Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Etats généraux de la démocratie territoriale

Bretagne Réunie/Breizh Unvan sera présente ce samedi matin à la Chapelle-sur-Erdre, à la réunion de Loire-Atlantique organisée dans le cadre du débat national des Etats Généraux de la démocratie territoriale sur l'Acte 3 de la décentralisation.

yc difusion communiqués pour BRETAGNE RÉUNIE le 27/09/12 14:42
27544_1.jpg
BRETAGNE REUNIE

Bretagne Réunie/Breizh Unvan sera présente ce samedi matin à la Chapelle-sur-Erdre,

à la réunion de Loire-Atlantique organisée dans le cadre du débat national

des Etats Généraux de la démocratie territoriale sur l'Acte 3 de la

décentralisation.

Bretagne Réunie rappellera tout particulièrement aux élus de la

majorité présidentielle qu'il est à présent de leur responsabilité de

mettre à l'ordre du jour dans le cadre de l'Acte 3 de la

décentralisation, la réunification de la Bretagne et le projet de

recomposition du Nord-Ouest en 4 régions (au lieu des 6 régions

actuelles).

Projet inspiré par le bon sens, le souci de l'économie et de

l'utilisation efficace de l'argent public.

Face à la crise, il s'agit bien, en effet, de réformer avec ambition et

courage et de faire évoluer notre pays et nos territoires vers plus de

cohérence, de rigueur, d'efficacité et de dynamisme.

C'est ce changement, inspiré à la fois par le réalisme et l'audace,

qu'attend la grande majorité des Bretons qui, à plusieurs reprises

déjà à travers des enquêtes d'opinion, a exprimé sa volonté de voir

réunifier la Bretagne !

Ci-joint le document distribué aux participants.

Bretagne Réunie - BP 49032 - 44090 Nantes Cedex 1

www.BRETAGNE-REUNIE.org

contact [at] bretagne-reunie.org

Document PDF 2012septembre27commentsimplifierlacarte.pdf . Source :
mailbox
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1
Voir tous les articles de BRETAGNE RÉUNIE
Vos 2 commentaires
  eugène Le Tollec
  le Jeudi 27 septembre 2012 17:34
Mesdames et Messieurs les élus bretons (de droite comme de gauche ), députés ou au gouvernement
Voilà ce que les Bretons veulent.
J'ai souvent rajouté ,à partir de l'émergence des pays majeurs ,et de la commune majeure (hors de toute structure prestataire de services (communautés d'agglos ,de commune).
Ce schéma de resserrement de la structure administrative(de 22 régions diminution à 13 régions de capacité européenne)doit s'étendre à toute la France.
Pour la Bretagne ,un tel schéma demande une unité totale de toute la pensée bretonne(jalonnement des objectifs
(du niveau 1 au niveau 2 puis 3)
Je le dis ne pas mettre la charrue avant les boeufs, la réunification obtenue ,on passe aux outils d'administration.
Chaque association doit suivre cette mise "en jalon".
Mais pour cela ,il faut que la puissance économique suive et se fasse entendre!
Ce document est parfait
(0) 
  eugène Le Tollec
  le Vendredi 12 octobre 2012 09:55
à TOUS (cela interpelle l'ensemble des "politiques bretons")
je répète mon commentaire
De la nécessité d'une unité dans la pensée bretonne en terme de décentralisation et de réunification.
Nietzsche a dit
L'état ,c'est le plus froid de tous les monstres froids, il ment froidement et voici le message qui rampe dans sa bouche
" Moi l'état ,je suis le peuple"
Il a dit aussi, dès la constitution de 1791 je suis "un et indivisible", il le dit toujours.
J'ose rajouté ,à titre personnel,
"je suis au dessus du peuple, par le poids et la teneur de ma pensée, celui de mes actes et de mon impersonnalité.
Le principe d'unicité et d'indivisibilité est devenu la base du credo étatique ,il provoque de multiples analyses jusqu'aux propos les plus récents
"Pas de fédéralisme et pas d'intermédiaire" (C. Grewe).
Mais tout principe et toute jurisprudence sont éléments dynamiques de la loi d'état ,ils ne peuvent qu'évoluer parle fait des présents qui succèdent aux passés,des pressions et des contingences internes et externes.
La mise en constitutionalité du principe de décentralisation est une de ces ouvertures.
Les lois "Defferre" et la revision constitutionnelle du 28 mars 2003 ont permis d'ouvrir le dogme centralisateur figé dans son immobilisme.
Par nécessité,la décentralisation est devenu l'élément central d'une évolution,d'une refonte.
je rappelle que la Régionalisation est un ratage, la décentralisation n'a pas été poussée jusqu'aux limites.
L'idée de fédéralisme renaît et se conforte pour la projection européenne.
L'état lui-même bat en brèche le principe d'unicité malgré la prudence du conseil constititionnel ( voir la reconnaissance de la citoyenneté calédonienne).
Bretons, Basques, Occitans,Corses ont la même préoccupation.
Si la France,est "Une et Indivisible " au niveau du dogme d'état, n'est-elle pas une sommation d'éléments premiers qui ont fait cette nation?
Dans l'unicité , elle est donc multiple et le centralisme royal s'est transcendé en centralisme d'institutions républicaines,mais les penseurs de la révolution n'ont travaillé que pour une époque qui perdure aujourd'hui.
Ces vérités d'état sont actuellement agressées,bousculées par Une mondialisation et notre intégration à l'Europe.
La révision du 28 mars 2003 constitutionalise le principe de décentralisation,cela permet de dire que le glissement fédéral n'est pas loin!(nécessité et mise en conformité européenne ),l'état français doit donc répartirless fonctions régaliennes et de subsidiarité,la chaîne "Régalien / Subsidiarité "est essentiellement dynamique dans les synergies.
L'évolution de l'unitaire vers le fédéral devient de plus en plus une obsession des peuples.
Mais l'état ne donnera in fine qu'un fédéralisme "à la Française"
Etant dans ces nécessités et afin de rappeller à l'état ses devoirs et obligations,la Bretagne doit mettre en place un front commun de pensée.
Pour nous bretons,notre action de pression est dans cette décentralisation / réunifcation.
Notre pensée commune doit concilier,les thèmes principaux,des différentes professions de foi. Ce consensus n'engage pas l'existence de chacun ,il ne fait que transcender la pensée indviduelle
,les diverses associations,cercles ,experts divers (Bretagne Réunie - BEAV-EKB-KAD-Breiz Impacte- Breton du Monde-PB – LOCARN- B32,autres ) doivent construire ce devenir(ceci n'engage que la volonté de chacun sans soumission à l'un ou à l'autre.
Chacun a une doléance ,une revendication mais l'état n'a pas devant lui la synthèse bretonne(cela lui permet de vérifier la division BRETONNE)
L'Unité est une conclusion.
Je m'inscris dans le juste milieu en toute chose!
M.Le Tollec
(0) 
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 1 ?