Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Breizh-Désinfo
Breizh-Désinfo
- Chronique -
Breizh-Info, un média pro-Russe
Sous le couvert d'infos bretonnes, Breizh-Info ne défend pas vraiment la Bretagne mais défend souvent les positions de l'extrême droite française.
Philippe Argouarch pour ABP le 4/04/23 12:45

ABP avait déjà dénoncé la proximité de ce webmédia avec le Rassemblement National ( voir l'article ). Le RN, une fois arrivé au pouvoir ne présage rien de bon pour la Bretagne. Nous l'avons déjà écrit, mais autant le rappeler, Marine ne veut qu'une seule région, la France. Elle est contre les régions qu'elle considère des "baronies". Elle gardera les départements car elle veut conserver les pires acquis de la révolution, dont le jacobinisme. Contrairement à ce qui est souvent annoncé par ses adversaires politiques de gauche ou de droite, elle n'est pas du tout fasciste. Etre contre l'immigration n'est pas fasciste, même Georges Marchais, alors secrétaire du PCF était contre l'immigration et personne ne le traitait de fasciste. Pour la presse française, c'est plus facile et moins dangereux de la traiter de fasciste que de la traiter de républicaine jacobine ou de Robespierriste. Cela évite d'aborder des sujets de fond sur la nature de la République. Marine est une super républicaine, le pur produit de l'Education nationale qui devrait s'intituler l'"éducation républicaine" . C'est une Robespierriste adepte d'un pouvoir central fort, voire de la terreur d'État. Sous la présidence de Marine Le Pen, des militants bretons seront arrêtés pour séparatisme ou atteinte à l'intégrité de la République. Elle n'aura même pas besoin de faire voter de nouvelles lois. La loi contre le séparatisme sera appliquée aux autonomistes bretons et aux indépendantistes corses. La décision du Conseil constitutionnel contre l'enseignement par immersion sera simplement appliquée elle aussi. Si Diwan ne change pas, ses écoles seront fermées. Le bilinguisme routier breton français sera peut-être toléré mais limité à la basse Bretagne. La francisation des zones brittophones sera accélérée. Benjamin Morel, auteur de la France en miettes sera sans doute invité comme secrétaire d'État au Ministère de l'intérieur. Quant aux subventions au monde associatif elles seront interdites, mais d'une façon générale sur tout le territoire français. La culture bretonne en prendra un coup, y compris les tentatives de sauvegarde du breton.

Un média pro-Poutine

Sous le couvert d'infos bretonnes, Breizh-Info ne défend pas vraiment la Bretagne mais défend souvent les positions de l'extrême droite française. Dans la liste des articles politiques du 4 avril, on peut lire un article sur le président hongrois Orban et ses positions pro-russes. Un article sur l'idiot-utile de Poutine Florian Philippot, qui, rappelons-le, a qualifié les Ukrainiens de Nazis et veut dissoudre l'OTAN , l'ultime défense de l'occident dans un monde de plus en plus dangereux où les démocraties sont menacées par des régimes qui, eux, ressemblent de plus en plus aux régimes fascistes du siècle dernier.

BREIZH-INFO est pro-Poutine , un criminel de guerre avec mandat d'arrêt issu par le Tribunal international de La Haye. Le webmédia présente directement ou via des tribunes des analyses pro-russe et anti OTAN sous prétexte que l'analyse des médias occidentaux serait biaisée ou à sens unique. Sauf qu'il y a une différence entre la presse occidentale qui, quoi qu'en disent certains, reste une presse libre renforcée par la création de l'internet puis des réseaux sociaux, qui, martelons-le tous les jours, sont une création du "grand satan américain", et la presse russe muselée où pas moins de 25 journalistes ont été assassinés depuis l'arrivée au pouvoir de Poutine. Et depuis l'invasion de 2022, plusieurs journalistes russes ont été emprisonnés et un journaliste américain, Evan Gershkovich, du Wall Street Journal vient d'être arrêté. Que les journalistes ou contributeurs de Breizh-Info ignorent le sort tragique de leur confrères russes y compris celui de Anna Politkovskaya est une trahison révoltante de cette profession, voire de la vérité tout court. Pour rappel et pour montrer le double-standard, voire l'hypocrisie, Breizh-info s'est une fois plaint de l'agression d'un de ses contributeurs et la menace pour la liberté de la presse.

Voir aussi :
5  2  
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 7 commentaires :
Rafig e 44 Le Mardi 4 avril 2023 12:54
Sous couvert que chacun est responsable de ce qu'il dit et écrit on peut diffuser des approximations ...
Oui, j'ai constaté que des articles "identitaires" français et d'autres pro-russes représentent une bonne partie de la ligne éditoriale de Breizh info.
Dommage car il y a parfois des infos intéressantes sur Nantes et le 44 mais noyées sous des info françaises classiques.
(2) 

Naon-e-dad Le Mardi 4 avril 2023 16:32
16h30. La page de Philippot ets déjà en erreur 404 (dépubliée). Ca n' pas trainé. Est-ce que RTL scruterait l'ABP? Ou est-ce une erreur de lien?
.
A-wechoù en em c'houlennañ....
(1) 

Kerbarh Le Mardi 4 avril 2023 21:54
Quand dans un pays comme la France , les pays extrémistes de droite (RN et Zemour) et ceux de gauche (Nupes) rassemblent 49% des électeurs,il y a beaucoup de soucis à se faire. Ces 2 blocs ne rêvent que d’en découdre. Allons nous en Bretagne et en France vers une guerre civile ?
La désinformation et la haine règnent.
L’avenir est sombre, même pour les jacobins.
(0) 

jojo Le Mercredi 5 avril 2023 18:21
SVP epargnez-nous de tels élans atlantistes... On a déjà les medias mainstreams pour cela.
Je suis par contre complètement d'accord, Marine Le Pen n'a rien de fasciste, c'est un pur produit de la république jacobine, comme Melenchon. Ils représentent juste des tendances antagonistes du sectarisme républicain parisien, et sont evidemment une menace pour les peuples de France, leurs langues et leurs cultures.
Cela m'arrive de lire Breizh info de temps en temps (je lis vraiment des infos de tous bords), parfois c'est intéressant et parfois mon dieu ça fait peur, mais cela montre une réalité, ces pensées existent, on ne peut les nier.
En les dénonçant de façon aussi grossière, vous ne faîtes que participer à la bien pensance désagreable qui justement renforce le radicalisme de façon générale. C'est par exemple très dérangeant dans des pays ou la presse est soi disant libre de voir l'amalgame constant entre 'être critique vis a vis de l'Otan' et 'soutenir Poutine', c'est juste une façon d'annuler le débat. Attention, l'enfer est une route pavée de bonnes intentions, disait l'autre.
Alors vive la liberté de la presse, depuis L'Huma, La croix et jusqu'à BFM, Breizh info et même RT !!! (en passant par ABP bien sûr, car votre travail est d'une grande valeur)
Et vive l'esprit d'analyse et vive le débat !
(0) 

Christophe David Le Jeudi 6 avril 2023 13:03
Je suis content de vous voir écrire cet article Monsieur Argouarch! J'ai personnellement toujours considéré que ces groupuscules d'extrêmes droite qui se disent bretons n'étaient que les idiots utiles des partis de l'extrême droite française car les valeurs véhiculés sont comme vous le dites celles du jacobinisme qui est incontestablement cousin germain du colonialisme et de l'inpérialisme.
Que ce genre de site reprenne les éléments de langage du Kremlin n'a donc absolument rien de surprenant. En 2014 j'ai été choqué par le nombre de bretons qui parlaient d'oppression des russophones en Ukraine sans ne rien connaître à l'histoire de ce peuple ni de sa lutte pour la survie de sa langue et de sa culture.
(1) 

Penn Kaled Le Vendredi 7 avril 2023 09:19
Oui cet article aurait mérité davantage de commentaires . C'est bizarre , car il y a sur ce site plusieurs contributeurs qui prennent , dans ce conflit le parti de la Russie Apparemment ils font le dos rond ,l'inertie est le mot qui résume leur attitude ,alors qu'ils pourraient faire valoir leur point de vue .Toute proportion gardée , l'attitude de la Russie fait penser au négationnisme d'une certaine nomenklatura française et de ses suppôt parfois bretons par rapport à la Bretagne , et cela concerne l'ensemble de l'échiquier politique en particulier les souverainistes de gauche et de droite ,rivalisant de méthodes vicieuses ,la fin justifiant les moyens !! . Cependant concernant l'Ukraine un bémol car Zélensky a mis en place un politique très centralisatrice qui a accentué l'hégémonie de l'ukrainien dans les régions de l'est traditionnellement russophones ,mais cela ne justifie en rien l'agression de l'ours ..
(0) 

Nounours Tendresse Le Vendredi 17 novembre 2023 22:04
Je vous félicite pour votre article. Merci.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 8 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons