Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Drapeau breton à Nantes : point de départ du processus de Réunification !
Le drapeau breton flottera sur la Mairie de Nantes à partir de ce jeudi 17 décembre. C’était une promesse de campagne de la maire, Johanna Rolland. Le Parti Breton réclame l'ouverture urgente d'un grand chapitre de la Réunification avant les Régionales de 2021 !
Joannic Martin pour Parti Breton le 15/12/20 20:32

Le drapeau breton flottera sur la Mairie de Nantes à partir de ce jeudi 17 décembre. C’était une promesse de campagne de la maire, Johanna Rolland.

La Bretagne est bien une réalité à Nantes. Elle fait même partie des villes où l’identité et la culture bretonne sont les plus présentes. Cependant, cette identité a été marginalisée durant des années par les responsables politiques.

L’installation de ce drapeau est donc un début de réparation. Que d’efforts consacrés pour voir s’afficher ce marqueur d’appartenance des Nantais, symbole déjà présent en partie dans les armoiries de la ville. Nous félicitons l’action des représentants associatifs et politiques qui ont permis ce résultat. Avec ce drapeau, la Ville de Nantes confirme ainsi fièrement sa volonté d’être en Bretagne.

La pose du Gwenn Ha Du est une étape naturelle supplémentaire vers la Réunification de la Bretagne. Cet acte symbolique doit avoir des conséquences et doit marquer le point de départ du processus d’intégration de la Loire-Atlantique à la Région administrative de Bretagne.

A la veille des élections Régionales prévues en 2021, il devient urgent que les Parlementaires proposent une solution législative pour rendre possible la Réunification dès ce scrutin, sans avoir à recourir au Référendum.

La Bretagne, toute entière, n’a plus le temps d’attendre !

________________Joannic Martin, Porte-Parole du Parti Breton

___________________partibreton.bzh

Le Parti Breton a pour but de rassembler, d'unir et d'organiser tous les bretons et amis de la Bretagne décidés à réveiller la conscience nationale du Peuple Breton afin que celui-ci se dote enfin des structures politiques, économiques, sociales et culturelles lui permettant d'assurer en tant qu'entité internationalement reconnue, son avenir et son épanouissement dans le cadre d'une Europe des Peuples et de la Solidarité
Voir tous les articles de Parti Breton
Vos 7 commentaires :
Killian Le Tréguer Le Mardi 15 décembre 2020 21:06
N'oublions quand même jamais deux choses : le Gwenn-Ha-Du peut être retiré du jour au lendemain, sans même une ligne dans la PQR
Une fusion Région Pays-de-la-Loire et Région Bretagne serait, elle, extrêmement difficilement réversible (sauf en y laissant beaucoup de plumes).
(0) 

François Le Mercredi 16 décembre 2020 08:59
Selon Ouest-France, le Gwen ha Du flottera bien devant la cour d'honneur de la mairie de Naoned.
. Le conseil municipal nantais demandera plus tard un référendum.à l'Etat. Démocratie dites-vous ?
(0) 

Petillon p Le Mercredi 16 décembre 2020 09:12
Pell emañ Yann eus e gaseg !
Sauter comme des cabris pour une promesse datant de 2014... Il aura fallu 2 mandats à cette édile locale et 2 équipes municipale pour mette en place le GhD ! C'est long !
Alors faire miroiter une possible réunification aux lecteurs, c'est les prendre pour des gogos.
D'autant que la décision d'une hypothétique réunification ne dépend pas de la maire de Nantes et n'est pas jointe à la mise en place du pavillon breton sur la mairie de notre capitale.
Un peu de sérieux.
(0) 

Jiler Le Mercredi 16 décembre 2020 10:42
Pour faire que quelque chose devienne réalité, il faut vivre, penser, réfléchir comme si c'était déjà arrivé.
Comment faire que quelque chose devienne réalité si on n'y pense jamais?
Le Gwenn ha Du à l'hôtel de ville est en effet le premier pas vers le retour de ce qui aurait du ne jamais partir!
(0) 

sparfell Le Mercredi 16 décembre 2020 13:49
Bonjour,
J'ai du respect pour le drapeau de mon pays, le gwen-ha-du- - kalz nemetoc'h evit an tri liv, credabl'! - mais ce ne pas vraiment celà qui va faire bouger les lignes, en terme de réunification. N'oublions pas, tout d'abord, la duplicité affichée de Johanna Rolland, qui aura mis des années avant de tenir ses promesses, et son souhait mille fois affiché de noyer la Bretagne dans un grand ouest informe et sans âme. Alors, la "cérémonie" d'aujourd'hui s'apparente plus pour moi à la remise d'un hochet pacificateur destiné plutôt à faire plaisir et à s'allier les éventuels opposants, plutôt qu'à une réelle démarche politique conduisant, in fine, au rattachement. Un peu comme les colonialistes faisaient au 19éme siècle pour s'attacher les tribus africaines récalcitrantes... Quelques perles de couleur, un peu de tissu, et l'affaire était close. Circulez, vous avez eu vos cadeaux, tenez vous tranquilles maintenant. Mais, à la décharge des colonialistes du temps passé, au moins eux, n'avançaient pas masqués. Ce qui n'est pas le cas de Rolland, de Grosvalet et de leur clique de socialo-écolos udébistes, qui nous mitonnent vraisemblablement un coup tordu pour, une fois de plus, faire foirer la réunification. Diwallomp mat, n'en ket échu an empan c'hoazh!
(0) 

Lesur Le Mercredi 16 décembre 2020 21:29
La Chapelle-sur-Erdre, commune de l'agglo nantaise, l'ai hissé il y a un ou deux jours.
Une commune de plus de l'agglo.
réponse à Killian le T. : Il sera dur à Johanna de le replier en catimini. Rappelez-vous, publié ici-même il y a quelques mois : Bretagne Réunie, d'un simple coup de fil a pu remettre les choses en marche.
Par contre, attention, cette même Johanna avait dit qu'elle le hisserait le jour où il y aurait fusion.
VIGILANCE
(0) 

J. Christ. Siou Le Vendredi 18 décembre 2020 02:39
Comment faire confiance à une femme qui se croit maire de Nantes (quand on voit ce que devient cette pauvre ville...) avec au final qu'un peu plus de 10% des inscrits portés sur sa propre candidature (en excluant bien sûr les alliés écolos du second tour). Il n'y a rien a attendre de cette "dictature" représentative d'une minorité bien-pensante qui nous tire vers ses dogmes d'un autre temps, le 10 mai 1981, c'était en 1981...
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 3 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons