Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
À propos du sénat, de l'Académie française et de la langue bretonne
Emgann MGI remercie le sénat, l'Académie Française et Jean-Luc Mélenchon qui prouvent jour après jour que seul un pouvoir breton indépendant sera à même de faire de langue bretonne une langue officielle, normalisée, respectée et dotée de moyens pour vivre. Dès qu'ils attaquent la moindre perspective d'avancée symbolique (...) ils font progresser la conscience nationale du peuple breton et montrent
Jean-Marie Salomon pour Emgann-MGI le 18/06/08 10:11

À propos de l'académie française et de la langue Bretonne

Emgann MGI remercie le sénat, l'Académie Française et Jean-Luc Mélenchon qui prouvent jour après jour que seul un pouvoir breton indépendant sera à même de faire de langue bretonne une langue officielle, normalisée et normativée, respectée et dotée de moyens pour vivre. Ils font, dès qu'ils attaquent la moindre perspective d'avancée symbolique pour les langues sans statut de l'État français, progresser la conscience nationale du peuple breton et montrent combien ils sont coupés de la réalité des demandes sociales de plus en plus fortes de la part des Bretons en faveur de la langue bretonne.

Après des semaines de débats que certains ont osé qualifier d'"historiques" (sic) où l'on envisageait de mentionner nos langues dans une perspective patrimoniale dans la Constitution française (tout comme à la mairie PS/PC/UDB de Rennes où il existe une chargée du "patrimoine immatériel"), on voit bien que rien ne changera concrètement sur le terrain des droits linguistiques du peuple breton. Comme le prouvent, rien que cette année, les problèmes rencontrés par l'école Diwan de Morlaix ou l'impossibilité d'ouvrir une classe bilingue à Guichen notamment ou encore d'assurer un service public de qualité comme à l'école bilingue de Merville à Lorient.

À propos du transfert de compétences demandé par le Conseil régional pour l'enseignement bilingue, nous souhaitons rappeler que les institutions françaises, qu'elles soient à Paris (Conseil d'État, Académie française...) ou en Bretagne (Conseil régional, Conseils généraux), ne sont pas faites pour mettre en place une véritable politique linguistique (malgré la bonne volonté de certains élus) répondant à l'urgence de la situation que subit la langue bretonne ou pour répondre à toute demande sociale en sa faveur ou en faveur du gallo..

Si la langue bretonne appartient à tous, le combat pour la langue bretonne est, lui, indissociable du combat pour la souveraineté du peuple breton. Ceux qui disent le contraire sont peut-être sincères mais ils se trompent et trompent les Bretons.

Pour Emgann-MGI Fañch Oger

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1515 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 1 multiplié par 7) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons