Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Appel -
ASSISES DE LA CULTURE BRETONNE les 6 et 7 mai à Carhaix
FACE AUX BLOCAGES DE L’ETAT La mobilisation générale est déclarée Quels que soient les domaines (enseignement des langues régionales, radio-télévision, respect de notre unité administrative, orientations de politique culturelle...) nous sommes confrontés à une volonté dogmatique jacobine d'ignorer notre culture et nos attentes. Chaque avancée ne se fait qu'au prix de luttes épuisantes et
Patrick Malrieu pour Conseil Culturel de Bretagne le 6/04/06 23:31

Culture bretonne FACE AUX BLOCAGES DE L’ETAT La mobilisation générale est déclarée Quels que soient les domaines (enseignement des langues régionales, radio-télévision, respect de notre unité administrative, orientations de politique culturelle...) nous sommes confrontés à une volonté dogmatique jacobine d'ignorer notre culture et nos attentes. Chaque avancée ne se fait qu'au prix de luttes épuisantes et risque toujours une remise en cause alors la disparition des locuteurs traditionnels de la langue impose au contraire, une action immédiate de respect et de promotion pour assurer l'avenir de notre culture et son expression dans la vie publique.

Tous les droits européens et internationaux (Charte des droits fondamentaux, Charte européenne des langues et cultures régionales ou minoritaires, Convention sur les droits des minorités, Convention des droits de l'enfant, Pacte sur les droits civils et politiques….) demandent aux états de respecter et soutenir leurs cultures minoritaires. La quasi totalité des pays l'Europe le fait mais pas la France. Partout en Europe, l’État centralisateur comme référence absolue est remis en cause, d’un côté par des transferts de souveraineté vers l’entité européenne qui évolue vers un véritable espace politique plus à même de répondre aux défis du monde actuel, et de l’autre côté par le développement d’autonomies locales ou régionales ( Länders allemands depuis longtemps déjà, autonomies espagnoles ou italiennes, dévolutions en Grande Bretagne) porteuses de démocratie participative, d'efficacité pour une vraie prise en compte des réalités régionales, de respect des droits de l'Homme. Sauf en France !

Engluée dans le respect aveugle et incantatoire de principes vieux de plusieurs siècles et remontant à la monarchie absolue (unitarisme autour du Roi puis de la Nation, rejet de la diversité culturelle sur son propre territoire), la France s'avère incapable de faire face aux exigences démocratiques contemporaines (sociales, économiques ou culturelles). Et l’enlisement s’accentue malgré les alertes venant de tous bords, qu’il s’agisse d’articles de réflexion (Alain Rousset, Président de la région Aquitaine, « Le verrou jacobin » dans Le Monde 8/12/05, celui de Jean-Jack Queyranne, président de la Région Rhône-Alpes, « Réformer l’Etat c’est accorder l’autonomie régionale » dans le Monde du 5/9/05, ou celui de Riccardo Illy, président de l’Assemblée des Régions d’Europe, « Il faut renforcer le pouvoir législatif des régions », dans Les Echos fin novembre 2005. ou des révoltes des banlieues ou des jeunes à qui ce vieux système centralisé à l’idéologie archaïque ne peut apporter aucun réel espoir.

En Bretagne, ces dernières années ont permis de constater que, même lorsque la Région vote (et à l'unanimité) des mesures en faveur des langues, d'une vraie prise en compte de la culture par les médias de service public, de la réunification administrative des 5 départements bretons, les résultats ne sont pas au rendez-vous faute de pouvoir de décision, faute d'un budget adapté, faute d'un vrai pouvoir régional. L'Etat et ses services restent les seuls décideurs de notre quotidien. Le transfert de compétence et des moyens correspondant pour tous les domaines relatifs à la culture, à l’enseignement des langues régionales, au service public de radio et de télévision, à l’exercice de la démocratie locale (réunification administrative) s’impose. En conséquence, le Conseil Culturel, l'institut Culturel, les associations s'occupant d'enseignement (Diwan, Div Yezh, Dihun, UGB) et l'ensemble de leurs fédérations et associations membres appellent à participer aux:

ASSISES DE LA CULTURE BRETONNE les 6 et 7 mai à Carhaix (Espace Glenmor) et à venir en masse à la MANIFESTATION le 3 juin à Rennes (14 h 30 Place du Parlement)

  • pour affirmer sa volonté de maîtriser l'avenir de sa culture.

  • « POUR LE TRANSFERT DES COMPETENCES ET DES MOYENS DE L’ETAT VERS LA REGION BRETAGNE »

  • Pour l’enseignement du et en breton, du gallo et de la culture bretonne

  • Pour un service public breton de radio et de télévision sur les cinq départements bretons

  • Pour la réunification administrative de la Bretagne

  • Pour l’application des principes de démocratie locale

    Renseignements : www.kuzul.info

    Document PDF culture_bretonne.pdf . Source :
  • logo
    Le Conseil culturel de Bretagne est une chambre consultative chargée de proposer des avis, voeux et études sur la politique publique de la Région en matière de culture, identité bretonne et rayonnement de la Bretagne. Présidé par Catherine Latour, le CCB est composé de 70 représentants issus du monde associatif et institutionnel et de personnalités oeuvrant pour le développement de la culture bretonne.
    Voir tous les articles de Conseil Culturel de Bretagne
    Vos 0 commentaires
    Commenter :
    Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
    ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 1) + 2 ?

    ABP

    Publier

    Nous suivre

    2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons