Celtic Social Club - "Deluxe Edition" (DVD + CD)
Chronique de Culture et Celtie

Publié le 7/02/15 18:57 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
Présentation du projet Celtic Social Club par Manu MASKO (Montage G.Simon) DVD Celtic Social Club
36421_1.jpg
Jaquette du CD DVD Celtic Social Club

Lorsque nous recevons de Keltia Musique une élégante double jaquette à l'apparence de petit coffret, simplement siglé, en lettres d'or, sur fond châtain : « Celtic Social Club », souligné de la mention « Deluxe Edition », notre démarche immédiate, au-delà de cette séduisante apparence, est d'en appréhender le contenu.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Pour répondre à cette légitime curiosité, avant l'ouverture de « l'objet », nous passons, rapidement, au verso du raffiné contenant.

Deux listes de titres numérotés d'or se présentent alors à nos yeux, matérialisant la présence interne d'un CD de 14 titres… et d'un DVD de 11 titres.

L'ouverture de la pochette nous précisera qu'il s'agit, d'une part d'un CD enregistré à La Sirène de La Rochelle, et d'autre part de la vidéo du groupe captée le 18 juillet 2014, lors de son passage sur la scène Kerouac de la plaine de Kerampuilh, au Festival des Vieilles Charrues, à Carhaix.

Pensant que pour tout authentique musicien et chanteur, la scène est, à la fois, un but et un lieu de réelle révélation artistique, notre désir d'écoute se porte, naturellement, sur le DVD.

C'est pour cette raison que nous publions cet article dans le rubrique de notre site : « En vitrine >> les DVD ».

A l'introduction du support audiovisuel dans notre lecteur, un double menu apparaît, nous réservant une surprise supplémentaire. En effet, sous le lien « Le Concert aux Vieilles Charrues », figure l'option « Le Documentaire ».

Nous sélectionnons cette deuxième proposition. Nous vous engageons, d'ailleurs, à en faire de même, lorsque vous vous serez procuré ce double album, afin de mieux aborder le sens artistique donné au projet musical.

Il s'agit d'un petit film de 10 minutes, durant lequel Manu Masko, par ailleurs, batteur de Red Cardell, mais, ici, batteur et fondateur du « Celtic Social Club », présente la création du groupe et ses options artistiques. C'est un petit extrait de ses très intéressants propos que vous entendez en ouverture de cette page.

Ce court métrage, tourné à La Rochelle, en proximité immédiate de la salle « La Sirène » où le groupe s'est arrêté pour enregistrer et donner sa première prestation scénique, est entrecoupé d'images du port de La Pallice, de scènes captées dans les loges et du concert donné in situ.

Jimme Ó Neill (guitares, chant), Ronan Le Bars (uilleann pipes, flûte), Pierre Stéphan (violon), Jean-Pierre Riou (guitares, mandoline, banjo, bombarde, chant), Jean-Jacques Toux (programmateur des Vieilles Charrues), David Fournier (directeur de La Sirène), apportent, en écho aux propos de Manu et au travers de brèves interventions, leurs propres réflexions sur l'aventure « Celtic Social Club ».

Des inserts d'images, comme l'on dit, « backstage » nous font découvrir les autres musiciens de la formation : Mathieu Péquériau (harmonica, washboard, chant), Richard Puaud (basse, chant).

La présentation des 7 musiciens qui forment le groupe est, donc, faite.

On reconnaît, bien entendu, 3 membres de Red Cardell : Manu, Jean-Pierre et Mathieu, deux musiciens mélodistes, piliers de la musique celtique : Ronan, Pierre et Jimme, le chanteur écossais des « Silencers », groupe créé en 1985. Inutile de vous dire que « ça sonne très celtique » !

Il manque à notre « générique », les invités :

Présent, uniquement, sur le CD : le Jamaïquain d'origine irlandaise, Winston Mc Anuff. Sur les deux supports, audio et vidéo : le rappeur new yorkais, IC Will, la Vannetaise émigrée en Belgique, Colline Hill chant et guitare, Louise Ebrel fort célèbre chanteuse bretonne traditionnelle, de parents eux-mêmes chanteurs, Eugénie Goadec et Job Ebrel.

Revenons, brièvement, sur la création, le nom du groupe et son orientation musicale :

En févier 2012, Red Cardell est à New York pour mixer son album « américain » « Falling in love » qui paraîtra en avril, de la même année.

Une pause dans la séance : visionnage avec le mixeur d'une vidéo de « Fest-Rock » (spectacle de Red Cardell et du bagad Kemper). Ariel Borujow est séduit et partage son heureuse découverte avec son ami et producteur de l'auteur-compositeur-interprète de rap américain, aussi producteur et acteur, Marshall Bruce Mathers III, dit « Eminem ».

Un groupe ethno-rock… du celtique… c'est donc possible et ça intéresse, même les deux Américains !

Quelques mois plus tard, Manu Masko regarde une vidéo du « New Orleans Social Club » qui fait tout droit référence au « Buena Vista Social Club ». Le nom du futur projet lui vient, dès lors, naturellement, à l'esprit.

Ce sera : le « Celtic Social Club », avec le son et la couleur musicale que ce nom induit.

Il s'agira de projeter dans le XXIe siècle d'anciennes mélodies des XVe, XVIe et XVIIe puisées dans le répertoire celtique. Des traditionnels venus de tous les territoires celtiques : Bretagne, Irlande, Écosse, Pays de Galles, Galice, Asturies, Cornouailles, Île de Man, réarrangés à la mode rock parsemée, parfois, d'un peu de hip-hop, de reggae, de jazz, de blues.

C'est Jimme Ó Neill qui a écrit une bonne partie des paroles des différents morceaux retenus.

Voilà pour le contexte...

Il est temps d'aborder la captation du concert donné au Festival des Vieilles Charrues accessible par le 1er lien du DVD.

Ce concert est un challenge car le groupe, finalement, très récemment crée, est présenté pour la première fois dans ce cadre festival de Carhaix. La venue du groupe était, initialement, prévue pour 2015 !

Mais la longue expérience musicale et scénique de tous les membres du groupe, au travers de formations, collaborations différentes est bien là et c'est un atout majeur !

Entouré des 6 excellents musiciens, plus haut, cités, c'est, indiscutablement, la personnalité de Jimme Ó Neill, le chanteur en titre du groupe, qui se détache avec son énergie et son empathique joie de vivre.

Sa voix rauque et divinement embrumée contraste avec son sourire radieux qui enlumine les 62 000 spectateurs présents et très participatifs.

De superbes duos des véloces Ronan Le Bars et Pierre Stéphan dessinent des spires sonores, ô combien celtiques, au-dessus des rythmiques de Richard et de Manu qui portent, toniquement, le tempo de la fête.

Que dire des mélancoliques pleurs de l'Uilleann pipe de Ronan, lorsqu'il introduit « Princess of Lorient » suivi du chant, moderato, presque susurré par Jimme ?

L'harmonica de Mathieu Péquériau n'est pas en reste, lorsqu'il vient « blueser » ponctuellement la prestation scénique du groupe, notamment dans « My blessed Boy » et « Kroaz Hent ».

Côté contact et animation du concert, nous pouvons compter sur le galopant, sautillant et fort généreux Jean-Pierre Riou qui, au-delà de son efficace présence au chant et aux mandoline, banjo et guitare, harangue, régulièrement, la foule : « On ne vous entend pas, ici ? »

Un bel instant, lorsqu'il sonne de la bombarde avant d'annoncer, avec un respect évident, l'entrée sur scène de la grande et référente chanteuse traditionnelle bretonne, Louise Ebrel, élégamment habillée de ses alertes 82 ans et d'un pantalon noir surmonté d'un gilet, très finement, brodé.

Elle sera bientôt rejointe, casquette sur le crâne, par le fort sympathique et intrépide rappeur new-yorkais IC Will qui, de son côté, affiche un peu plus que la vingtaine ! Rencontre des générations, des styles, même si le moment musical de fusion n'est peut-être pas le plus convaincant !

A retenir, également, sur « Time to Love » un bien bel alliage des voix de Jimme Ó Neill et de Colline Hill qui s'accompagne à la guitare... sur cette ballade amoureuse.

Côté réalisation vidéo, nous trouvons que la captation du spectacle est très réussie, car sobre, authentique, sans aucun découpage d'écran intempestif que l'on trouve, trop souvent au coeur de tels enregistrements où l'on

« fait de la télé » au prix de dévoyer, travestir, ré-écrire, le spectacle initial.

Ici les respectueuses équipes de Laurent Hasse sont, néanmoins, partout. Nous voyons, au bon moment, les doigts sur les instruments comme les regards réjouis et complices des artistes, les musiciens de fond de scène comme ceux du premier plan, au travers d'images précises. Le spectacle reste sur scène et la vidéo ne fait que se faufiler avec discrétion mais pertinence, en nous offrant la place d'un invité privilégié.

Pour ce qui concerne le public, l'interaction du concert est fort bien saisie et transcrite et la caméra Louma, fixée sur la grue de prise de vues, en harmonie avec la musique, s'envole littéralement, au-dessus d'une foule enthousiaste qui marque son adhésion très festive en levant une forêt de bras ou en hissant une fière voilure de gwenn ha du qui caresse sous ses hermines des visages ravis ou, de place en place, des pas de danse endiablés.

Ne vous refusez pas ces instants festifs débridés, toutefois, parfaitement maîtrisés par ces musiciens de grande expérience et d'indiscutables talents.

Grâce au DVD, découvrez le « Celtic Social Club » » par l'image, et réservez le CD, en voiture, peut-être…

« pour imaginer l'image », avec ses 12 titres studio et 2 titres live, enregistrés à La Sirène.

Un petit regret, toutefois : qu'il n'existe pas, sur le DVD, un menu sommaire « titre par titre ».

Sur les deux supports, le son, finalisé, ciselé, peaufiné par l'ingénieur du son star Ariel Borujow (Madonna, The Black Eyes Peas), est excellent !

Nous vous conseillons vivement ces 47 minutes d'allégresse estivale, très… Sociale, Celtique… soyez les bienvenus au... Club !

Gérard Simon

Illustration sonore de la page : Présentation du projet Celtic Social Club par Manu Masko (montage G. Simon)

D'autres extraits sur Culture et Celtie, le MAGazine...

(voir le site)

Les titres du DVD "Live Vieilles Charrues" :

01 Celtic Social Club feat IC Will

02 Loudéac

03 My Blessed Boy

04 Princess of Lorient (Intro)

05 Princess of Lorient

06 Carolan's Party

07 Kroas Hent

08 Ar Martelod Farw feat Louise Ebrel

09 Goadec in Da Club feat Louise Ebrel, IC Will

10 Time to Love feat Colline Hill

11 Rose in the Heather

Les titres du CD :

01 Celtic Social Club feat Winston McAnuff et IC Will - 03:13

02 Loudéac feat Winston McAnuff - 03:30

03 My Blessed Boy - 04:01

04 Princess of Lorient (Intro) - 01:24

05 Princess of Lorient - 04:07

06 Carolan's Party - 03:36

07 A Song of the Islands - 04:37

08 Kroas Hent - 03:12

09 Rose in the Heather - 04:15

10 Time to Love feat Colline Hill - 03:57

11 Ar Martelod Farw feat Louise Ebrel - 00:40

12 Goadec in da Club feat Louise Ebrel, IC Will - 03:32

13 Celtic Social Club (Live version) - 04:10

14 Rose in the Heather - 04:25

CD + DVD Celtic Social Club "Deluxe edition"

Réf : KMCD 631 - M319

Parution : 28 novembre 2014

Distribution Keltia Musique

Pour toutes les informations sur le Celtic Social Club, consultez son site officiel : (voir le site)

DVD :

Réalisé par Laurent Hasse.

Production du spectacle : Celtic Social Club et Caramba Spectacles.

Chargée de producion : Valérie Sémiasko-Pellerin.

Attaché de Presse : Music Média Consulting.

Son facade : Nico Rouvière.

Backline : Assina Hidouche et Ludovic Le Bihan.

Avec l'aimable autorisation de : Caramba Spectacles - Luc Gourichon, Keltia Musique - Alain Le Meur et la Sirène - David Fourrier.

Les Vieilles Charrues : Jean-Luc Martin (président), Jérôme Tréhorel (directeur) , Jean-Jacques Toux et Jeanne Roucet (programmateurs), Claire Malllard (presse).

Régie production : Jacquito.

S & Co : Mathilde Playon (directrice des productions), Caroline Gilbert (chargée de production), Béatrice Barbat (administratrice de production), François Templé (régisseur), Stéphanie Réchaussat, Romain Méril (asssitants de réalisation).

Cadreurs : Hervé Lahousse, Jérôme Valin, Boris Drin, Florence Levasseur, Simon Bonnet, Aurélie Crété, Nathalie Guilbaut, Bruno Caron, Jean-Luc Courtel, Julien Aivadan et Vincent Bordes.

Machiniste : Alexandre Cousin.

Vidéo : Julien Brunet, Arnaud Billaud, Michel Calafat, David Guillot, Cédric Mahé, Antoine Graal, Boris Jacquin, Lucille Dubois, Stéphanie Guyaumard, Marie Briantais, Sylvain Houdot, Cédric Kemmeh.

Assistants Caméra : Nicolas Hénon, Paul Meigné, Adrien Polletti, Thomas Ruelen, Gwenn Ballu, Jouan Le Sourd.

Prise de son : Louise Bardet, Raphaël François, Corentin Vigot, Charlotte Cassagne, Matthieu Fisson.

Mixage : Ariel Borujow.

Mastering : Raphaêl Jonin.

Roads : Leila Freda, Jérémie Olivier.

Montage et étlalonnage : Fred Ricci, Guillaume Salaska, Fabrice Gérardi, Laurent Matthieu, Dominique Jamoteau, Aurélie Crété, Christophe Sonnette et Lucille Dubois.

Moyens techinques : TVR, Invisia, Taipan, Vidéo Plus, Visual Impact France, Sombrero & Co, l'Oeil du Cyclope et Yasta.

Une co-production : TVR - Sombrero & Co.

© 2014 : TVR - Sombrero & Co - les vieilles Charrues.

© Culture et Celtie

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
« Culture et Celtie… le magazine » C'est le magazine en ligne des événements celtiques et artistiques en Presqu'île guérandaise et, d'ailleurs... Des 5 départements bretons... à la Celtie !
L'auteur a décidé de ne pas autoriser les commentaires pour cet article.