Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Le père Roger Abjean  décoré du collier de l'Ordre de l'Hermine en 2008 au Parlement de Bretagne à Rennes
Le père Roger Abjean décoré du collier de l'Ordre de l'Hermine en 2008 au Parlement de Bretagne à Rennes
- Disparition -
Disparition du père Roger Abjean
L'Institut Culturel de Bretagne salue la mémoire du père Roger Abjean, titulaire du collier de l'Hermine de la dernière promotion au Parlement de Bretagne à Rennes. Né en 1925 à Plouider, il ne découvre la langue française qu'à l'âge de sept ans. Devenu prêtre en 1949, il est nommé à l'île de Sein où il découvre un répertoire bouleversant chanté par les îliens le Vendredi saint, jour où personne ne part en mer. Son avenir est tracé : 10 ans à Landivisiau, 25 à Morlaix, 20 Carantec, il sera un pionnier du renouveau de la musique bretonne mise au service de l'Église
Mikaël Le Bihannic pour Skol-Uhel Ar Vro / Institut Culturel de Bretagne le 15/06/09 3:53

L'Institut Culturel de Bretagne salue la mémoire du père Roger Abjean, titulaire du collier de l'Hermine de la dernière promotion au Parlement de Bretagne à Rennes.

Né en 1925 à Plouider, il ne découvre la langue française qu'à l'âge de 7 ans. Après des études au collège de Lesneven, il entre en 1944 au Grand séminaire de Quimper où il acquiert une formation musicale d'excellence. Prêtre en 1949 il est nommé pour un an à l'île de Sein. Il y découvre un répertoire bouleversant écrit spécialement pour les îliens qui le chantent le Vendredi saint, jour où personne ne part en mer.

Son avenir est tracé : dix ans à Landivisiau, vingt-cinq à Morlaix, vingt à Carantec, il sera un pionnier du renouveau de la musique bretonne mise au service de l'Eglise.

A Landivisiau il crée la chorale Kanerien Bro Leon qui obtient le premier prix du concours national de chorales à Paris. L'ouverture au chant profane est mal perçue et il perd le titre de maître de chapelle. Qu'à cela ne tienne il crée une nouvelle chorale à Morlaix, Kanerien Sant Vaze. Il arrange de nombreux cantiques et chants bretons mais s'ouvre aussi au classique : la chorale obtient le premier prix du concours international du meilleur enregistrement en 1964 avec Judas Macchabée de Haëndel. Cette même année, il crée avec Georges Le Coz le premier chœur d'hommes de Bretagne. Encouragé par la réforme liturgique, il compose une messe intégralement en breton, Oferenn war gan. L'Ensemble Choral du Leon, créé en 1968 avec Georges Le Coz, ouvre le premier festival du Relecq en 1971, car Roger Abjean est aussi sensible au patrimoine bâti. Sa rencontre avec Eliane Pronost est déterminante. Il l'accompagne avec le quatuor du Léon pendant de nombreuses années au cours desquelles s'enchaînent concerts, enregistrements, disques (plus de 60) et publications. Sa dernière affectation le mène en 1985 à Carantec où il créé Kanerien Sant Karanteg.

Il est fait chevalier de la Légion d'Honneur en 2005 et décoré du collier de l'Ordre de l'Hermine en 2008 à Rennes.

Bernard Delhaye Président de l'Institut Culturel de Bretagne - Skol-Uhel Ar Vro

Cet article a fait l'objet de 1413 lectures.
L'Institut Culturel de Bretagne est chargé de développer et de diffuser la culture bretonne "sous toutes ses formes" depuis 1981. La pluridisciplinarité, qui fait de l'institut une "université populaire de la culture bretonne" se traduit par une organisation en dix-sept sections.
Voir tous les articles de Skol-Uhel Ar Vro / Institut Culturel de Bretagne
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 8) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons