Les bains de mer "paysdeloiriens" expliqués à Saint-Nazaire
Dépêche de Hubert Chémereau

Publié le 1/08/16 16:00 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

À Saint-Nazaire, après "du passé faisons table rase" on passe à la "réécriture de l'histoire", avec l'installation de six panneaux de la dite "Maison régionale de l’architecture des Pays de Loire" (1) et la complicité de la Ville, sur les grilles du Jardin des Plantes, face à la mer, depuis le début de la saison estivale.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

On y vante "le littoral des Pays de Loire" et son histoire balnéaire...

On découvre que les stations balnéaires de la presqu'île guérandaise et du Pays de Retz au XIXe et début XXe siècle n'ont rien à voir avec le développement du tourisme des bains de mers en Bretagne mais avec celui des "Pays de Loire", créés en... 1972 !.

Cerise sur le gâteau, les stations de Saint-Nazaire ou La Baule auraient une origine commune avec celles de Vendée (qui sont pourtant nées bien plus tard) alors que ces dernières avaient une logique touristique rassemblant les côtes de Vendée et celles de Charente-Maritime.

Comment nier à ce point la réalité : l'ensemble des publications aux XIXe et XXe siècles sur le tourisme balnéaire intègre logiquement la Loire-Atlantique (ou Inférieure précédemment) dans le tourisme breton comme les publicités, en particulier les affiches des Compagnies de chemin de fer ou des offices du tourisme. À ce sujet ( voir l'article ) avec la superbe affiche de 1892 d'un illustrateur breton pour les Chemins de fer d'Orléans qui met bien Pornichet en Bretagne.

Les concepteurs de ces panneaux, sous couvert de "rigueur scientifique", nous expliquent que "des éléments de domestication de l’espace littoral ont vu le jour dans différentes stations balnéaires ligériennes (2) : jetées, remblais, guinguettes, piscines d’eau de mer, postes de plages...", et de conclure "C’est ce que la Maison régionale de l’architecture des Pays de Loire vous propose de découvrir ou redécouvrir au travers de six panneaux thématisés retraçant, sous forme d'inventaire, l’histoire passée et présente des pratiques et des aménagements qui rendent le bord de mer plus accessible et confortable sur nos côtes. Cette exposition est visible jusqu'au 30 septembre 2016 sur les grilles du jardin des plantes, à l’angle de l’avenue Ferdinand de Lesseps et du boulevard du Président Wilson".

Comme l'absurde ne semble pas effrayer les concepteurs "architectes" ils mélangent allègrement architectures balnéaires de la presqu'île de Guérande et du Pays de Retz avec celles du Bas-Poitou (Vendée) alors qu'en Loire-Atlantique s'est développée une architecture néo-bretonne liée au tourisme résidentiel sans parler des nombreux noms bretons des villas avec des Ker et autres Ty.

On atteint un sommet avec un panneau intitulé - vous ne rêvez pas ! - "Cartographie de la côte des Pays de Loire" comme si la Loire et l'Océan c'était la même chose, en oubliant, ou ne voulant pas savoir, que la côte de la Loire-Atlantique est la partie sud de la péninsule bretonne qui se termine justement au sud avec la Baie de Bourgneuf bien nommée "la Baie de Bretagne" (en bordure du Marais Breton) alors que la côte de Vendée est géographiquement intégrée à l'ensemble Poitou-Charentes. On le voit, nos "architectes", en plus d'être mauvais en histoire le sont au moins autant en géographie.

Visiblement, à peine installés, ces panneaux sont contestés au vu des "décorations" qu'ils portent.

Pour mémoire la Ville de Sant-Nazer, jusque dans les années 70, communiquait sur la station au "Midi de la Bretagne" avec une belle affiche du syndicat d’initiative ; les stations de la presqu'île de Guérande communiquent depuis les années 2000 sur "Bretagne plein sud".

Notes

(1) Créée en 2004, la Maison régionale de l'architecture des Pays de la Loire a pour mission de développer la diffusion, la promotion, la création et la production… (voir le site)

(2) Les stations balnéaires ligériennes ! Il faut bien savoir que cet adjectif ligérien n'est officiel que pour les notions qui concernent les rives du fleuve Loire et pour les habitants du département de la Loire, chef lieu Saint-Étienne, à 500 km de la mer à vol d'oiseau... Il n'y a donc rien de ligérien en Sarthe et Vendée pas plus qu'en bordure de l'Océan Atlantique...


mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1551 lectures.
Hubert Chémereau est correspondant de l'ABP à Saint-Nazaire. Il est historien et auteur d'articles dans ArMen, Chasse Marée, Place Publique (édition de Nantes).
Vos 7 commentaires
  Youenn Penhador
  le Lundi 1 août 2016 16:50
Peut-être qu'un ou deux courageux de la région de Saint Nazaire feront disparaître l'outrage.
Il y a bien des panneaux routiers par centaines qui ont disparu, alors!!!
(0) 
  Jean LE BORGNE
  le Lundi 1 août 2016 18:38
Autrefois, et au far-west, les tricheurs étaient recouverts de goudron et de plumes.
Aujourd'hui, ils se couvrent eux-mêmes de ridicule.
C'est plus durable et ça s'enlève moins bien.
(0) 
  yanneutch
  le Lundi 1 août 2016 21:25
Et si on utilisait ces affiches promotionnelles sous forme d'autocollants ? On inonde le littoral balnéaire avec de jolis visuels, historiques... les touristes ne sont pas bêtes, ils savent bien qu'ils viennent en Bretagne.
Pareil pour Nantes, qui a toujours utilisé les poncifs de la Bretagne pittoresque (biniou, duchesse...).
Kaer e c'hall bezañ an dispac'h brezhon ivez ! La révolution bretonne par le style !
(0) 
  Luigi Barsagli
  le Mercredi 3 août 2016 18:48
La résistance s'organise, la réunification est imminente...un microscopique autocollant breton au milieu d'une grande carte Ligéro-vendéenne pour un panneau accessible à tous en pleine presqu'île guérandaise s'il vous plait....
(0) 
  Léon-Paul Creton
  le Jeudi 4 août 2016 09:35
Aujourd'hui 4 Août 2016, jour anniversaire de l'honneur perdu des politiciens bretons(?) le 4 Août 1789!...
Honneur pas retrouvé par ceux qui se succèdent depuis le " grand abandon/trahison " de cette affreuse nuit!
(0) 
  Luigi Barsagli
  le Jeudi 4 août 2016 11:38
@ Léon-Paul Créton, que s'est-il passé aux élections en Bretagne depuis 1789 ?? Quelle réaction des bretons après la création des régions administratives ?? Rien, on vote même avec fierté et moultes fanfaronnades pour les mêmes nanards.
Au bout d'un moment on a que ce que l'on mérite. La Bretagne ne mérite pas mieux que le Berry, la Savoie ou le Hainaut. Heureusement la Bretagne est au bord de la mer, on ne peut pas encore la redécouper par l'Ouest ou la diluer dans la Mer. Mais avec les progrès techniques, on ne sait jamais.
Enième défilé en septembre dans les rues de Nantes...quand je lis certains qui font semblant de croire que ces défilés ont empêché le Grand-Ouest. Avec ce style d'analyses, on est vraiment mal barré. C'est consternant. Je me rappelle de Chevènement qui parlait cyniquement de "pélerinages" concernant ces manifestations à Nantes il y a 15-20 ans...mais aujourd'hui, rien a changé, toujours ces mêmes défilés pour la forme, un véritable pélerinage effectivement. Un sacerdoce ?
Il y a bien plus de réactions en Alsace et ses 2 départements contre le Grand-Est qu'il n'y en aurait en Bretagne, cela me parait complétement évident. En cas de fusion avec les PdlL, on aurait au contraire eu des palanquées de félons chrétins-"démocrates" comme la Bretagne en produit tant, nous pondre des communiqués sur ABP que le Grand-Ouest est une chance pour la Bretagne, puis un autre communiqué pour savoir si il faut appeler la Région Armorique ou Atlantique-Jules Verne, ou des communiqués nous expliquant que les rassemblements sur Nantes ont permis la réunification de la Bretagne dans une grande région...
(0) 
  Léon-Paul Creton
  le Vendredi 5 août 2016 11:45
@Luigi Barsagli...donc nous faisons toujours les mêmes et sempiternels constats, qui comme tout le reste ne donneront pas de maux de tête à ceux qui ,tirent profit de cette situation et qui ne demandent qu'elle dur et perdure!..
NB: Est-ce votre nom ou un pseudo...
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.