Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Annonce -
Ar vuhez a-dreñv ar brezel e Bro-Israel - Pennad Kaoz
Magali Baron a gont deomp ar vuhez e Bro-Israel a-raok ar brezel.
Florent Grouin pour BREZHOWEB le 13/03/24 15:12
Magali Baron (Bevañ e Bro-Israel) - Pennad Kaoz : Desket he deus Magali Baron an arabeg hag an hebraeg evit kas he labour e Bro-Israel da benn !
Réalisation : Brezhoweb
(584 vues)
70034_1.png
Kelennourez war ar brederouriezh a oa Magali Baron, hag he deus cheñchet hent penn-da-benn betek degouezhout e Bro-Israel.

Penaos e oa an aergelc’h e Bro-Israel a-raok ar brezel ?

Penaos e veze bevet etre yuzevion, muzulmaned ha kristenion war ar pemdez ?

Bevet he deus Magali Baron e Nazared hag e-tal Jeruzalem e-pad daou vloaz, desket hebraeg hag arabeg ganti.

Kontañ a ra da vikro Lionel Buannic, hec'h istor, ar vuhez etre an dud hag an darempred etre an holl gumuniezhioù er vro-se.

Un abadenn istitlet e brezhoneg.

Voir aussi :
1  0  
logo
An tele nemetañ e brezhoneg penn-da-benn ! Abadennoù evit ar re vras hag ar re vihan, filmoù, teulfilmoù, tresadennoù-bev, rummadoù, sitkomoù... Adkavit an holl brogrammoù e brezhoneg war lec'hienn Brezhoweb war-eeun etre 6e noz ha 10e30 noz, pe er replay pa faot deoc'h.
Gwelout pennadoù all BREZHOWEB
Vos 2 commentaires
Naon-e-dad Le Mercredi 13 mars 2024 20:29
An hir a atersadenn-mañ a zo dedennus-kenañ…
.
Cette longue interview est très intéressante sous bien des aspects, que l’on soit déjà allé en Israël ou que l’on connaisse ce pays - berceau géographique et historique des religions juive d’abord et chrétienne ensuite (selon cette séquence chronologique), - qu’à travers le prisme des médias.
.
.1
.
Comme bretonnant, comment ne pas être intéressé et ravi d’entendre la remarque grammaticale sur les temps (ou leur absence) en hébreu biblique ? Voir 12mn29 (Yezhadur an hebraek biblek) et suivantes :
.
12mn54
«Bez’ zo ur stumm evit lâret an traoù a zo echu » (lâret)
Bez’ zo ur stumm evit komz d’an traoù echuet (skrivet)
.
Un jour, j’ai compris que la langue bretonne avait gardé le moyen technique d’exprimer cette manière de voir, avec la particule verbale « bet ». Ce qui montre que notre prestigieux héritage linguistique plonge loin ses racines, jusque dans l’antiquité de la civilisation.
.
12mn57
«Ha bez’ zo ur stumm evit lâret an traoù a zo o vezañ graet bremañ…» (lâret)
Ha bez’ zo ur stumm evit komz d’an traoù a zo o vezañ graet bremañ…(skrivet)
.
Sans doute faut-il faire le rapprochement ici avec la forme verbale « o » («o vezañ», par exemple) qui porte la notion de permanence dans l’action (notion de durée dans l’action, disent les grammaires, ce qui n’est pas tout-à-fait la même chose) ? Je pencherais volontiers pour un lointain et réel cousinage avec l’hébreu antique.
.
En tout cas, à ce que je me suis laissé dire, l’hébreu moderne s’est bien adapté aux notions temporelles apparues avec la conscience de l’action (nous dirions aujourd’hui le mode projet), surgie sans doute quand l’être humain a été suffisamment capable de modifier son environnement.
.
.
.2
.
Ma deuxiéme remarque ira au sous-titrage en breton. Comment a-t-il été réalisé ? Par un moyen automatique (à base d’IA) ? Par simple intervention humaine ? Ou par un mélange des deux (pré-transcription automatique, corrigée et affinée par un correcteur humain ?.
.
Cela donne parfois des résultats curieux :
.
57mn32
« Penaos ‘teus graet evit chom yac’h ‘ba da benn » (klevet eo)
Penaos e teus graet evit chemel yac’h a benn (skrivet eo)
.
58mn08
«N’ouzon ket hag-eñ on bet gouestl da chom yac’h » (klevet eo)
N’ouzon ket hag-eñ on bet gouestl da chemel yac’h (skrivet eo)
.
Certes le verbe «chemel» existe, mais semble être une rareté, pour ne pas dire une curiosité linguistique (Le colonel Troude, dans son dictionnaire de 1876 le qualifie déjà d’«ancien»). Or, l’interviewée utilise très clairement le verbe «chom», commun et connu de tous, au quotidien. Alors un peu de fidélité, que diantre !
.
Parfois, le traducteur en prend vraiment à ses aises, en rajoutant à l’écrit un élément qui ne figure pas dans l’énoncé verbal… Au nom de quoi et pour quelle raison ?
.
59mn43
«Ya met a-fet den a youl vat… ».(klevet eo)
Ya met a-fet unanez-bennek a youl-vat ; (skrivet eo)
.
Pour conclure. A écouter de bout en bout, pour le retour d’expérience personnelle, indépendamment ou en plus du contexte actuel. Mat da selaou evit ar skiant-prenet hiniennel.
(0) 
De Florent Grouin à Naon-e-dadLe Jeudi 14 mars 2024 10:05
Demat deoc'h, Merci pour vos retours, concernant le sous-titrage il est effectué uniquement par des êtres humains et non pas une IA. C'est un très très long travail manuel pour une vidéo de cette durée. Plusieurs personnes différentes peuvent être amenées à travailler sur une vidéo selon sa durée, et malgré notre relecture, il peut rester des fautes, des coquilles ou bien des tournures qui - bien que correctes et utilisées au quotidien par le sous-titreur - ne correspondent pas exactement aux propos de la personne qui parlent. Nous essayerons de trouver le temps de corriger les phrases que vous nous avez remontées. Joe deoc'h Florent Grouin Brezhoweb
(1)

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 9 multiplié par 0) + 2 ?

ABP

Embann

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons