Bretagne Réunie souligne les contradictions d’Alain Mustière, président du CESR des Pays de Loire.
Communiqué de presse de Bretagne Réunie

Publié le 1/11/04 11:57 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Bretagne Réunie souligne les contradictions d’Alain Mustière, président du CESR des Pays de Loire.

Dès 2003, le conseil économique et social de la région des Pays de Loire (CESR) s’est prononcé pour la disparition de la région des Pays de Loire. A l’occasion du débat actuel sur la réunification administrative de la Bretagne, Alain Mustière, président du CESR, réaffirme cette position. Bravo ! En effet, qui croit encore à l’avenir de cette région artificielle sinon son actuel président Jacques Auxiette qui s’accroche désespérément à son fauteuil de président et à son petit pourvoir régional ?

Le diagnostic du CESR est bon : la région des Pays de Loire est obsolète et caduque. Dans l’enceinte même du palais des Pays de Loire, Alain Mustière n’a pas hésité à s’exprimer en breton : «sevel gant hag evit an dud gounid ar c’hornôg » pour dire «bâtir avec et pour les hommes la réussite de l’Ouest». Très bien pour le breton, mais la position d’Alain Mustière est intenable. Car, si la région des Pays de Loire, avec tous ses efforts financiers pour tenter de gommer l’identité bretonne du département de Loire-Atlantique n’est pas crédible, le Grand-Ouest l’est encore moins. La bonne solution est la réunification administrative de la Bretagne et la constitution d’authentiques régions pour l’ouest de la France voulues par l’ensemble de la population.

On ne voit pas en quoi respecter l’identité historique et culturelle des populations ne serait plus d’actualité quand l’ensemble des pays européens est justement constitué par d’auhentiques régions historiques et culturelles. On ne voit pas en quoi la constitution de vraies régions empêcherait les coopérations interrégionales. La Bretagne réunifiée au contraire, par son dynamisme, permettra d’établir une réelle coopération avec l’ensemble des régions voisines pour les dossiers d'intérêts communs. La Bretagne à 5 départements a l’avantage, contrairement au Grand-Ouest, d’allier identité, démocratie, et coopération institutionnelle pour défendre les intérêts économiques de l’Ouest de la France.

Emile GRANVILLE

Président de Bretagne Réunie

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.