Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Chez DOUX à Sizun (photo L214)
Chez DOUX à Sizun (photo L214)
- Enquête -
Enquête sur des poulets bretons destinés au marché saoudien
Un contraste saisissant entre les publicités de la marque Doux et les conditions d’élevage réelles
Léo Le Ster pour L214 le 25/04/23 6:23
Enquête : des poulets bretons destinés au marché saoudien :
Réalisation : L214
(13 751 vues)
La publicité mensongère en arabe destinée aux consommateurs saoudiens :
Réalisation : L214
(3 279 901 vues)
57543_2.jpg
LDC : un groupe français aux ambitions internationales

L214 dévoile une enquête filmée dans un élevage de poulets situé à Sizun (Finistère), et destinés à l’exportation. Cet élevage sous contrat avec la coopérative Yer Breizh (qui appartient notamment au groupe LDC et à la région Bretagne) fournit l’abattoir France Poultry de Châteaulin en poulets « export ». La viande est congelée et exportée vers les pays de la péninsule arabique, principalement vendue sous la marque Doux. Des publicités y sont diffusées à destination des consommateurs pour vanter « le bien-être des poulets en élevage ». Le groupe LDC (connu pour ses marques Le Gaulois, Maître CoQ, Marie, Loué) a racheté la marque Doux en 2018, dont les produits ont disparu des rayons en France.

Les images montrent des animaux entassés à plus de 26/m2 dans un bâtiment insalubre. Nourris au soja OGM, ils ne sont âgés que d’un mois et montrent déjà des signes de mauvaise santé. On découvre dans cet élevage des seaux et un congélateur remplis d’une centaine de cadavres d'animaux. Images tournées en janvier 2023 dans un élevage de Sizun (29)

Pour Léo Le Ster, chargé de campagnes agroalimentaires : « Quand nous avons découvert les publicités de la marque Doux avec des poulets réalisés en animation, nous avons compris pourquoi : si les consommateurs voyaient les vraies images des élevages, ils n’achèteraient pas. C'est scandaleux d'élever des poulets dans des conditions aussi sordides et de cacher cette réalité aux consommateurs. »

L214 interpelle LDC et la région Bretagne

En conséquence, L214 :

Voir les critères de l'European Chicken commitments

Lire la pétition adressée au groupe LDC

Pour Brigitte Gothière, cofondatrice de L214 : « Ce groupe leader en France et en Europe se doit d’être exemplaire vis-à-vis des conditions d’élevage, particulièrement lorsqu’il engage de l'argent public avec les investissements de la région Bretagne. LDC n’a aucune excuse pour ne pas s’engager à respecter les critères minimaux de l’ECC pour les poulets. »

Des poulets Doux nourris aux OGM issus de la déforestation

Les papiers de l’élevage montrent des dizaines de tonnes d’aliment livrées chaque semaine. Les tourteaux de soja génétiquement modifié arrivent en seconde position dans la liste des ingrédients. Le soja OGM est interdit à la culture depuis 2008 en France pourtant, la France continue d’importer massivement du soja3, et principalement du Brésil où 95 % de la culture de soja est OGM. Selon l’association Greenpeace, la culture du soja est la principale cause de déforestation en Amérique latine ,nourrir%20les%20animaux%20d'%C3%A9levage..

Pour satisfaire le marché saoudien

La marque Doux est certifiée halal depuis plus de 50 ans. Depuis 2018, ses activités sont séparées entre l’abattage à l’usine France Poultry de Châteaulin, et la transformation à l’usine Doux Farmor de Quimper. Les produits Doux sont exportés dans une centaine de pays dans le monde. 90 % de la production de l’abattoir France Poultry de Châteaulin est destinée aux pays de la Péninsule Arabique, et 78 % vers l’Arabie Saoudite. C’est le groupe agroalimentaire saoudien Almunajem qui assure cette commercialisation dans le Golfe.

Dans ses vidéos publicitaires diffusées dans les pays du Golfe, la marque Doux met en avant le « savoir-faire français ». Dans une vidéo en dessin animé, on voit des poulets Doux en plein air, qui font de l’exercice et du yoga. À l’intérieur de l’élevage, des poulets sont mis en scène comme dans un salon de coiffure, pendant que d’autres sont allongés pour recevoir des massages.

Le poulet qui fait la narration affirme : « Dans les fermes Doux, nous offrons les meilleures conditions d’élevage. »

Vidéo publicitaire de la visite de l’élevage Doux

Chaîne YouTube @DouxKSA/videos publicitaire Doux en Arabie Saoudite

L214 a diffusé un communiqué de presse en langue arabe destiné à des médias du Golfe.

Pour Léo Le Ster, chargé de campagnes agroalimentaires : « Le comportement du groupe LDC est hypocrite : d’un côté, il dénonce les importations de viande de poulets (soit-disant moins bien traités), et de l’autre, il entretient un système d’élevage intensif destiné à exporter hors de France des millions de poulets élevés dans les pires conditions. »

La colistine, un antibiotique dangereux

Les poulets très proches génétiquement sont vulnérables à des bactéries résistantes. À plusieurs reprises, un vétérinaire a prescrit l’usage d’un antibiotique pourtant identifié par l’OMS comme critique à priorité la plus élevée : la colistine.

Lien vers l’avis de l’OMS

Lien vers la preuve

LDC étend son emprise sur le marché du poulet

Alors que le groupe LDC, n°1 du poulet en France et en Europe, connu pour ses marques Le Gaulois, Maître CoQ ou Marie, pointe du doigt les importations de volailles en France , celui-ci participe depuis 2018 activement à l’exportation de millions de poulets congelés vers l’Arabie Saoudite et d’autres pays du Golfe.

En 2018, l’entreprise Doux est vendue à la suite d’une condamnation et d’une amende record de 80 millions d’euros. La marque Doux intègre alors le groupe LDC, et les activités d’élevage et d’abattage sont partagées entre plusieurs acteurs : LDC, la région Bretagne, les coopératives Triskalia (désormais Eureden) et Triskalia, et le groupe agroalimentaire saoudien Almunajem. Pour Léo Le Ster, chargé de campagnes agroalimentaires : « Depuis le rachat de Doux en 2018, le groupe LDC part à la conquête de nouveaux marchés à l’étranger, et notamment vers les pays du Golfe. Un contraste flagrant avec sa communication publique qui vante un poulet français "bien élevé". »

Les actions

Manifestation à Châteaulin :

Abattoir France Poultry de Châteaulin

Le 25 avril de 11h15 à 13h

Manifestation à Rennes :

Parlement de Bretagne

Le 25 avril de 17h à 18h30

Contacts presse :

Léo Le Ster, chargé de campagnes : 07 81 60 29 73

Mary Chevallier, chargée des relations presse : 06 71 85 06 27

Notes

1. La pétition adressée à LDC est déjà soutenue par plus de 160 000 personnes.

2. La région Bretagne a investi 2 millions d’euros et possède ainsi 5 % du capital de Yer Breizh, la coopérative qui s’approvisionne auprès de cet élevage. L’objectif affiché était d’accompagner la montée en qualité de la filière agri-agro ».

3. FAOSTAT, Tableau statistique Cultures et produits animaux (France | Importations - Quantité | Cultures : Tourteaux de soja | 2021), (consulté le 18 avril 2023)

Voir aussi :
0  6  
Cet article a fait l'objet de 2460 lectures.
Léo Le Ster, chargé de campagnes agroalimentaires à L214. L214 est une association de défense des animaux utilisés comme ressources alimentaires (viande, lait, œufs, poissons). Depuis ses débuts en 2008, elle a rendu publiques plus de 100 enquêtes révélant les conditions d’élevage, de transport et d’abattage des animaux. Ces vidéos ont permis de révéler les pratiques routinières et les dysfonctionnements d’une industrie qui considère et traite les animaux comme des marchandises. Lanceuse d’alerte, L214 souhaite changer le regard que notre société porte sur les animaux et interroger la légitimité de les faire souffrir ou de les tuer sans nécessité. Par ses actions, elle s’emploie à faire reculer les pratiques les plus cruelles pour les animaux et à favoriser la transition vers une alimentation végétale
Voir tous les articles de L214
Vos 3 commentaires :
Jean BOIDRON Le Mardi 25 avril 2023 09:39
Bravo pour cet article fort documenté !
(0) 

Jean BOIDRON Le Mardi 25 avril 2023 09:41
Bravo pour cet article fort documenté !
(0) 

Duchesse archisèche Le Samedi 13 mai 2023 18:16
Rassurez-moi, le nombre de kilomètres entre Nantes et le Finistère et entre Nantes et la Vendée va rester le même non après le changement de bornes administratives ?
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 4 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons