Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Décentralisation: Le débat se développe en Bretagne. propositions de la région, prises de position sur une assemblée unique...
Paris Breton avait organisé en janvier un colloque (dont on peut trouver le compte rendu sur le site www.parisbreton.org) Déjà les différentes orientations se dégageaient : Bernard Poignant y évoquait l’hypothèse,
Philippe Chain pour Paris Breton le 25/03/13 2:35

Paris Breton avait organisé en janvier un colloque (dont on peut trouver le compte rendu (voir le site) .

Déjà les différentes orientations se dégageaient : Bernard Poignant y évoquait l'hypothèse, après une préparation nécessaire, d'une assemblée unique en Bretagne. Ce que ne réfutait pas à priori Claudy Lebreton qui resituait également la problématique dans le contexte européen. Déjà Thierry Cadart pour la CFDT soulignait la nécessité d'une démocratie renforcée ce qu'il réaffirme dans l'édito de « Syndicalisme Hebdo ». Marylise Lebranchu insistait quant à elle sur un dispositif permettant de réelles expérimentations et ouvrait la voie à des modalités d'organisations différentes selon les régions. Bernadette Malgorn insistait sur la recherche de l'efficacité, Thierry Burlot mettait en exergue la nécessaire révision de l'autonomie budgétaire de la région en soulignant que 85% des ressources proviennent de transferts de l'Etat, Isabelle Le Callennec soulignait le besoin d'une plus grande transparence dans l'action des collectivités, Alain Even souhaitait de trouver pour les collectivités des formes d'actions plus lisibles et plus coopératives Paul Molac ainsi que Tangi Louarn et Marie Martine Lips mettaient l'accent sur la situation particulière de la Bretagne.

Cette situation est par ailleurs confirmée au fil du récent ouvrage d'Hervé le Bras et d'Emmanuel Todd « Le mystère Français »

Jeudi 21 mars, les 83 élus régionaux se sont réunis en session exceptionnelle pour contribuer au débat national sur la décentralisation. Les débats ont permis de finaliser le projet de contribution officielle au débat national, construit autour de six grandes propositions. Les élus régionaux ont ainsi voté le texte intitulé "Contribution au débat national sur la décentralisation". La Bretagne est ainsi la seule région française à s'être mobilisée autour de ce projet de loi.

Six propositions bretonnes ont été retenues :

une clarification des compétences entre les collectivités locales

la confirmation du rôle stratégique de la Région

le renforcement de la gouvernance régionale

le droit à la différenciation

la refonte du système de financement des régions

un approfondissement de la participation démocratique.

Par ailleurs, deux partis représentés au Conseil régional de Bretagne, l'Union démocratique bretonne (UDB) et Europe Ecologie les verts (EELV), ont proposé jeudi une collectivité territoriale unique dans la région, à l'image de ce qui se profile en Alsace (voir le site référendum).

« La région administrative de Bretagne compte quatre départements et la Bretagne historique comprend en plus la Loire-Atlantique. L'ensemble représente environ 4,5 millions d'habitants. »

Ceci devrait permettre que le débat pour l'instant largement développé par l'Etat, les élus et leurs organisations s'ouvre également aux citoyens, c'est ce qui va se produire en Alsace avec l'organisation du referendum sur l'assemblée unique, c'est nous n'en doutons pas ce qui va se produire en Bretagne maintenant que l'influx régional a été lancé.

Document PDF actes_du_colloque.pdf Actes du colloque. Source : Paris Breton
Voir aussi :
logo
Créée en 2003, l’association Paris Breton réunit les Bretons et les amis de la Bretagne en région parisienne. Notre mission est de promouvoir la culture et l’économie bretonne mais aussi d’ouvrir les débats liés aux enjeux auxquels la Bretagne (5 départements) est confrontée, en organisant des rencontres et événements permettant de diffuser auprès d’un large public les actualités dans ces différents domaines. Nos activités (par projets) s’organisent autour de trois piliers : Culture & Arts, Économie & Réseaux et Débats & Réflexion.
Voir tous les articles de Paris Breton
Vos 2 commentaires
eugène Le Tollec Le Lundi 25 mars 2013 12:05
Mais qu'est "Paris Breton"?
Est ce une nouvelle émanation du Parti socialiste breton ,pour mieux noyer la Bretagne ( je vois apparaître d'augustes personnages qui eux ne raisonnent que credo socialiste,jacobine et souvent non régional(uniquement dans la pensée socialiste).
n'oublios pas que pour certains la Bretagne doit être
soit autonome
Soit indépendante
soir fédéralisée
soit mutualisée .
qu'en étant socialiste... mais toujours soumise!
Mais n'oublions pas que la Bretagne ,pour les socialistes n'est plus qu'une partie d'un découpage national.
Ces gens sont la fine fleur du changement de société et des espaces de vie... des cultures et des civilisations.
(0) 

Marcel Texier Le Lundi 25 mars 2013 18:52
Le préalable à toute discussion sérieuse doit être la réunification de la Bretagne, faute de quoi ce lancinant problème empoisonnera, tant qu'il subsistera, les relations entre la Bretagne et Paris. Une telle absurdité, une telle injustice, une telle infamie (un de mes anciens étudiants a découvert un document émanant de l'Obergruppenführer Werner Best,chef de la Gestapo pour l'Ouest de la France en 1941, montrant que les auteurs du découpage qui séparait Nantes et la Loire-Inférieure du reste de la Bretagne, voulaient faire coïncider la limites territoriales de la région avec celles de la Gestapo - réf.: 52 J 158 Fonds Henri Fréville - Werner Best).
Ceux qui acceptent cet héritage se rendent coupables, d'une certaine manière, par leur approbation implicite,
de connivence avec avec un régime honteux et criminel.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 9 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons