Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Article -
Affaire Edouard Leclerc contre le journaliste Bertrand Gobin
On n'en entendait plus parler mais voilà que cette affaire qui oppose Édouard Leclerc, (...)
Louis Gildas pour ABP le 1/02/12 12:28
24748_1.jpg
Bertrand Gobin

On n'en entendait plus parler mais voilà que cette affaire qui oppose Édouard Leclerc, l'épicier de Landerneau, au journaliste rennais Bertrand Gobin refait surface.

Plus exactement elle suivait son cours à la vitesse de l'instruction judiciaire.

Sans revenir sur le fond on se souvient néanmoins que l'affaire a éclaté au sujet de l'attribution de la Légion d'honneur à E. Leclerc. D'après des sources autorisées dont Pascal Mailhos, préfet du Finistère de l'époque, Édouard Leclerc, eu égard à son attitude durant le dernier conflit mondial, ne pouvait prétendre à cette décoration. Bertrand Gobin va dévoiler l'affaire et subir les foudres de l'épicier landernéen qui va le traîner au banc de l'infamie.

Mardi prochain la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris - celle qui juge les ''délits'' de presse- se réunit en audience technique pour déterminer les dates et la durée du procès.

On apprend que la défense va faire citer en qualité de témoins Madame Christine Lagarde, à l'époque Ministre des finances, c'est sur son quota que Édouard Leclerc a été décoré, le Général Jean-Pierre Kelch, à l'époque Grand chancelier de la Légion d'honneur, ainsi de Pascal Mailhos, également à l'époque préfet du Finistère.

Un comité de soutien à Bertrand Gobin s'est constitué : il est parrainé par Stéphane Hessel, Pierre Péan et Michel Onfray, www.soutienbertrandgobin.com

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1978 lectures.
logo
Louis Gildas est un reporter indépendant. Il a contribué à Armor Magazine, Bretagne Hebdo, et Ouest France, , AQUI TV, Radio Périgueux, Le Journal du Périgord. Collabore à L'Express, à France Bleu Limoges et à l'ABP.
Vos 2 commentaires
Tom Ar Du Le Jeudi 2 février 2012 16:46
Je ne connais pas les détails du sujet, mais je me pose tout de même un certain nombre de questions concernant cette affaire.
A ma connaissance, Edouard Leclerc a bénéficié systématiquement d\'un non lieu concernant les accusations portées contre lui à la fin de la seconde guerre mondiale. Donc on peut comprendre une certaine forme d\'agacement de sa part face à ce genre d\'attaques qu\'il peut estimer injustifiées.
Ensuite, et sans vouloir faire preuve de paranoïa, je me demande juste si le fait que monsieur Gobin soit l\'animateur d\'un blog en l\'honneur de la famille Mulliez, \"premier acteur familial de l\'économie française\", et propriétaire du groupe Auchan, n\'a vraiment rien à voir avec ses attaques contre le fondateur des établissements Leclerc. Pur hasard ? Encore une fois, je ne connais pas tout les détails de cette affaire, mais j\'ai l\'impression que tout cela est légèrement plus compliqué qu\'on ne veut bien nous le présenter...
(0) 

Loeiz LAURENT Le Mercredi 8 février 2012 15:25
Affaire complexe effectivement, et toute mon estime va à Edouard Leclerc malgré la qualité des indignés.
Je me demande si les autres régions connaissent une même chasse aux sorcières, où s’il s’agit seulement de distraire les Français de leur quotidien merdique.
Une petite guerre en Bretagne, voir Polig Montjaret et autres, ferait-elle oublier la crise ?
Lors de ma première journée sous les drapeaux près de Rennes en 1958, un Parisien assis par terre à côté de moi me disait :
« Veux-tu t’amuser ? Tu subtilises la couverture d’un Breton et, s’il la cherche, tu désignes un autre Breton comme auteur de la disparition. Tu auras cinq minutes de spectacle gratuit… »
En sommes-nous encore là ?
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 7) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons