Bretagne Réunie en Vallée d’Aoste : 3e festival des peuples minoritaires
Communiqué de presse de Bretagne Réunie

Publié le 6/10/11 19:34 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Communiqué de presse du 4 octobre 2011


Invitée d'honneur l'année dernière, la Bretagne était à nouveau sollicitée pour participer au 3e Festival des Peuples Minoritaires à Aoste, les 8, 9 et 10 septembre 2011.


Une délégation bretonne, dont un membre de Bretagne réunie, a pu découvrir la politique culturelle et linguistique de la Région Autonome de la Vallée-d'Aoste et rencontrer l'Assesseur à l'éducation et la culture.

La comparaison entre les politiques dans ces domaines n'a pas manqué de susciter l'admiration des Bretons.

L’Assesseur a pu en effet rappeler que pendant 23 ans, de 1923 à 1941, la Vallée d'Aoste a subi une politique d'assimilation forcée menée par les fascistes et que le gouvernement de Mussolini a favorisé une politique de minorisation des Valdôtains par l'apport de nombreux fonctionnaires chargés de noyauter le caractère ethnique de la population.

À la Libération, avec l'aide du général de Gaulle, la Vallée a pu obtenir un statut de région autonome auprès de Rome.

Aujourd'hui la Région s'est engagée dans une politique culturelle dite de « restitution », où la population est invitée à participer aux activités de recherche, de sauvegarde et de conservation du patrimoine, les autorités se donnant pour objectif de mettre en œuvre les politiques de valorisation du patrimoine matériel et immatériel.


Difficile d'expliquer qu'en Bretagne et plus particulièrement en Pays Nantais, nous sommes toujours à la période noire de la Vallée d'Aoste, puisque nous subissons une politique culturelle de « dépossession » notamment auprès de la jeunesse.

En réalité, en rencontrant les Frioulans et les habitants du Trentin-Haut-Adige, on ne peut que constater que malgré les découpages administratifs artificiels dans lesquels ils ont été intégrés, ils bénéficient de législations nationale et régionale protectrices de leur identité et de leur dignité, ce qui est à l'opposé de la politique menée par la collectivité territoriale dite des « Pays de la Loire » avec la création de l'homme nouveau : le « Liger-arien ».

Ce n'est pas en effet les quelque 100.000 euros versés aux associations culturelles bretonnes de Loire-Atlantique qui masquent le génocide culturel mené par les décideurs politiques locaux.       


Pour Bretagne Réunie, Jean-Pierre Levesque, délégué au festival des peuples minoritaires à Aoste


Bretagne Réunie – BP 49032, F-44090 Nantes Cedex 1

contact [at] bretagne-reunie.org Tél : 06 82 67 19 46  

(voir le site)

Paul Loret

Document PDF 23403_2.pdf Vallée d’Aoste : le 3e Festival des Peuples Minoritaires 2011. Communiqué de presse de Bretagne Réunie. 4 octobre 2011.. Source : Bretagne Réunie
Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.