Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Attentat de Nice : deuil, la France s’interrogera sur sa politique étrangère
Ce qui s’est passé à Nice, c’est de l’horreur absolue et nous sommes tous pétris d’effroi. Ce nouveau carnage est odieux et inqualifiable. Aujourd’hui, comme demain, nous serons dans
Christian Troadec pour Christian Troadec le 15/07/16 16:46

Ce qui s’est passé à Nice, c’est de l’horreur absolue et nous sommes tous pétris d’effroi. Ce nouveau carnage est odieux et inqualifiable. Aujourd’hui, comme demain, nous serons dans le deuil. Après ce deuil, et uniquement après, je dis bien uniquement après, viendra le temps indispensable des questions. Nous ne pourrons pas éviter qu’un véritable débat public s’instaure sur la politique étrangère de la France et sur les objectifs réels de la présence de la France et de ses armées en Irak et en Syrie en particulier. Si la France est en guerre, le peuple a aussi le droit d’en connaître les réelles motivations afin de pouvoir bien en appréhender les conséquences possibles, toutes les conséquences possibles, dont les horribles attentats dont nous sommes victimes depuis plusieurs mois. Et dont les répercussions sont grandes. Jusqu’au dispositif exceptionnel de sécurité qui s’impose actuellement au festival des Vieilles Charrues. La lutte nécessaire et justifiée contre le terrorisme aveugle ne doit pas empêcher d’ouvrir les yeux et de se poser les questions essentielles sur l’origine du mal qui a coûté la vie à de trop nombreux Français.

Christian Troadec, maire de Carhaix, conseiller départemental du Finistère, candidat à l’élection présidentielle 2017

Vos 9 commentaires
joss pailler Le Vendredi 15 juillet 2016 19:51
il est temps que les belles paroles et les promesses dans le vent cessent! il faut agir contre tous ces extrémistes! Aller combattre le problème à la racine et sans concessions! le défilé du 14 a montré que l'on a les moyens de combattre maintenant il faut les mettre en œuvre bordel! faut mettre le paquet pour détruire tous ces malades on en a largement les moyens mais le gouvernement préfère faire des réunions de blabla dire que c'est triste et qu'ils compatissent en ajoutant un deuil national! faut arrêter de baisser notre froc et aller leur défoncer la gueule!
(0) 

Jacques Le Samedi 16 juillet 2016 10:47
Est-on sûr qu'il s’agisse d'un attentat?
La probabilité que cet acte horrible soit le fait d'un dépressif non radicalisé dans le style du pilote de la German Wing (qui voulait mourir en devant célèbre en réalisant un crime de masse) semble aller de manière croissante!
On peut s'étonner de l'opposition qui s'installe d'heure en heure, entre d'un coté une frénésie à vouloir absolument qualifier cet acte en "attentat" (la France-la République comme cible), alors que de l'autre "tous" les éléments semblent ouvrir la piste vers un profil de "dépressif non islamique" voulant sa gloire au-travers d'un scénario horrible de suicide!
(0) 

Luigi Barsagli Le Samedi 16 juillet 2016 12:28
Après avoir intégré à la va-vite un pays occupé qui n'est même pas géographiquement en Europe et qui a fait banqueroute (Chypre), voilà qu'un pays dont la candidature à l'UE est mystérieusement plébiscitée par de nombreux gouvernements européens depuis des lustres vit sa énième tentative de coup d'Etat...
On se moque des peuples européens !! Cette Europe fédérale n'est qu'une chimère décidée à la va vite dans le Bureau Ovale et au QG de l'OTAN.
(0) 

Lheritier Jakez Le Samedi 16 juillet 2016 12:53
Les causes des guerres au Moyen Orient:
Des frontières coloniales du 19 et 20 ème siècle,
Des résolutions de l'ONU visant ISRAEL et non appliquées concernant les droits des Palestiniens,
Les interventions de l'URSS et des Etats Unis en Afghanisthan,créant Ben Laden....
Les Etats Unis (Bush) et le Royaume Uni(Blair) intervenant sans mandat de l'ONU en Irak sur des mensonges des états,
Les guerres de religions encouragées par des religieux Musulmans,les états du Golfe ,l'Iran,et Israel..
et forcément les pays marchands d'armes dont la France 1er pays par tête d'habitant,
etc..
Maintenant la protection de nos familles va reposer sur les civils, comme toujours.
(0) 

Jacques Le Samedi 16 juillet 2016 16:18
@ joss pailler
Vous voulez partir en guerre, contre qui?
Contre les Libyens que nous avons bombardé et qui grâce à nous sont maintenant en guerre civile? Libye qui au passage n'a aucune existence historique et n'est que la forme décolonisée du protectorat italien, structure étatique réalisée contre l'avis des peuples locaux.
Peux-être voulez vous bombarder les Kurdes, qui sont les seuls à protéger les Chrétiens, et a qui l'ont interdit de participation aux conférences sur la paix devant décider de l'avenir du territoire syrien...! Interdiction faite avec l'aval du Gvt Français! (faut dire que nombre de zone pétrolifères sont sur leur territoire et qu'historiquement ils sont retissant aux colonisateurs même à ceux ayant prétendument inventé les Droits de l'Homme...!)
Bombarder les Sunites d'Irak et de Syrie, sachant que la haute administration de DAESH serait composé d'anciens hauts fonctionnaires et militaires Irakiens humiliés suite à leur mise de force sous domination chiite au nom de l'intégrité territoriale de l'Irak!
A Bagdad, du temps de l'ancien régime, le taux d'homicide était de 1 personne/mois, elle serait aujourd'hui d'environ 1000 personnes/mois...!
Bombarder les Alaouites (qui soutiennent Bacher El Assad), eux qui ne voilent pas leurs femmes et contre qui les pays du Golfe ont financé DAESH pour faire progresser l'Islam radical, avec de l'armement occidental d'origine française notamment.
Nombre de ces peuples ont toutes les raisons de nous en vouloir. Comme nous Bretons avons également des griefs contre L’État Parisien qui pense être mieux qualifier pour décider à notre place!
Alors, si vous voulez encore leur mettre sur la figure...
Allez s'y vous même, mais ne demandez pas aux soldats de le faire pour vous!
Sinon, il semble que DAESH a revendiqué, si on peut appeler cela une revendication car ils saluent plus l'acte du "soldat"... C'est dire, s'ils ne se mouillent pas vraiment!
En fait, cela donne l'impression que chacun à ses raisons pour affirmer la nature "terroriste" de l'acte. Alors que pour l'instant, l'enquête évoque de plus en plus un déséquilibré local (possiblement influencé, ce qui est loin d'être sûr, vu que l'on apprend que Nice est l'un des berceaux du Djihadisme français)!
Même Caseneuve semble mettre ses distances avec les affirmations de Walls! C'est dire...!
(0) 

Jean Albert Le Samedi 16 juillet 2016 17:39
"Si la France est en guerre, le peuple a aussi le droit d'en connaître les réelles motivations afin de pouvoir bien en appréhender les conséquences possibles, "
La théorie du complot ??? Alors parler si vous savez quelques choses des "réelles motivations"
(0) 

spered dieub Le Samedi 16 juillet 2016 18:09
Jakez
vous dites à très juste titre
et forcément les pays marchands d'armes dont la France 1er pays par tête d'habitant,
Et pire ,notre cher ministre président Breton, grand connétable de France qui en plus s'en vante .Lénine sans le cautionner disait des capitalistes ,ils nous vendront même la corde qui servira à les pendre ...
Oui Christian c'est encore bien plus sain de vendre du lait aux chinois ,d'autant que contrairement à d'autres ils ne vont pas troquer cette poudre pour des armes vu que dans ce domaine ils sont hélas aussi au top .
En ce qui concerne les séquelles de la colonisation, c'était exact en ce qui concernait les conflits classiques ,mais là je pense que l'on est passé à autre chose vu que la radicalisation atteint plus ou moins tous les pays du globe ,il y a des bataclans tous les jours dans ce monde .
Jacques c'est hélas confirmé que ce fou furieux est un islamiste radicalisé .
(0) 

Y.B. Le Samedi 16 juillet 2016 23:57
A ce jour, l’A.B.P. a fait paraitre deux réactions aux événements de Nice. L’auteur de la première, intitulée ‘’L’attentat de Nice remet en cause les grands festivals bretons comme les Vielles Charrues’’, ayant ‘’décidé de ne pas autoriser les commentaires pour cet article’’, je profite de ce que Christian TROADEC, lui, n’a pas frappé son article d’un tel interdit pour tenter de réagir aux deux.
Mais avant toute chose, une évidence : un sentiment d’horreur comme le dit Christian TROADEC, et surtout un devoir de compassion envers les victimes et leurs proches, non pas tant en vertu d’une quelconque ‘’solidarité nationale française’’ que l’on invoque trop facilement dans ce genre de circonstance alors qu’on en fait fi pour le quotidien le plus élémentaire comme la solidarité face à la précarité qui frappe nombre de nos concitoyens, ou encore le respect des droits fondamentaux des individus ou groupes de personnes. Non ! Devoir de compassion parce que c’est la seule réaction digne et humaine que l’on puisse avoir face aux souffrances, physiques et morales, infligées par sadisme ou folie à des personnes dont la seule faute aura été de vouloir goûter au bonheur d’une soirée de fête collective (quel que soit par ailleurs le motif de la tenue de celle-ci !).
Christian TROADEC a raison de dire qu’il faut s’interroger sur la politique étrangère de la France. Mais cette remise en cause ne saurait s’arrêter à la seule dénonciation de l’engagement militaire en Irak, en Syrie ou ailleurs… Ces ‘’aventures’’ militaires ne sont jamais que le dernier épisode en date d’une longue liste d’agressions à caractère colonialiste faites d’annexions, d’exploitations, de prédations…, le tout inspiré et justifié au fil des siècles par une idéologie pétrie de suffisance, de sentiment de supériorité, de morgue et au final de mépris pour l’autre !
Pour spectaculaires qu’elles puissent paraître, ces interventions militaires ne sont qu’un avatar de la nature réelle des relations entretenues par l’Etat Français avec les pays dits ‘’sous-développés’’, relations où les maîtres-mots sont mépris et duperie au service de la spoliation et du pillage… et parfois sous l’hypocrite couverture de l’aide humanitaire ou au développement ! C’est de cela, et de rien d’autre, que se nourrit la fécondité du ‘’ventre d’où sortit la bête immonde’’, pour reprendre les mots de Bertolt BRECHt dans sa pièce de théâtre ‘’La Résistible Ascension d’Arthuro Ui’’ où, sous forme d’allégorie, il dépeint l’arrivée d’Hitler au pouvoir.
La politique étrangère d’un Etat Européen qui serait pétri de vertus dont se réclame l’Etat Français, devrait être, entre autre :
- d’encourager, prioritairement par la voie pacifique, la remise en cause de la délimitation de ces Etats Africains dont les frontières ne correspondent à rien, si ce n’est aux limites des anciennes possessions coloniales, pour favoriser la mise en place de nouvelles institutions qui correspondent aux réalités géographiques des espaces de vie des ethnies et peuples, autrement dit des groupements humains…
- de travailler au développement interne de ces pays en favorisant l’épanouissement de leurs ressources humaines et naturelles, en lieu et place des actuelles pratiques de pillage…
- d’établir avec ces pays des relations commerciales équitables, honnêtes et équilibrées…
On l’aura compris, ce n’est pas gagné ! Et ce n’est surtout pas l’Etat Français dans son état actuel qui va pouvoir opérer un tel virage dans ses relations avec ces pays… C'est pourquoi Christian TROADEC a raison de soulever cette question, car elle est fondamentale pour imaginer la refondation de l’Etat qui nous administre.
Quant au premier article ‘’privé de commentaires’’, qu’en dire, sinon que, sous couvert d’une lucidité qui semble de bon aloi et inspirée par le meilleur des bons sens, il sonne bien étrangement…
Tout d’abord parce que l’on ne s’y prendrait pas autrement pour distiller le virus de la panique dans la tête des festivaliers…
Puis, pourquoi n’évoquer que les Vieilles Charrues alors que, dans le même temps et à moins de 100 km de là, se déroule un festival tout aussi important ?
Et enfin, la sympathie affichée pour la Web West Valley, se retrouvant avec tous les problèmes des Vieilles Charrues, est touchante… Oui ! Et alors ? Pourquoi plaindre l’un plus que l’autre ? Et une phrase telle que ‘’Carhaix n’est pas Austin’’ est confondante d’ambiguïté. Doit-on y voir comme du dépit devant cette convergence des deux manifestations ?
L’auteur aurait-il des comptes à régler avec Carhaix ? Ou alors avec ce que symbolise Carhaix ? Ou encore avec ce, celui, ou ceux qui symbolisent ce qu’est Carhaix aujourd’hui ?
(0) 

P. Argouarch Le Dimanche 17 juillet 2016 00:23
@ Y. B Le débat a eu lieu sur facebook. Modérer deux endroits à la fois en plus d'écrire, de coder et de faire des reportages est un peu trop pour moi mais vous êtes le bien venu si vous voulez être le modérateur car pour certains comptes comme celui de Troadec personne ne met en ligne les commentaires et je suis donc aussi obligé de le faire. Sur facebook les comptes sont clairs: 40 LIKE et 20 DON'T LIKE plus 3 QUI PLEURENT.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 3) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons