Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Exposition des boucliers de l'océan de Florence Kermagoret à Surzur
A l'origine, la mer généreuse nous offre l'huître. Puis des hommes, avisés et observateurs ont accompagné la nature pour aider l'éclosion des petites huîtres. Voilà plus d'un siècle, dans le Golfe du Morbihan, ceux que l'on nomme les «paysans de la Mer» créent le métier d'ostréiculteur. Amoureuse de la mer, et curieuse de son histoire, Florence s'est passionnée pour l'origine de la culture des huîtres plates.
gilles le port pour Florence Kermagoret le 13/11/07 14:18

.

Les Boucliers de l'Océan. De Florence Kermagoret.

Jaillissantes des eaux du Golfe du Morbihan, les œuvres de Florence Kermagoret lèvent à leur manière une nouvelle vague artistique, qui relie l'histoire des hommes et la naissance d'une histoire de l'art contemporain du Golfe du Morbihan.


Amoureuse de la mer, et curieuse de son histoire, Florence s'est passionnée pour l'origine de la culture des huîtres plates.

Au début des années 1900, ce fut une véritable épopée locale, donnant naissance à ce beau métier de la mer qu'est celui de l'ostréiculture. « Les paysans de la mer», sont ces hommes et ces femmes qui ont façonné en harmonie avec la nature et les exigences de l'océan, le savoir-faire qui fit naître des millions d'huîtres plates pour notre plus grand bonheur.

Les tuiles en sont devenues l'outil et le symbole. Préparées puis immergées selon un rite très précis elles sont devenues les berceaux de tous ces bébés huîtres qu'on nomme le naissin.

Cette pratique est devenue ancienne et oubliée, par là-même, le support enfouit et délaissé.

Offertes par les anciens ostréiculteurs, toujours passionnés, les tuiles ressortent magnifiées dans leur écrin lorsqu'elles quittent la main créatrice. Une belle renaissance qui réhabilite un patrimoine maritime et humain si peu connu.

Une autre sensation est celle que nous offre l'œuvre artistique elle-même. Là, les multiples représentations de l'artiste confinent presqu'au secret, comme si, originelles du terroir breton, une touche de légende envahissait chacun des tableaux.

Chaque tuile est personnifiée, vivante, elle nous conte une histoire

Le geste de l'artiste, audacieux ou discret, joue avec chacune des aspérités, des reliefs. Naît alors une histoire tuillesque, comme un Druide Celte préparant son élixir qui nous permet de voyager librement au gré de notre cœur, de notre esprit…

Florence est inspirée, elle le confie parfois, disant qu'elle vibre d' une énergie, qu'elle a reçue de contrées lointaines… Et, ce qui est important aujourd'hui pour elle, c'est de nous transmettre et de nous faire partager ces ondes créatrices. la main est guidée, mêlant l'audace, la modernité, au respect de l'histoire.

Une magie, qui enchante le cœur de l'enfant artiste, et Florence nous offre cette magnifique émotion.

Les boucliers de l'océan.

A notre tour sentons, nous aussi, ce sentiment nous envahir

Tout simplement.

flocead2 [at] orange.fr

Document PDF 8639_1.pdf . Source :
Document PDF 8639_2.doc . Source :
Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2185 lectures.
Florence Kermagoret est artiste , elle expose son oeuvre "les Boucliers de l'océan" à Surzur 56 , du 1er au 16 décembre 2007. Florence s'est passionnée pour l'origine de la culture des huitres plates, et nous offre un travail d'art contemporain inédit qui contribue à la réhabilitation du partimoine ostréicoles. DES TUILES OSTREICOLES maginifiées dans des écrins de bois nobles issus des bateaux oubliés et enfouis... un travail rare à découvrir.
Voir tous les articles de Florence Kermagoret
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 3) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons