Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Le tract en question
Le tract en question
- Dépêche -
Christine Le Tennier porte plainte pour diffamation, l'élection cantonale à Concarneau contestée
En effet pendant l'entre-deux tours, un tract a été distribué à Rosporden, Kernevel et Saint-Yvi, dans lesquels, les candidats divers droite pour le canton de Concarneau sont comparés à Hitler et Mussolini ! Le canton de Concarneau aurait pu passer à droite et faire basculer tout le département du Finistère à droite (la gauche n'a qu'un canton d'avance). A Concarneau, il s'en est fallu que de 179 voix et ces 179 voix ont, probablement été gagnées d'une façon abjecte
Philippe Argouarch pour ABP le 31/03/15 18:46

Le canton de Concarneau aurait pu passer à droite et faire basculer tout le département du Finistère à droite (la gauche n'a qu'un canton d'avance). A Concarneau, il s'en est fallu que de 179 voix et ces 179 voix ont, probablement été gagnées d'une façon abjecte, c'est, du moins, ce qu'en pense le binôme Christine Le Tennier/Xavier Calvarin qui se présentaient sur ce canton.

En effet pendant l'entre-deux tours, un tract a été distribué à Rosporden, Kernevel et Saint-Yvi, dans lesquels, les candidats divers droite pour le canton de Concarneau sont comparés à Hitler et Mussolini !

Cette diffamation est d'autant plus révoltante quand on connaît le parcours de Christine Le Tennier, chef d'entreprise, mère de deux enfants, et maire de Rosporden. Depuis son retour du Canada, où elle aurait très bien pu rester, elle a travaillé sans relâche pour développer la filière algues en Bretagne, car elle a tout de suite compris où se trouvait le futur.

Traiter ainsi les Bretons et les Bretonnes, qui reviennent au pays pour aider la Bretagne à s'en sortir, y rapporter leur expérience glanée à l'étranger comme l'a fait Christine Le Tennier est inacceptable, voire honteux. Nous rappelons

ici qu'il y a quelques années, le média Agence Bretagne Presse a été qualifié de site d'extrême-droite par Gael Roblin, un fanatique de l'extrême gauche bretonne qui a divisé le monde en deux camps, les fachos et les antifafs.

Le Tennier et Xavier Calvarin ont porté plainte pour diffamation. Le binôme n'est pas d'accord sur le recours à la cour administrative afin de faire invalider l'élection sur ce canton. Si Christine Le Tennier est pour, son partenaire Xavier Calvarin serait contre. En tout cas, un électeur a déposé un recours.

Une manifestation en défense de la démocratie aura lieu vendredi soir à 18 heures à Rosporden devant le monument aux morts.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2438 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 12 commentaires
Brocèlbreizh Le Mercredi 1 avril 2015 14:10
C'est une honte.Quelle ouverture d'esprit!
Il devient difficile de faire la différence entre extrême gauche et extrême droite.On dit parfois qu'ils se ressemblent...
De plus la filière algue sera effectivement une part non négligeable de notre économie.
(0) 

Lucien Le Mahre Le Mercredi 1 avril 2015 14:18
Diable : on ne fait pas dans la dentelle dans le secteur !
Foin du débat démocratique et des arguments critiques : on choisit carrément ici de pilonner l'adversaire avec tout type de projectiles.
Y compris même avec la roquette du "reductio ad hitlerum" qu'on croyait déjà rangée au sous-sol avec le canon de 75, mais dont nous observons qu'elle conserve encore quelques adeptes enthousiastes.
Je ne connais nullement les candidats ainsi visés au bazooka, mais sûr que la nullité de l'attaque me ferait illico voter pour eux en manière de protestation !
On aimerait d'ailleurs voir un bref instant à quoi ressemblent les têtes de ceux dont les cerveaux affûtés ont ourdi cette foudroyante attaque contre ceux qui "sérigent" etc... ne serait-ce que par intérêt documentaire.
Car, comme toujours dans une situation de ce genre, le tract en question en dit bien plus long sur le niveau de ses auteurs que sur les personnes aussi bêtement ciblées.
(0) 

Lucien Le Mahre Le Mercredi 1 avril 2015 14:18
Diable : on ne fait pas dans la dentelle dans le secteur !
Foin du débat démocratique et des arguments critiques : on choisit carrément ici de pilonner l'adversaire avec tout type de projectiles.
Y compris même avec la roquette du "reductio ad hitlerum" qu'on croyait déjà rangée au sous-sol avec le canon de 75, mais dont nous observons qu'elle conserve encore quelques adeptes enthousiastes.
Je ne connais nullement les candidats ainsi visés au bazooka, mais sûr que la nullité de l'attaque me ferait illico voter pour eux en manière de protestation !
On aimerait d'ailleurs voir un bref instant à quoi ressemblent les têtes de ceux dont les cerveaux affûtés ont ourdi cette foudroyante attaque contre ceux qui "sérigent" etc... ne serait-ce que par intérêt documentaire.
Car, comme toujours dans une situation de ce genre, le tract en question en dit bien plus long sur le niveau de ses auteurs que sur les personnes aussi bêtement ciblées.
(0) 

Jack Le Guen Le Mercredi 1 avril 2015 21:36
Au vu de l'indifférence de la presse nationale et de la minimalisation de la presse dite "régionale", on peut se demander ce qu'il se serait passé si cela avait été le binôme divers-droite qui avait distribué ce tract odieux contre la gauche. Il y aurait eu un tollé de première..
(0) 

mikael Le Mercredi 1 avril 2015 22:55
Dommage que l'un du binôme ne veuille pas porter un recours devant le TA. Il y matière pourtant...
(0) 

Eric Simon Le Mercredi 1 avril 2015 22:57
C'est vraiment affligeant. Comment peut-on être d'une telle bassesse ? J'espère que les auteurs de ce tract nauséabond et débile seront retrouvés et punis.
Vive la Bretagne.
(0) 

PIERRE CAMARET Le Jeudi 2 avril 2015 11:56
C'est tout simplement CON et MONSTREUX .
Pauvres types .
(0) 

Pôtr ar skluj Le Jeudi 2 avril 2015 13:36
En effet, il est insupportable qu'une certaine gauche assimile systématiquement au fascisme toute idée qui lui déplait. Cela à conduit à une stérilisation du débat intellectuel et à un abandon au FN de questions aussi cruciales que l'immigration ou l'identité française. Je l'écris en tant qu'homme de gauche, mais ceux qui à gauche sont responsables de ce terrorisme mental devront payer pour ce qu'ils ont fait.
(0) 

SPERED DIEUB Le Vendredi 3 avril 2015 19:49
Je viens de voir en titre sur le site web du télégramme qu'il y a eu une manifestation d'environ cent personnes à Rosporden pour dire non à l'ignominie ...
(0) 

Stéphane Le Coat Le Vendredi 3 avril 2015 20:20
Qui ça étonne réellement ?
La gauche et l'extrême gauche ont toujours été l'intolérance même, pour eux il y a les gentils (de gauche), et les vilains fascistes racistes capitalistes (tout ce qui est à leur droite).
Ce qui est triste, c'est que le mouvement breton n'a pas réussi à s'affranchir de cette mentalité française.
La gauche et l'extreme gauche bretonne (UDB et Breizhistance) sont les parfaits exemples de ces fanatiques intolérants qui pensent qu'ils détiennent la vérité absolue et que tous les moyens sont bons pour imposer leur vision de la société.
(0) 

Damien Kern Le Samedi 4 avril 2015 01:35
J'apporte une analyse plus générale.
Ca semble être un fait divers commis par un simple d'esprit. J'ai cru comprende que les personnes lésées arrêtaient les poursuites faute d'énergie pour un 3ème tour. Je les approuve, ça n'en vaut pas la peine.
Ce qui m'intéresse c'est le pourquoi statistique de ce genre d'acte.
Là je pointe directement sur M. Valls, l'un des grands responsables de cette dernière campagne politique. A l'origine il y a une déclaration bien cynique : "nous n'avons pas de résultats économiques; nous allons politiser le débat".
Les responsables politique savent que les campagnes électorales ne changent pas les opinions, on agit d'abord sur la mobilisation dans son propre camps.
En d'autres termes M. Valls a choisi de faire peur aux simplets pour les mobiliser et voilà ce que statistiquement des extrèmes simplets peuvent comprendre.
(0) 

Brocèlbreizh Le Dimanche 5 avril 2015 09:41
Je partage l'avis de Stéphane Le Coat,
L'extrême gauche et l'extrême droite se caractérisent par leurs intolérances respectives.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 3 multiplié par 5) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons