Commémoration du 30 juin 1941 devant les préfectures et sous préfectures de Bretagne
Communiqué de presse de Bretagne Réunie

Publié le 27/06/11 10:02 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
22518_1.jpg

Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les Sous-préfets,

Il y a 70 ans, le 30 juin 1941, le maréchal Pétain, chef d'un État soumis à l'occupant nazi, signait le décret qui amputait la Bretagne en lui enlevant le pays nantais. Ce décret a créé un précédent pour maintenir la partition de la Bretagne.

Alors que nous commémorons ce triste anniversaire, nous vous rappelons que :

– la séparation de la Loire-Atlantique du reste de la Bretagne a été maintenue arbitrairement et contre l'avis des élus et sans consultation des populations lors de la création des régions administratives en 1972 ;

– le sondage gouvernemental de mars 2009 confirme que 68 % de la population bretonne des 5 départements est favorable à la réunification ;

– le CG 44 et le CR de Bretagne ont voté des vœux en faveur de la réunification et que plusieurs milliers d'élus ont signé la charte pour la réunification ;

– l'amputation de la Bretagne affaiblit l'ensemble des 5 départements bretons en déstructurant les liens séculaires et les réseaux sportifs, médiatiques, culturels, économiques, universitaires, politiques… affaiblit la Bretagne en la privant de son département le plus peuplé et le plus industrialisé.


Nous exigeons de l’État qu'il condamne la politique d'assimilation forcée exercée par ses administrations, la région administrative dite des Pays de Loire et les villes de Nantes et Saint-Nazaire (substitution de la culture bretonne au profit de la culture dite « ligérienne ») envers les habitants de Loire-Atlantique et engage le processus de réunification de la Bretagne.

Certains que la réunification donnera de nouvelles capacités à la Bretagne pour ses politiques publiques en faveur de son développement économique, culturel et social,

Veuillez recevoir, Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les Sous-préfets, nos meilleures salutations bretonnes, françaises et européennes.


Bretagne Réunie


Jeudi 30 juin à 18 h, nous appelons tous ceux qui refusent cette partition contre nature, à se rassembler symboliquement devant certaines préfectures et sous–préfectures des 5 départements bretons.

Paul Loret

Document PDF 22518_2.pdf Lettre à Messieurs les Préfets ; Mesdames et Messieurs les Sous-préfets des cinq départements de Bretagne. Commémoration du 30 juin 1941. Bretagne Réunie le 30 juin 2011. 70 ans. Source : Bretagne Réunie
Document PDF 22518_4.pdf Commémoration du décret du 30 juin 1941 devant les préfectures et sous-préfectures de Bretagne. Communiqué de presse de Bretagne Réunie 30 juin 2011. Source : Bretagne Réunie
Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1
Vos 1 commentaires
J-Luc Le Floc'h
2011-06-29 22:13:04
Merci pour l'original de ce document.

On y voit que l'information apparaît sous la rubrique "Décrets, Arrêtés , et Circulaires".
Il y est question aussi de région d'Angers. N'est-ce pas la ville qui possède déjà un boulevard... Ayrault (pas le député-maire de Nantes, non un autre) ?
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.