Edition d’un DVD à quatre départements par le conseil régional
Communiqué de presse de Bretagne Réunie

Publié le 23/09/05 6:48 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Edition d’un DVD à quatre départements par le conseil régional : « Non, Monsieur Le Drian, nous ne voulons pas d’une communication régionale qui ne respecte pas les droits des Bretons d’être eux-mêmes » .

Le service de communication de la région Bretagne administrative prépare un DVD concernant la Région Bretagne dans sa définition administrative, son histoire, sa culture et son économie.

Pour justifier ce choix, Jean-Yves Le Drian vient de répondre le 8 septembre 2005 au Collectif breton pour la Démocratie et les droits de l’Homme: « J’entends bien votre déception du fait de l’absence du département de Loire-Atlantique. Mais, le Conseil régional se doit de respecter, dans le cadre de son fonctionnement propre, les institutions telles qu’elles existent actuellement ; nous nous devons aussi de respecter les autres collectivités que sont le Conseil général de Loire-Atlantique et le Conseil régional des Pays de la Loire » .

Pourtant, rien n’empêche la région Bretagne administrative d’éditer des ouvrages écrits ou audiovisuels à 5 départements. On peut citer par exemple, le livre d’Histoire de Bretagne destiné aux collégiens édité par TES et l’Académie de Rennes avec le soutien de collectivités territoriales dont le conseil régional de la Bretagne administrative (équipe de Josselin de Rohan) . Aucune loi ni contrainte administrative n’existent qui obligeraient la région à l’édition de représentations cartographiques d’une Bretagne tronquée. L’INSEE lui-même a publié des cartes à 5 départements.

L’urgence, Monsieur Jean-Yves Le Drian, n’est pas de se conformer à une représentation mensongère de la Bretagne mais de respecter les Bretons dans leur droits à l’intégrité de leur identité, en particulier pour les jeunes générations. Bretagne Réunie et le Collectif breton pour la Démocratie et les droits de l’Homme réitèrent leur demande d’une véritable collaboration entre le conseil général de Loire-Atlantique et la région Bretagne administrative. L’édition d’un DVD de présentation de la Bretagne pourrait être justement une bonne occasion de collaboration entre ces deux collectivités bretonnes. Si la région maintenait son projet de DVD d’une Bretagne tronquée, il est clair que nos organisations appelleraient au boycott d’un ouvrage audiovisuel qui ne respecterait pas les Bretons dans leur intégrité.

Cette position du président du conseil régional de la Bretagne administrative engage bien évidemment les élus régionaux majoritaires et doit faire réagir aussi l’ensemble des conseillers régionaux.

Ce revirement de la part du conseil régional de la Bretagne administrative nous interpelle : raison de plus pour être nombreux à la manifestation du 1er octobre 2005 pour la réunification administrative de la Bretagne à Saint-Nazaire.

Angèle Jacq, présidente du Collectif pour la Démocratie et les droits de l’Homme.

Emile Granville, président de Bretagne Réunie

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ Bretagne Réunie – Comité pour l’Unité Administrative de la Bretagne - BP 49032, 44090 NANTES-Cédex 1. Tél. 06.32.01.86.07.www.cuab.org


mailbox
imprimer
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.