Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Portrait au crayon de Jacques Basse
Portrait au crayon de Jacques Basse
- Communiqué de presse -
Décès du poète breton Pierre Colin
Pierre Colin vient de mourir à Tarbes d'une longue maladie. Né dans le Finistère dans le Cap Sizun, il vivait à Tarbes mais séjournait régulièrement avec son épouse Maïté en
Marie-Josée Christien Par Spered Gouez / L'esprit sauvage le 5/05/14 19:38

Pierre Colin vient de mourir à Tarbes d'une longue maladie. Né dans le Finistère dans le Cap Sizun, il vivait à Tarbes mais séjournait régulièrement avec son épouse Maïté en Bretagne. Il était actuellement vice-président de la Maison de la Poésie du Pays de Quimperlé.

Auteur d'une trentaine de recueils de poèmes, il avait obtenu plusieurs prix : le Prix national de Poésie Jeunesse en 1996 pour Une épine de bonheur (La Bartavelle), le Prix spécial du jury du Concours international de poésie Max-Pol Fouchet en octobre 2006 pour La lave et l'obscur (Préface Werner Lambersy et Luis Mizon, éditions Le Castor Astral).

En 2010, il fut lauréat du Prix Xavier-Grall pour l'ensemble de son oeuvre.

Derniers ouvrages : Le livre du presque rien (Encres Vives, spécial Pierre Colin), Je ne suis jamais sorti de Babylone (Editions Multiples).

Toutes nos pensées vont à son épouse Maïté, à sa famille et à ses amis proches.

Voici un de ses textes récents écrit lors d'un séjour à Audierne :

"Chacun sa fête de nuit.

Chacun sa fête de nuit. Celle de Grall était nourrie d'un idéal, d'une mystique exprimant sa véhémente passion pour la Bretagne. La mienne est plus proche des rivages. Elle suit les sentiers qui traversent le vent solaire, bordé de bruyères, de salicaires et d'arméries marines. Celle de Grall appelle l'utopie, un rêve, loin d'une humanité prisonnière de chaînes ancestrales, l'avènement d'une poétique totale, un socialisme lyrique dont la Bretagne serait l'épicentre d'un tout-monde, comme dira plus tard Edouard Glissant, un monde réenchanté par la puissance d'un verbe universel. Mon Graal est rivé à la pierre, à la forêt, au vent, à la tempête, à l'océan qui sans cesse se brise comme un poème sur le rocher du monde. Ma patrie, c'est la lutte, le combat quotidien, le réel sursaignant d'Artaud, dont il revient aux hommes d'extraire les plus précieux trésors, la tendresse et la science. Les mots sont pleins de pharaons perdus.

Cap Sizun

Juillet 2012"

publié dans Xavier Grall parmi les siens (Rafael de Surtis éditeur)

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1064 lectures.
Vos 10 commentaires :
Louis Bertholom Le Mardi 6 mai 2014 13:42
Je suis très attristé par le décès de l'ami Pierre Colin qui m'avait accueilli, avec son épouse Maïté, chez eux à Tarbes en 2003 après quelques lectures de nos poésies dans une librairie locale. Pierre était un grand auteur, un homme très courtois, d'une grande élégance intellectuelle. Toutes mes pensées vont à sa compagne Maïté, sa famille et ses amis.
(0) 

Yann DE KEYZER Le Mardi 6 mai 2014 23:11
C'est un grand homme de lettre, un humaniste de la poésie, un hommee avec qui j'ai pu discuté et passer de bonnes soirées. Mes pensées vont ce soir vers sa famille et particulièrement sa femme qui était à ses côtés. Je garderai de lui le souvenir d'un homme qui m'a apporté une ouverture nouvelle sur le monde de la poésie. Merci Pierre
(0) 

Jacqueline Saint-Jean Le Mercredi 7 mai 2014 10:49
Un poète s'en va, mais ses mots restent vivants, pleins de force et d'humanité
Quelqu'un aujourd'hui redira "Le monde a encore vieilli malgré toute ma tendresse"
Quelqu'un, écrivant, songera : "Incertaine est la main qui pétrit ses rêves"
Chaque vivant l'entendra : "Le c½ur du premier homme cogne dans chaque mot"
Jacqueline Saint-Jean
(0) 

Philippe LE GALL Le Mercredi 7 mai 2014 13:16
Pierre ! Un poète talentueux, un homme inspiré, à la curiosité aiguisée, et aimant tellement échanger et partager. Tu étais, avec Maïté, un ami fidèle de mes parents, et je me rappelle toujours de ces moments chaleureux partagés avec vous à Audierne et à Pors Poulhan. Nous souhaitons aujourd'hui te remercier, et toutes nos pensées vont à Maïté, à ta famille, à tes amis, et à tes fidèles lecteurs.
(0) 

André Jolivet Le Mercredi 7 mai 2014 15:15
Hello Pierre, nous étions encore la semaine dernière au téléphone, ensemble, à discuter de ton futur texte pour les Little big book Artist - Le monde des îles. Tes iles Grecs...Le texte est la...Mes pensées à Maïté...RIP Pierre...
(0) 

H. Tramoy (Soleils & cendre) Le Mercredi 7 mai 2014 15:36
Pierre, ami, te voilà parti ! "Monde aux yeux brefs, la loi du corps" : ton beau livre, fut le premier que nous ayons publié à la naissance de nos éditions. Tu nous avais fait confiance alors que nous n'étions pas encore sûr qu'il y en aurait d'autres. Tu fus fidèle compagnon depuis le tout premier numéro de la revue. Toute ta vie d'écriture, de militant de l'écriture, de poète exigeant. De ta passion, aux côtés de quelques autres de la famille des "ateliers", tu nous avais fécondés, précurseur. "De grandes quantités d'espoir très triste envahissent la terre", disais-tu : c'est tout particulièrement le cas aujourd'hui. Nous serrons Maïté dans nos bras.
Les copains de Soleils & cendre
(0) 

anita ahunon Le Vendredi 9 mai 2014 21:59
Pierre je ne parle pas du poète mais de 'l'ami, des fou-rires que je n'oublierai pas... tes mots tes encouragements pour mes premiers poèmes ... que de merveilleux ateliers j'ai partagé... il y a tant de choses à dire je pense fort à Maité à son immense tristesse... Pour toi j'avais écrit une poésie " Le poète" les poètes ne se quittent jamais , les mots sont des liens indéchirables...
anita ahunon
(0) 

philippe vallet Le Dimanche 11 mai 2014 18:23
à pierre des mots
encore et encore
comme il pleut
sur nos lignes
le jour s'ouvre
une larme
éclat des pages
à l'ensemble des orthographes
de ta vie
le souffle du chercheur
tient encore dans sa main
levain de partage
et nos pensées
(0) 

Andres Esteban Le Jeudi 11 février 2021 16:41
Bonjour, ma famille et moi avons rencontré Pierre et sa femme Maitte il y a 10 ans lors d'un voyage à Tarbes, est-ce possible pour vous de m'aider à contacter Maitte, ou l'un de ses enfants? Je n'ai plus entendu parler d'elle depuis. Mon email est achavessaenz [at] hotmail.com
(0) 

Spered Gouez Le Jeudi 11 février 2021 17:12
Je vous conseille de contacter Bruno Geneste à la Maison de la poésie du pays de Quimperlé :
"Maison Poésie Quimperlé" < maisonpoesiepaysquimperle [at] orange.fr>,
https://maisondelapoesie-quimperle.fr/
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 1 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons