Ce jour là, le 02-02 1969, Charles de Gaulle, président de la République, annonce à Quimper un projet de régionalisation et le plan routier breton. Le projet de régionalisation sera rejeté (sauf en Bretagne) lors d'un référendum mais sera repris dix ans plus tard par la gauche arrivée au pouvoir. De Gaulle y lit un vers écrit par son grand oncle, Charles de Gaulle « Va c’horf a zo dalc’het, met davedoc’h nij va spered, evel al labous, a-denn-askell, nij da gaout e vreudeur a-bell. » (Mon corps est retenu mais mon esprit vole vers vous, comme l’oiseau à tire d’aile vole vers ses frères qui sont au loin.) "L’avènement de la région, cadre nouveau de l’initiative, du conseil et de l’action pour ce qui touche localement la vie pratique de la nation, voilà donc la grande réforme que nous devons apporter à la France ! Pour que l’organe représentatif où seront, dans chaque région, délibérées les mesures qui la concernent, soit lié aux réalités, nous devons, sur la base de la participation de toutes les instances intéressées, le constituer par la réunion d’élus des collectivités territoriales..."