A nostre biais - Apprendre l'occitan Vivaro-Alpin
Communiqué de presse de Yoran Embanner

Publié le 23/05/20 9:34 -- mis à jour le 25/05/20 10:56
50486_1.jpg
l'occitan

L'occitan, langue romane très proche du catalan, recouvre 32 départements français et 7 vallées piémontaises (Italie).Les linguistes définissent 7 grands dialectes (pour autant il y a intercompréhension entre les différents locuteurs). Cette méthode concerne l'occitan vivaro-alpin qui couvre les Alpes du sud, l'Ardèche, la Drome et trois vallées piémontaises.C'est une méthode classique qui comprend leçons, prononciation, vocabulaire, grammaire et syntaxe.Des exercices sont aussi proposés pour vérifier l'acquisition des apprentissages.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

Né à Gap (Hautes-Alpes) en 1944, Gérard Ligozat étudie les mathématiques à l'École Normale Supérieure et devient professeur d'Université et chercheur au CNRS en intelligence artificielle et en linguistique. Il grandit dans une famille où l'on parle occitan et passe ses étés comme berger dans une ferme où l'occitan vivaro-alpin était la langue de travail. Engagé de longue date dans le mouvement pour la défense des langues régionales, il est membre de l'Association Internationale d'Études Occitanes (AIEO). Il est le traducteur en vivaro-alpin d'Histoires du Petit Nicolas publiées en 2018.

15,5x22 cm                              

176 pages                           

Broché                                 

Illustrations Noir&blanc

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Yoran Embanner est une maison d'édition basée à Fouesnant.
71 Hent Mespiolet
29170 Fouesnant
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.