Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Lettre ouverte -
Création d'une classe bilingue à Bulat-Pestivien.
Une question fondamentale est posée: veut-on, en haut lieu, la mort de la langue bretonne? Nous tenons à faire remarquer aux autorités éducatives et tout particulièrement à l'inspectrice de Guingamp-Sud que 3 textes internationaux font actuellement obligation aux états de soutenir et de promouvoir les langues dites "minoritaires".
Gwenael Kaodan pour Alliance Fédéraliste Bretonne - Emglev Kevredel Breizh le 20/10/06 18:25

À l'attention des Parents désireux de créer une classe bilingue à Bulat-Pestivien. Copie à M le Maire de Bulat-Pestivien. Copie à Mme l'inspectrice du secteur de Guingamp-Sud.

Mesdames, Messieurs,

Notre mouvement tient à vous assurer de notre entier soutien pour que soit créé à Bulat-Pestivien une classe bilingue Breton-Français. Une question fondamentale est posée: veut-on, en haut lieu, la mort de la langue bretonne? Nous tenons à faire remarquer aux autorités éducatives et tout particulièrement à l'inspectrice de Guingamp-Sud que 3 textes internationaux font actuellement obligation aux états de soutenir et de promouvoir les langues dites "minoritaires". Ces textes sont les suivants: - La convention de San Francisco. - La Charte européenne des cultures et langues minoritaires. - Les deux récentes conventions de l'UNESCO, la première sur le patrimoine culturel immatériel (entré en vigueur le 20 Avril 2006) et la seconde sur la diversité culturelle. À noter que ces deux conventions ont été adoptées par la France. Ce qui signifie que cette dernière reconnait dorénavant le principe "des minorités culturelles" et qui plus est celui des "peuples autochtones".

En conséquence il serait contraire à la légalité internationale et parfaitement discriminatoire de persévérer dans une politique d'obstruction à l'enseignement de l'un des éléments majeurs du patrimoine de la Bretagne: sa langue. Faut-il rappeler, à ce sujet, que le Breton reste le seul idiome celtique à être encore parler sur le continent européen.

Veuillez croire, Mesdames, Messieurs, à l'assurance de notre haute considération.

Le bureau de l'AFB-EKB

[lettre1]

Cet article a fait l'objet de 2055 lectures.
logo
Construire une Bretagne harmonieuse, réunifiée. Favoriser la prise de conscience identitaire et politique de la population.
Voir tous les articles de Alliance Fédéraliste Bretonne - Emglev Kevredel Breizh
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 5) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons