Bretagne Réunie appelle ses militants et sympathisants à se concentrer sur la pétition
Communiqué de presse de Bretagne Réunie

Publié le 19/09/18 16:04 -- mis à jour le 20/09/18 16:09
45752_1.jpg
pétition pour le droit d'option. Des paquets de 1000. Des dizaines d'autres en lieu sûr.

L'association Bretagne Réunie se félicite de la reconnaissance par le collectif 44=Breizh du "colossal travail" effectué pour la collecte des signatures. Au cours de plus de 600 sorties, les militants ont interrogé environ 95 000 électeurs de Loire-Atlantique produisant 75 000 signatures. Si 10 % des inscrits électoraux le demandent, soit environ 100 000 signatures, le Conseil Départemental devra mettre en discussion l'organisation d'une consultation pour l'application du Droit d'option. Le Droit d'option, de la compétence du département, permet à la Loire-Atlantique de rejoindre sa région d'origine, la Bretagne.

La plus grande pétition du département

La plus grande pétition jamais réunie dans le département aborde la dernière ligne droite. Le temps presse. C'est pourquoi Bretagne Réunie rappelle l'extrême importance pour chaque militant et sympathisant de participer activement à cette collecte par une mobilisation quotidienne, comme seule réponse adaptée pour enclencher le Droit d'option.

Parce que votre engagement pour la réunification peut tout changer, le meilleur moment pour signer et partager les feuilles de signatures c'est maintenant.

notes

Bretagne Réunie : www.bretagnereunie.bzh

Paul Loret, Alan Peigné

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1170 lectures.
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1
Vos 6 commentaires
Maryvonne Cadiou
2018-09-19 19:46:26
Chacune-chacun peut, en imprimant quelques feuilles sur le site de l'association (voir le site) donné en fin d'article, récolter les signatures des électeurs de Loire-Atlantique, dans son quartier, son immeuble, sa cité, chez ses voisins, chez ses commerçants, ses médecins, kinés, infirmiers libéraux... sans beaucoup de déplacement ni fatigue. Merci.
(0) 
Christine Churie-le Goal
2018-09-20 09:26:33
Ou lors de manifestations !!!
(0) 
Maryvonne Cadiou
2018-09-20 12:32:03
Et si vous n'avez pas d'imprimante, m'objecterez-vous ?
Alors vous pouvez demander à l'association de vous envoyer des feuilles par courrier postal !
- Par téléphone au 06 82 67 19 46
- Par courriel à contact [at] bretagnereunie.bzh
- Ou par le formulaire sur la page Nous contacter du site de Bretagne Réunie
En pensant, bien sûr, à leur indiquer votre adresse exacte et complète !
(0) 
Job LE GAC
2018-09-21 12:56:06
Il nous reste peu de chemin à parcourir . .. ! mais il serait fort dommageable d'échouer avant le dernier km . . .!!!
(0) 
Alan-Erwan Coraud
2018-09-21 15:33:20
Je suis agréablement surpris de l'accueil positif de mes anciens administrés dans ma commune et également d'habitants du vignoble. Ils signent et prennent des pétitions pour faire "signer leurs collègues, amis, famille " . J'attends de recueillir ces feuilles et vous les adresse.
(0) 
Feutren Alain
2018-09-26 20:41:46
habitant en Moselle, mon cœur est entièrement resté Breton, j'aimerai pouvoir à titre personnel signer cette pétition, malheureusement je ne peux le faire sur votre site, tant pis, pour info, j'aimerai bien être présent à cette manif, mais ce sera impossible, je ne peux qu'espérer que ce combat portera ses fruits et que l'on sera entendu …
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.