Claude BESSON - Rééditions : Des coffrets pour des bijoux de notes et de mots !
Chronique de Culture et Celtie

Publié le 24/01/22 12:30 -- mis à jour le 24/01/22 11:50
Claude BESSON "Marie-Orange" (Album originel "Instrumental" 1974). CD EPM Musique
54294_1.jpg
Claude BESSON

"Cher Gérard,

Voici enfin ! mon petit dernier.

Je pense que tu vas sans doute le rajouter à ma liste

dans ton super site Culture et celtie.

Bisous bien sincères.

Claude."

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

C'est ainsi, qu'accompagné de tels affectueux, complices et précieux mots, l'ami Claude BESSON avait coutume de confier à notre attentive oreille son « petit dernier », afin que Culture et celtie, l'e-MAgazine contribue, certes, humblement, mais toujours avec la même ferveur et réelle admiration, à porter à la connaissance du public, le dernier enregistrement, pensé, mûri, créé et réalisé, que dis-je ?... ciselé, peaufiné, dans son home-studio de Kérouze, sis à Roudouallec (56).

Il nous paraissait bienséant et respectueusement opportun que le, toujours, fort présent et "permanent sociétaire" de nos pages en ligne, introduise, de sa propre graphie, ce papier numérique dédié, non pas, à un « petit dernier »... mais à deux « petits derniers » !

Nous devrions, même, plutôt dire, cinq « petits derniers », puisqu'il s'agit, en fait, de deux rééditions discographiques REMASTERISEES EN HAUTE DEFINITION, publiées par EPM Musique : « Claude BESSON - Hommage à Georges BRASSENS et à mes prof's » et « Claude BESSON - Les années Péridès », respectivement parues, pour notre plus grande joie, en novembre et avril 2021.

Péridès… du nom de l’auteur-compositeur, producteur d'Yves SIMON, qui, en 1972, capté et séduit par le remarquable talent de Claude BESSON, produit, sous son label éponyme, ses premiers disques.

Nous vous présentons, ci-après, ces deux opus proposés dans des Digipacks-coffrets, baignés d'intime et soigneusement documentés de références discographiques ou instrumentales.

Dans sa jaquette organisée en quadriptyque, l'album « Les années Péridès », propose, en effet, 3 disques, tandis que

l'« Hommage à Georges BRASSENS et à mes prof's », enserre, en son triptyque, 2 supports musicaux.

Ce sont, de facto, 5 CD, gravés de 60 titres, représentant l'intégrale des instrumentaux et chansons enregistrées chez Péridès de 1972 à 1980 et de 34 interprétations de chansons de grands auteurs de la chanson francophone, chéris et vénérés par l'artiste.

16 appartiennent au répertoire de son maître absolu... Le sétois, puis, chez « Jeanne », le discret parisien du 14ème, en fond d’impasse Florimont, avant de devenir le breton par choix, après avoir passé, quelques années auparavant, des vacances à Paimpol, chez le neveu de Jeanne, en habitant La villa Ker Flandry, sur les rives du Trieux, à Lézardrieux (22)… Nous avons nommé Georges BRASSENS !

Au total de ces deux coffrets, 180 minutes de BESSON, de « Bonheurs de porcelaine », de « Sens du beau », pour qualifier ces deux programmes, en donnant, ainsi, écho aux titres de ses ultimes et remarquables disques, parus, en autoproduction, en novembre 2014 et septembre 2016 qui, comme pour l'excellent opus "Arbres" (2009), ne sont, à ce jour, pas encore, réédités.

Alors qu'en ce funeste 23 mars 2019, le chantre breton mettait, à notre grande douleur, un terme irrévocable à sa toute dernière tournée de 47 ans de chansons, rejoignant un « autre monde », sans doute le Tír na nÓg qui désigne, en gaélique, « la Terre de l'éternelle jeunesse », l'un des plus connus de la mythologie celtique, nombre de ses fidèles, voire de ses disciples, en tous cas, de ses inconditionnels, ont été bouleversés par cette sortie de scène définitive, irréversible !

Subitement privés du généreux sourire, de la poésie de Claude, de sa cristalline guitare et de sa chaleureuse voix, nombre de nos visiteurs nous ont, alors, contactés, pour connaître les chemins d'accès à l'ensemble de sa discographie, à ses récents joyaux comme à ses plus anciens, mais éternels bijoux.

Tous ne passant, bien loin de là, par notre modeste site, nous imaginons que le trésor artistique conservé, à l'ombre des chers arbres du poète de Kerouze, s'est, très vite, amenuisé.

Dans le contexte de ce grand vide, de cet abyssal manque, il devenait urgent de procéder à la réédition de l'œuvre de MONSIEUR Claude BESSON.

Fallait-il, pour ses tout proches, qu'il advienne une rencontre professionnelle, artistique, mais aussi, humaine, conforme à l'humble, scrupuleuse, perfectionniste, rayonnante personnalité du poète disparu ?

Les mots de sa compagne, sa baladine, notifiés sur le pan interne de l'une des deux jaquettes, nous rassure, même au delà de ces deux présentes et majeures réalisations discographiques.

Que cet état de grâce nous laisse espérer une réédition complète des magnifiques créations de cet exceptionnel artisan breton de la chanson qui, au travers de son itinéraire musical et littéraire, a, toujours, su conjuguer enracinement et universalité avec le talent qu'on lui connaît et reconnaît.

Puisque rendu public, voici l'amoureux billet de celle qui, entourée de ses enfants, peut, désormais, entretenir, avec confiance, la flamme artistique et discographie de son immortel... baladin qui, sans nul doute, à ce jour, siège, à la céleste académie des gens de lettres chantants, notamment, auprès de ses « prof's », nous préférons dire, il le mérite amplement, plutôt, collègues, Boris, Jean, les deux Jacques, les deux Georges, Jean-Michel, Anne, Félix, Léo, Milig, Guy, Barbara, Aristide...

Vous associerez, sans difficulté aucune, les célèbres patronymes de ces veilleurs de notre si belle langue de Molière qui, certes, se devant de demeurer vivante, ne devrait, néanmoins, céder, trop souvent, à certaines dérives... mortelles.

"Pour toi, Claude, mon baladin, mon Amour.

Il aura juste fallu de la pugnacité, de l'audace et savoir s'entourer de professionnels, efficaces,

passionnés de la chanson francophone. Je les ai trouvés !

Merci Christian de TARLÉ, merci Gérard CLASSE pour votre soutien efficace dans cette belle aventure.

Le résultat est magnifique, il lui plaira beaucoup, j'en suis sûre !

Pour toi mon Amour éternel...

Pour vous, mes chers enfants qui me donnez l'envie d'avancer.

Sa baladine."

Si nous apprécions les reprises des chansons culte des grands hauteurs de la chanson francophone, grâce aux très respectueuses, mais savoureusement personnelles interprétations de Claude BESSON, nous restons, particulièrement, sensibles à son propre répertoire qui, par la qualité de son écriture textuelle et musicale n’a rien à envier à ces pièces maîtresses.

Quel bonheur, quelle émotion de retrouver, bien sûr pour les plus anciens auditeurs, grâce aux 3 CD du coffret « Les années Péridès », un extrait de son premier 45 tours, paru en 1972, avec « Damdidalidam » et « Laissez-nous vivre » qui, ce format de microsillon EP, à l'époque, de très large diffusion le prouve, commençait à tourner, régulièrement, sur les platines et les ondes des radios, préfigurant la future et ample vague de diffusion radiophonique et télévisuelle des tubes « Kerouze » et « Sur la route de Saint-Malo », parus, en 1973, sur le second 45 tours.

Ces deux titres, ces deux francs succès, se retrouvèrent gravés sur le célèbre vinyle 33 tours LP, illustré du non moins marquant cliché, en noir et blanc, d’un cinégénique Claude, photographié parmi ses arbres, élevant un regard transversal vers le ciel.

C’est avec ce prime et fondateur album de 20 titres qui tournaient en boucle dans la chambrée, j’accomplissais, alors, à Cherbourg, dans la « Royale », parmi normands, mais, surtout, bretons, nommés Le Noan, Renan, Bourdic, Coïc, Berhuet, Barguin, mes obligations militaires que j’ai découvert et été séduit par cet exceptionnel auteur-compositeur-interprète armoricain… Souvenirs, souvenirs…

En 1974, Claude publie un disque exclusivement instrumental de dulcimer, instrument alors confidentiel, qu’il a, d’ailleurs, grandement contribué à populariser, psaltérion, dulspinet, et obtient le Grand prix de l'Académie Charles-Cros.

L’intégralité de ce passionnant opus, auquel est adjoint le volume 2, de même teneur, paru en 1978, constitue le CD n°3.

Une très bonne idée d’EPM Musique d’avoir repris sur l’une des faces de la jaquette, les origines et les descriptifs de ces trois anciens instruments, ainsi que ceux du fiddle et du cor anglais, qui, tour à tour, imprègnent de leurs sonorités spécifiques, cet enregistrement. Des notes pédagogiques qui figuraient, déjà, à l’époque, au dos de cet exceptionnel 33 tours de référence ethno-musicale..

Puis, ce sont les 12 titres, cette fois, chantés, du deuxième album vinyle 33 tours LP, paru en 1976, dénommé, tout simplement, « Besson », dont la magnifique pochette, un portrait peint de l’artiste confondu avec l’ample feuillage d’un robuste chêne émergeant d’un paysage urbain aux tiroirs immobiliers de béton criblés de multiples fenêtres. Une significative illustration pour un artisan-poète tiraillé entre nécessité professionnelle de survivre en ville, à Saint-Denis, et le brûlant désir de retrouver, au plus vite, ses vitales, viscérales racines bretonnes.

Le texte de la chanson « Racines », reproduit sur la face interne du disque original, corrobore, avec force, cet état d’esprit du moment…

"Je suis un arbre,

Planté au cœur d’une grande ville.

Pourtant, mes racines sont accrochées

A quelques pierres,

Posées entre la mer et les Montagnes noires,

En Bretagne,

Je n’ai qu’une pensée,

Retrouver cette terre,

Celle où mes souvenirs m’entrainent

Chaque jour difficile,

Celle qui me fait faire des chansons."

En 1980, Claude sort son troisième vinyle 33 tours intitulé, à très juste titre, « BESSON - Album chansons N°3 », que nombre d’auditeurs nommeront, suite à de multiples diffusions sur les ondes, du nom de la composition marquante, paroles et musique de Claude, écrite selon la structure d’un traditionnel breton : « Kenavo Prizon Paris ».

En 1993, le chanteur effectuera une tournée de trois mois au Québec.

Tous les titres de ce disque sont présents sur le présent Compact Disk n°2 d’EPM.

Nous retrouvons, ouvrant le programme des 10 titres de l’enregistrement original, la remarquable, touchante et affectueuse plage « Mon ami Pierre du Québec », mais aussi, de figuratifs tableaux d’Armor et d’Argoat, comme « L’île de Sein », « Quel fléau, ce fléau », ainsi que des thèmes plus vifs et pittoresques, tout aussi poétiques, écrits à la manière de Charles TRENET qui ne figure pas au sein du CD consacré aux « prof's » de Claude, mais qui semble alors, aussi, inspirer le chanteur.

En cette couleur rythmique et mélodiique spécifique, écoutez : « Le bar des anciens », et plus, encore, « Le kiosque à musique » et « Le paysagiste de Saint-Denis ».

Nombre de toutes ces excellentes chansons, ici, rééditées par EPM Musique, avaient été, fort brillamment réenregistrées, avec une maturité artistique absolue, en 2004, sur un double album CD autoproduit, « Made in Kerouze ». Mais retrouver sur ces présents pressages, pour beaucoup, ou découvrir pour certains ces très belles pièces parées de leur originale facture instrumentale et vocale, était une nécessité, un essentiel.

Merci à EPM Musique d’avoir, en les optimisant techniquement, procédé à la conservation et à la rediffusion en direction du grand public, de ces primes et, de ce fait, pérennes enregistrements d’un maître des notes et des mots qui portera, toujours, nombre des plus belles pages de la poésie écrite en Bretagne, mais qui touche, aussi l’ailleurs…

A noter, aussi, qu’EPM Musique, n’a pas redistribué les titres dans une compilation « fourre tout », mais a respecté, scrupuleusement, avec élégance, l’ordre originel des titres gravés.

Quand on imagine avec quel soin Claude choisissait l’enchaînement de ses titres publiés, c’est, aussi, un grand plus qui nous permet de marcher dans ses pas, en épousant, au plus près, sa démarche artistique.

Ces rééditions discographiques sont largement diffusées en magasins de la grande distribution culturelle et sur leurs plateformes de commerce numérique, ainsi que chez les disquaires de proximité.

En tous cas, « Claude BESSON - Les années Péridès » et « Claude BESSON - Hommage à Georges BRASSENS et à mes prof's », sont disponibles via le site internet d’EPM Musique pour lequel, à partir de chaque logo publié sur cette présente page, vous aurez, par simple clic, accès.

Anciens et fidèles auditeurs passionnés par l’œuvre de Claude, même si, comme nous, vous possédez les originaux microsillons du poétique chanteur breton, supports que vous pourrez, ainsi, mieux préserver, vous aussi, qui savourez les mélodies riches et raffinées, les belles architectures syntaxiques, le choix précis des mots, la belle sémantique et qui vous donnerez pour devoir de faire connaître aux plus jeunes qui vous entourent de tels bijoux, génération actuelle qui appréciez, culture de votre époque, les structures textuelles de certains raps ou les rimes scandées sur des rythmes de slams, procurez-vous, au plus vite, ces pièces qui sont, aussi, croyez-le, une authentique référence pour la musique et la littérature chantée.

Oui, très cher Claude, comme le souhaite ta baladine, ce résultat discographique ne peut que te plaire.

Plus humblement, j’espère que cet article te satisfera, comme les chroniques passées que tu me commentais, si chaleureusement, par téléphone ou par mail.

Tu vois, Claude, Culture et celtie, l’e-Magazine et ses nombreux visiteurs-lecteurs-auditeurs attendront, toujours « ton petit dernier »

Gérard SIMON

Illustration sonore de la page : Claude BESSON - CD3 - "Marie-Orange" (De l'album originel "Instrumental" 1974) - 00:55.

6 autres extraits sonores sur Culture et celtie, l'e-MAGazine (Voir site)

3 CD "Les années Péridès"

CD1

01 - Damdidalididam.

02 - Laissez-nous vivre.

03 - N'oubliez pas l'Armor.

04 - Les chansons de nos veillées.

05 - Cousine Marie-Madeleine.

06 - Marine.

07 - Les mères noires.

08 - Artisans.

09 - Sur la route de Saint-Malo.

10 - Menez-du.

11 - Kerouze.

12 - Kerglaz.

13 - Marie ma mère.

14 - Je te donne le droit.

CD2

01 - Les amours d'artisan.

02 - Entre myosotis et pavot.

03 - Mon jardin.

04 - L'Automne.

05 - Le brule-gueule.

06 - Le diguedon.

07 - Le chiffonier.

08 - Racines.

09 - Marig.

10 - Le grand père.

11 - L'hiver est là.

12 - Il donnerait.

13 - Mon ami Pierre du Québec.

14 - Kenavo Prizon Paris.

15 - Plus de mari pour Marie.

16 - Le bar des anciens.

17 - Marguerite.

18 - Ile de Sein.

19 - La bienvenue la malvenue.

20 - Quel fléau, ce fléau !

21 - Le kiosque à musique.

22 - Le paysagiste de Saint-Denis.

CD3

01 - La ronde des Korrigans.

02 - Le rosier de saint-André.

03 - La dame de Josselin.

04 - Le pas de la vieille.

05 - Herbe bleue.

06 - Sir J. Edward Thomas.

07 - Passe-moi ta godasse.

08 - Marie-Orange.

09 - La Payse.

10 - Ka, Aer Soazig.

11 - Dulcilande.

12 - Le moulin deu Guilaneuf.

13 - Soleil levant.

14 - La chanson D'Arianrod.

15 - Les hauts de Guerdelan.

16 - Pavan.

17 - Kan Ar Gwennili.

18 - L'arbre de Mai.

19 - La fille au tuba.

20 - Blodeuwez.

21 - La chaussee de géants.

22 - Viviane.

23 - Ballade pour Mélanie.

24 - Ar Feunteun.

3 CD - 60 TITRES / INTÉGRALE PÉRIDÈS 1972 - 1980 / GRAND PRIX DE L'ACADÉMIE CHARLES CROS / REMASTÉRISATION HAUTE DÉFINITION.

Parution : 23 avril 2021.

Production et distribution : EPM Musique.

Réf : 987078

VOIR LA DISCOGRAHIE DE CLAUDE BESSON ET ECOUTER 2 AUTRES EXTRAITS DE CET ALBUM

(Voir site)

2 CD "Hommage à Georges BRASSENS et à mes prof's"

CD 1

01 - Les passantes (Antoine Pol / Georges Brassens).

02 - Le mouton de Panurge (Georges Brassens).

03 - La non demande en mariage (Georges Brassens).

04 - La princesse et le croque-notes (Georges Brassens).

05 - Mourir pour des idées (Georges Brassens).

06 - Le testament (Georges Brassens).

07 - Comme une sœur (Georges Brassens).

08 - Les quatre bacheliers (Georges Brassens).

09 - Les oiseaux de passage (Jean Richepin / Brassens).

10 - Histoire de faussaire (Georges Brassens).

11 - L'orage (Georges Brassens).

12 Bécassine (Georges Brassens).

13 - Sale petit bonhomme (Georges Brassens).

14 - À l'ombre du cœur de ma mie (Georges Brassens).

15 - Philistins (Jean Richepin / Georges Brassens).

CD 2

01 - Le Déserteur (Boris Vian).

02 - Que serais-je sans toi (Louis Aragon / Jean Ferrat).

03 - Voir un ami pleurer (Jacques Brel).

04 - Ma Bretagne quand il pleut (Jean-Michel Caradec).

05 - T'en souviens-tu la Seine (Anne Sylvestre)

06 - Les sabots d'Hélène (Georges Brassens).

07 - Lily (Pierre Perret).

08 - Adélaïde (Jacques Debronckart).

09 - Le petit bonheur (Félix Leclerc).

10 - Pauvre Rutebeuf (Rutebeuf / Léo Ferré).

11 - Dieppe ou Honfleur (Jacques Perkaisne).

12 - L'embellie (Glenmor).

13 - Les souliers (Guy Béart).

14 - Paris ma rose (Henri Gougaud).

15 - Les amis de Georges (Georges Moustaki).

16 - Dis, Quand reviendras-tu ? (Barbara).

17 - Les Canuts (Aristide Bruant).

18 - Son ar Sistr (Traditionnel (Bretagne).

19 - Dans les prisons de Nantes (Traditionnel (Quebec)

2 CD / HOMMAGE À GEORGES BRASSENS ET À MES PROF'S (GRANDS AUTEURS).

Parution : 19 novembre 2021.

Production et distribution : EPM Musique.

Réf : 987096

VOIR LA DISCOGRAHIE DE CLAUDE BESSON ET ECOUTER 2 AUTRES EXTRAITS DE CET ALBUM

(Voir site)

____________________

Claude BESSON sur les pages de Culture et celtie, l'e-MAGazine.

- Présentation et hommage à Claude BESSON (Voir site)

- La discographie de Claude BESSON (Voir site)

Nos chroniques sur les albums autoproduits :

- "Le sens du beau" (Voir site)

- "Mes Bonheurs de Porcelaine" (Voir site)

- "Claude BESSON chante Georges BRASSENS" (Voir site)

- "Arbres" (Voir site)

Claude BESSION en concert :

- 26 octobre, La Chapelle-Launay, Celtomania 2013 : Claude BESSON en concert (Voir site)

- Claude BESSON et Gilles SERVAT chantent Georges BRASSENS le 26 février 2011 (Voir site)

- Le Tour "Made in Kerouze" de Claude BESSON au Croisic le 29 janvier 2011 (Voir site)

____________________

La page Facebook de Claude BESSON : Cliquer ICI

© Culture et Celtie


1  0  
mailbox
imprimer
logo
« Culture et Celtie… le magazine » C'est le magazine en ligne des événements celtiques et artistiques en Presqu'île guérandaise et, d'ailleurs... Des 5 départements bretons... à la Celtie !
L'auteur a décidé de ne pas autoriser les commentaires pour cet article.