Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Défendre sans faiblir la liberté d'expression, la démocratie et les droits humains fondamentaux
Attentats contre Charlie Hebdo Défendre sans faiblir la liberté d'expression, la démocratie et les droits humains fondamentaux Kevre Breizh s'incline devant les victimes d'un terrorisme odieux qui s'attaque à un droit humain
Tangi Louarn pour Kevre Breizh le 9/01/15 21:25

Attentats contre Charlie Hebdo

Défendre sans faiblir la liberté d'expression, la démocratie et les droits humains fondamentaux

Kevre Breizh s'incline devant les victimes d'un terrorisme odieux qui s'attaque à un droit humain fondamental, la liberté d'expression. Les auteurs de ces crimes et les idéologies qui les motivent sont totalement contraires aux principes démocratiques élémentaires et doivent être combattus avec la plus grande fermeté, mais aussi avec lucidité.

Kevre Breizh condamne avec force tous les amalgames visant telle ou telle communauté et rappelle la Déclaration universelle des droits de l'homme qui proclame que tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.

Derrière l'unanimité de la condamnation d'actes ignobles, nous ne tomberons pas dans le piège d'une guerre de civilisation, d'un monde supposé civilisé contre les barbares, contre d'autres cultures, mais nous devons nous opposer à toutes les barbaries, à tous les crimes, et à toutes les dominations d'où qu'elles viennent et en quelque lieu que ce soit et faire progresser partout la démocratie et les droits humains fondamentaux, ici comme ailleurs afin d'assurer une paix juste dans un monde solidaire dans le respect de nos différences.

Kevre Breizh appelle à participer aux rassemblements non sur la base d'une union nationale républicaine, mais pour la défense de la démocratie et des valeurs universelles des droits de l'homme.

Le bureau de Kevre Breizh

Voir aussi :
Vos 1 commentaires
Lucien Le Mahre Le Dimanche 11 janvier 2015 12:39
Je souscris bien entendu à cet appel oecuménique en faveur de la libre expression, de la démocratie et des droits humains, toutes notions qui ne peuvent d'ailleurs aller l'une sans l'autre.
Mais puisque les évènements tragiques de ces derniers jours ont commencé par une attaque armée contre la libre expression et que tout le monde se mobilise et défile d'abord à ce titre, voyons si la leçon des victimes bien été comprise par tous et en premier lieu par les médias.
Télé hier soir : 40 à 45 000 participants à la manif de Nantes. Bravo ! Si Toulouse s'envolait déjà vers le podium avec 70 000, Lille n'en comptait encore qu'un piteux 20 à 22 000 et Marseille un 45 000 carrément poussif pour une si grande ville.
Aux dernières informations de la journée cependant, un peu avant minuit, le chiffre nantais, déjà brillant, grimpait en flèche vers les 75 000 ! Euh... Wow ! C'est pas pour dire, mais : le carton ! Cela vous aurait presque un air de Lac Tibériade, dans la parabole de la multiplication des pains.
Pourtant l'affaire ne s'arrête pas là ! Au petit déjeuner ce matin, le supplément dominical
d'O-F me laisse sans voix. Nantes : près de 100 000 participants ! Je relis l'article : pas d'erreur !
Alors là, question chiffre, c'est carrément le décollage de la fusée Ariane !
A peine remis de ce bel exemple de liberté d'expression à caractère arithmétique, qui honore certes la profession, mais dont les chiffres écrasent, il faut le reconnaître, les 20 à 25 000 (je crois) généreusement accordés par l'imprimatur à la manif pro-Réunification de septembre dernier. Manif dont, c'est vrai, nous avions sans doute trop tendance à nous enorgueillir bêtement...
Et puis, après tout, je n'ai pas compté moi-même, c'est juste. En plus - confidentiel - il y a un embargo visant la France sur les machines à compter les manifestations. Alors, les services préfectoraux ont beau y mettre du leur...
Heureusement, abandonnant Nantes à son triomphe, j'apprends quand même, en tournant la page, dans une sorte de billet compensatoire que, de son côté, la Bretagne est civique... Elle aussi... Je traduis si jamais vous avez invité un Martien à la maison : la Bretagne c'est (je cite) : "de Rennes à Brest, de Saint Malo à Vannes en passant par Auray, St Brieuc, Lannion, Dinan ou Morlaix et bien d'autres villes bretonnes".
C'est vous dire si c'est vaste, la Région ici nommée Bretagne, avec toutes ces villes !
Comment ? Ah, non, pas euh... Nantes... Evidemment ! Pourquoi diable voudriez-vous à toutes forces, je ne sais pas moi : mettre Paris en Ile-de-France ?
Comme le titre un peu plus haut le même journal avec beaucoup de perspicacité : "L'universalisme à la française reste un idéal"...
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 7) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons