec ces faux jetons on peut s'attendre a tout
(0) 

M.Prigent Le Mardi 22 juillet 2014 04:26
Merci, Mr Troadec, pour votre "diagnostic" sans appel sur l'attitude lamentable de ses députés socialistes prétendus bretons.
J'espère qu'aux prochaines législatives, vous allez enfin mettre hors circuit Mr Ferrand, député de la circonscription Carhaix-Châteaulin-Crozon.
Nous comptons sur vous !
(0) 

Roland Le Thoër Le Mardi 22 juillet 2014 09:08
Des députés transformés en godillots , pitoyables de lâcheté . Boycott des voix socialistes en Bretagne , ils misent sur la mémoire courte des électeurs mais un Breton n'oublie JAMAIS les saloperies qu'on lui fait , JAMAIS !!!!
(0) 

eugène le tollec Le Mardi 22 juillet 2014 12:25
À TOUS...le salut viendra des prochaines élections...où il va falloir bien balayer.....
(0) 

eugène le tollec Le Mardi 22 juillet 2014 12:30
J'espère que partout en France ce sera le même coup de balai...ce que j'appellerai une révolution légale..citoyenne et républicaine.
QUE LE PEUPLE se RÉVEILLE..!!
(0) 

Jacques Herry Le Mardi 22 juillet 2014 12:55
Presque tous les députés de Bretagne (Loire-Atlantique comprise) ont trahi la majorité de leurs électeur en maintenant telle qu'elle la ridicule et illégitime région patchwork des "Pays de la Loire", d'autant que le "droit d'option" n'est qu'une illusion. Aux prochaines régionales, devant voter en "Pays de Loire", mon bulletin sera blanc, sauf si une (des) liste(s) se prononce clairement pour la réunification de la Bretagne si les électeurs de ses 5 départements (et eux seuls) le souhaitent.
(0) 

PIERRE CAMARET Le Mardi 22 juillet 2014 13:06
Roland Le THOËR .
Je l 'espere . Non il ne faut pas oublier ce que ces eunuques ont fait .
Je comprends certain probleme de conscience , mais aller jusqu'a la forfaiture ....... c'est trop .
Voyons donc , maintenant ce qui va se passer .
(0) 

Louis Le Bars Le Mardi 22 juillet 2014 15:10
Le président de la Commission des Lois du Sénat (PS) et élu du Loiret (région Centre), Jean Pierre Sueur :
"Il faut changer de nom"
"S'il y a fusion, la logique ligérienne est de nous rapprocher avec Pays de la Loire. Mais ils ne veulent pas de nous…. Accordons du temps au temps : le droit d'option accordé aux départements permettra d'agrandir la région. La Sarthe pourrait, par exemple, être tentée de rejoindre la future région Val de Loire… Au plan général, les débats reprennent ce mercredi à l'Assemblée."
J'ai quand même l'impression soit que tout le monde se berce d'illusions, soit que l'on nous raconte vraiment du pipeau avec ce droit d'option. Prenons l'exemple des Pays-de-la-Loire : même si les 5 départements voulaient changer de région (majorité des 3/5ème des assemblées), les élus régionaux élus sur le même programme, 1er et uniques représentants de leur région de carton, par principe s'y opposeraient. Cela ne rime A RIEN d'inventer une usine à gaz si les régions contestées peuvent tout bloquer...quel enfumage. Pourquoi aucun média ne le dit clairement ??
Je suis quand même étonné de ce curieux scénario dans le quart Nord-Ouest, quand on voit les Deux-Sèvres avec la Corrèze ou le Pays Basque, ou bien encore Strasbourg métropole des abords de l'Ile-de-France...
(0) 

Louis Le Bars Le Mardi 22 juillet 2014 16:22
"Au point ou ils en sont, ils sont capables en septembre de voter la fusion Centre - Pays de Loire - B4 ! "
J'ai déjà le nom, ça s'appellera la "Lyonnaise 3ème" avec Tours pour capitale (enfin ! ils y arriveront un jour !)
(0) 

Marcel Texier Le Mardi 22 juillet 2014 17:20
Laissons les Français "dans leur caca" et larguons les amarres.
En droit international strict, la Bretagne est indépendante. Elle a été envahie en 1487, vaincue militairement le 28 juillet 1488, à nouveau envahie en 1491 et annexée de fait, cela tout à fait illégalement.
Le fameux édit d'Union de 1532 fut une mascarade sans valeur juridique.
Ensuite, la Révolution a parachevé la mise au pas de la Bretagne. Le décret Pétain-Darlan l'a démembrée et maintenant nous assistons à une tentative insidieuse pour faire disparaître jusqu'à son nom.
Ne soyons pas naïfs: nous n'avons rien à attendre de nos vainqueurs. Réveillons-nous ! Il n'y a qu'une solution, c'est que la Bretagne recouvre sa liberté, sa totale souveraineté. Le savoir et en être convaincu, c'est déjà un pas en avant.
Christian Troadec a raison de stigmatiser le manque de courage des députés socialistes bretons, leur servilité. Ils ont perdu tout honneur !
(0) 

Alwenn Le Mardi 22 juillet 2014 22:58
C'est bien que le Centre prenne patience et surtout change rapidement de nom, pourquoi ne l'on-t-il pas déjà fait. Ca rendra la région paysdeloire encore plus ... étrange. Elle ne devrait d'ailleurs pas apprécier ce changement de nom.
La logique de la réforme c'est quand même que ces deux régions fusionnent, c'est même l'une des seules fusions qui ait un sens.
Dommage que nous n'ayons pas plus de capacité a mettre en avant le non-sens de la situation actuelle, qui ne repose que sur la volonté d'empêcher la réunification.
(0) 

Louis Le Bars Le Mercredi 23 juillet 2014 16:56
"pourquoi ne l'on-t-il pas déjà fait ?"
Ils ont voulu dans les années 90 transformer en "Centre Val-de-Loire" mais cela n'a pas pu se faire car il y a apparemment un texte qui prévoit l'accord des autres régions (!), et ce n'était pas le cas des Pays-de-la-Loire.
Avec les nouvelles régions, peut-être que cette clause concernant le nom va sauter.
(0) 

MANSKER Le Jeudi 24 juillet 2014 12:16
Il ne s'agit pas seulement de vouloir le rattachement de la Loire- Atlantique à la Bretagne, mais plutôt de vouloir remettre les choses en bon ordre, et telles qu'elles se trouvaient encore voilà peu de temps. En clair : " rendez-nous ce qui nous appartient ! ". Serait-ce trop vous demandez ? Encore victimes d'une injustice flagrante, les Bretons revendiquent NANTES, et à raison. Mais la réponse à toutes vos questions se trouve sûrement dans le post de Marcel Texier, " en droit international strict, la Bretagne est indépendante". Et il a raison, et "ils" le savent ! Comprenez-vous dès-lors leur timidité à vouloir reformer une "région historique", un pays ? C'est faire peu de confiance aux Bretons qui de tous temps "ont donné", pour souvent ne recevoir que du mépris... Vouloir une France plus forte et plus compétitive, avec une, ou des "régions" privées du, ou d'un chaînon manquant, est tout simplement incohérent. Ceci étant, bonne continuation Mr. Troadec.
(0) 

marc iliou Le Jeudi 24 juillet 2014 15:17
la France a peur d'une Bretagne réunie et tous les godillots de gauche comme de droite n'en veulent pas ! donc il faut les mettre dehors !et en septembre voyons ce que nous pouvons faire pour rallumer le feu après l'été !
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 7 multiplié par 3) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons