Dédicaces organisées par Ti ar Sonerien à l'occasion de la "Solitaire du Figaro" à Concarneau
Agenda de Festival du livre en Bretagne

Publié le 4/06/15 12:16 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
Date de l'évènement : le 09/06/2015 à à Concarneau/Konkerne

Le magasin Ti ar Sonerien sera présent sur la boutique "Éphémère" de la CCI à l'occasion de l'étape de "La Solitaire du Figaro" à Concarneau du 9 au 14 juin (Quais du port de pêche de Concarneau).

Pour l'occasion l'enseigne concarnoise a mis en place une série de dédicaces en partenariat avec le label Paker Prod : Startijenn, Fred Guichen, Arnaud Ciapolino, Stevan Vincendeau & Thomas Felder.

Startijenn, mardi 9 juin de 11 h à 13 h

Les six musiciens de Startijenn retournent aux sources de la danse avec un répertoire où la maturité se met au service de leur appétit féroce pour la transe.

« SKEUD » (ombre, reflet) : 11 compositions originales mêlant musiques de fest-noz débridées et énergie rock !

Kaou Gwenn : percussions

Lionel Le Page : binioù, uilleann-pipes

Tangi Le Gall-Carré : accordéon diatonique

Tangi Oillo : guitares

Youenn Roue : bombardes

Julien Stévenin : basse, contrebasses

Fred Guichen, vendredi 12 juin de 14 h à 15 h 30

Quelque part au bout de la terre, là où l'infiniment grand s'étale à nos yeux ébahis et envole notre corps dans un vertige incontrôlé. Là où tout commence là où tout s'arrête. Là où la lumière du ciel se noue avec celle de l'eau dans une alliance folle et fracassante… et nous met à genoux…

C'est là que Fred Guichen a choisi d'enregistrer son « Voyage Astral », s'inspirant de la magie du lieu pour égrener ses notes ciselées comme de la dentelle, il nous invite dans son univers, au coeur de son instrument libéré où la force mélodique n'a de cesse de nous entraîner dans ce tourbillon jouissif dont lui seul a le secret.

La délicatesse des compositions de cet artiste talentueux, mêlée à une insolente virtuosité, étend encore les possibilités de son inséparable compagnon à bretelles dont il a exploré et exploité les moindres recoins.

Le « Voyage Astral » ne peut laisser indifférent, tant la sincérité de ses accents nous touche, à chaque écoute se redessine un nouveau paysage vers lequel inlassablement on se laisse embarquer…

Fred Guichen : accordéons diatoniques

Invités :

Jean-Michel Veillon : flûtes traversières en bois, tin whistles

Jacques Pellen : guitare 12 cordes

Sylvaine Guichen : violon, arrangements violons

Ronan Le Bars : uilleann-pipes

Patrick Péron : orgues, piano rhodes

Dan Ar Braz : guitares

Arnaud Ciapolino, samedi 13 juin de 13 h à 15 h

Arnaud Ciapolino s'affirme ici comme un artiste musicien complet et novateur.

Il signe toutes les compositions instrumentales, dont la conception musicale met en lumière son talent de mélodiste détonant, dans un contexte sonore étoffé. Se livrant a une parfaite symbiose dans son écriture inventive et originale, il laisse la place a l'improvisation, parfois emprunte au monde du jazz, et par la complicité mutuelle des musiciens, singularise cette expression artistique avec éclectisme, énergie, émotion et sincérité !

Le flûtiste Arnaud Ciapolino, aux qualités musicales reconnues, crée ainsi son album solo, entouré d'artistes de renommée internationale, dont les expériences scéniques vont de Johnny Hallyday à Angélique Kidjo, Peter Gabriel ou encore l'Orchestre National de Jazz, Lau... sur tous les continents du monde.

Il réalise dans Serenità, une fusion des genres, courants musicaux, d'influences et de sonorités multiples, une musique universelle inédite, au delà de toutes frontières !

Arnaud Ciapolino : flûte traversière, flûte alto, flûte basse, piccolo & compositions

Invités :

Mike Clinton : basse

Johan Dalgaard : claviers, piano Bass, accordéon, basse, guitare, autoharp

Latabi Diouani : batterie

Kris Drever : guitare, mandoline, chant

Fidel Fourneyron : trombone, tuba

Angus MacKenzie : border pipe, small pipe, highland pipe & whistles

Ross Martin : guitare

Nicolas Quemener : guitare, chant

Eilidh Shaw : fiddle (violon)

Alasdair White : fiddle (violon)

Stevan Vincendeau & Thomas Felder, dimanche 14 juin de 15 h à 17 h

Voilà déjà dix ans que notre duo écume les routes, de festivals en cabarets, de fêtes de village en lieux de convivialité.

De beaux souvenirs, de belles rencontres, des moments forts.

En guise de fête d'anniversaire nous nous sommes entourés de deux acolytes afin de vous offrir un joli cadeau. Eh oui ! Comme tous les grands enfants nous aimons dessiner, bricoler, ou tout simplement rêver...

Dès lors, une nouvelle toile se peint, les couleurs sont chaleureuses et équilibrées. Point trop d'académisme juste de la sincérité, de la générosité, de l'engagement.

Une musique enracinée à son « coin » qui ne s'interdit pas pour autant quelques voyages et autres mélanges en cohérence avec l'esthétique que nous défendons : une musique acoustique sans barrières.

Trêves de balivernes, éteignez les lumières, nous allons souffler les bougies !

Musique !

Stevan Vincendeau : accordéon

Thomas Felder : violon

Erwan Volant : guitares

Gweltaz Hervé : saxophones

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Depuis sa création en 2004, le Festival du livre en Bretagne à Guérande se veut d'abord et avant tout la "vitrine" de la création littéraire et de l'édition de livre des cinq départements bretons. Mais la Bretagne est aussi, depuis toujours, un pays résolument ouvert sur les autres peuples et les autres cultures, les Bretons ont parcouru le monde, sillonné les mers et visité tous les continents. Les organisateurs du Festival proposent donc aussi chaque année un thème permettant aux visiteurs de découvrir, en plus, un domaine de la littérature élargissant encore leur horizon, tout en ayant une relation forte avec la Bretagne.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.