Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Communiqué de presse sur la réforme des retraites
Le texte tel qu’issu des travaux de la Commission mixte paritaire n’est pas juste, ni pour les salariés, ni pour les mères de familles, ni pour les retraités dont l’écrasante majorité ne bénéficiera pas des 1200 € tels qu’annoncés initialement.
pour Blog de Marc Le Fur le 16/03/23 18:49

Le débat sur la réforme des retraités arrive à son terme. J’ai la conviction qu’il faut faire une réforme pour préserver notre système de retraite par répartition. Du fait des choix de procédure faits par le Gouvernement et de l’attitude indigne des parlementaires de la NUPES, le débat n’a pas eu la tenue qu’il aurait dû avoir et surtout, l’ensemble des sujets n’a pas pu être abordé.

Je me suis investi dans ce débat en proposant une série d’amendements sur les thèmes qui, chez nous, ont une importance toute particulière : les carrières longues, les métiers usants, les carrières hachées des mères de familles, la revalorisation des pensions des retraités, la question de la politique familiale et de la natalité comme moteur de notre système de retraite par répartition. Aucun de ces amendements raisonnables et essentiels n’a été retenu du fait de l’attitude systématiquement hostile du Gouvernement et de sa majorité.

Pendant ces débats, je n’ai eu de cesse d’avoir à l’esprit les habitants de ma circonscription, ouvriers de l’agro-alimentaire, du bâtiment et de l’industrie, personnels des EHPAD et des hôpitaux, agriculteurs, salariés du commerce et des services… Je connais chacune de ces situations concrètes, les revenus, les conditions de travail, la pénibilité. Je sais que notre système de retraite a besoin d’une réforme mais je sais également que cette réforme, parce qu’indispensable, doit être juste. Or, selon moi, malgré quelques avancées arrachées par les parlementaires Les Républicains, le texte tel qu’issu des travaux de la Commission mixte paritaire n’est pas juste, ni pour les salariés, ni pour les mères de familles, ni pour les retraités dont l’écrasante majorité ne bénéficiera pas des 1200 € tels qu’annoncés initialement. Sur ce point précis, j’en veux au Gouvernement d’avoir fait des promesses qui étaient en réalité des mensonges. C’est pourquoi je ne voterai pas ce texte. Dans un esprit de responsabilité, je choisis de m’abstenir car une réforme est malgré tout nécessaire mais elle doit se faire sur de toutes autres bases.

Cet article Communiqué de presse sur la réforme des retraites est apparu en premier sur Site de Marc Le Fur.Ce communiqué est paru sur Blog de Marc Le Fur

Voir aussi :
3  0  
Vos 4 commentaires :
jakez Lhéritier de Sant Nazer Le Vendredi 17 mars 2023 08:04
Votre position est cohérente ,mais insuffisante,?
Mais avez vous évoqué les dividendes colossaux versés aux actionnaires depuis des années?
Quels efforts leur avez vous demandé?
Puis ,que pensez vous pour embaucher les jeunes et garder les plus de 50 ans dans l'emploi, sur les effets néfastes des centaines de milliers de retraités militaires et fonctionnaires, qui cumulent emplois réservés dans le civil avec leur retraites?
Sans compter que ces retraités ne sont pas les plus virulents pour améliorer les situations et qu'ils font office de "couvercle de la marmite" hiérarchiquement.
Et quand il y a licenciement dans l'entreprise ce ne sont pas les premiers à être virés?
Ces retraités militaires devraient être réquisitionnés temporrairement dans le secteur hospitalier(COVID et renfort dans les structures déficientes en personnel)
Et c'est aussi le fonctionnement de l'état français ,le gouffre financier parisien ,le mille feuille territorial qu'il faut revoir courageusement.
Faire l'économie de sous marins nucléaires...
.
(0) 

philippe renaud Le Vendredi 17 mars 2023 11:07
Certes engager une réforme des retraites, c'était nécessaire. Et comme vous l'évoquez à travers certains amendements, c'est surtout les métiers reconnus usants et les carrières hachées des mères de famille, voire (et ce n'est si pas contradictoire au dossier), l'amélioration des règles du cumul emploi-retraite, sujet passé sous silence, qui auraient pu faire l'objet d'une plus grande attention.
Enfin, parallèlement à l'utilisation de ce 49-3, c'est le sentiment que la participation citoyenne tant vantée par tous, état et collectivités, n'est qu'une vaine illusion.
L'abstention a de beaux jours !
(0) 

KLG Le Vendredi 17 mars 2023 19:34
Ce qui me frappe, c'est qu'une réforme par points, qui aurait beaucoup plus isolé, et individualisé (et beaucoup plus mis en péril en réalité les montants des pensions, l'âge de départ réel et plus largement la notion de système par répartition) serait surement passé beaucoup plus facilement. Car personne n'aurait réellement compris ce qui l'attendait, ce qui changeait, ni raisonné à l'échelle d'un groupe ou d'une corporation.
Alors que là finalement, c'était plus transparent, pas forcément plus désavantageux que le système par points très opaque (et qui remettait en cause complètement les modes de calcul).
Là on voit des étudiants qui manifestent voire plus contre l'âge de départ à 64 ans. Sauf qu'avec la réforme Touraine-Hollande, en réalité ces étudiants devaient déjà partir à 64 ans et pour la plupart bien au-delà avec le principe des 43 Trimestres de cotisation. Mais psychologiquement, tout le monde ne voit que l'histoire du (théorique) 62 qui passe à 64.
Le 49-3 est un non sens bien évidemment et par ailleurs, dans une Démocratie.
(0) 

Boned ruz Le Samedi 18 mars 2023 21:52
"j’en veux au Gouvernement d’avoir fait des promesses qui étaient en réalité des mensonges." savez-vous que nos arrières grand-parents ont été aussi naïfs que vous au début du 20ème siècle quand ils ont voté pour la première fois pour la république Française...heureusement que les jeunes ne votent plus pour ce système d'aparachik... Finalement il y a de l'espoir, après trois générations qui correspondent curieusement à l'abandon de la langue( pression sociale interne à la pensée bretonne), il semble qu'une lueur de finesse pointe son nez. Laissez donc les Republicains là où ils sont, ils ne sont plus les détenteurs de l'avenir...
(1) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 4 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons