Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Enquete -
Jean-Baptiste Moisant, un Breton-Américain pionier de l'aviation
Né le 25 avril 1868 à Kankaklee (Illinois), Jean-Baptiste Moisant était le fils de Medore Moisant (né en 1839) et de Joséphine Fortier, tous deux originaires du Canada, semble-t-il. En 1880, ils étaient agriculteurs à Manteno (Illinois). Ils eurent d'autres enfants : George(s) né en 1866, Annie en
Bernard Le Nail pour ABP le 14/08/06 11:02

Né le 25 avril 1868 à Kankaklee (Illinois), Jean-Baptiste Moisant était le fils de Medore Moisant (né en 1839) et de Joséphine Fortier, tous deux originaires du Canada, semble-t-il. En 1880, ils étaient agriculteurs à Manteno (Illinois). Ils eurent d'autres enfants : George(s) né en 1866, Annie en 1877, Matilde en 1878, Alfred vers 1881, Louis en 1884 et sans doute aussi Eunice née en 1890. En 1886, John et d'autres membres de la famille partirent chercher fortune au Salvador et s'y lancèrent dans la production de canne à sucre, avec succès, semble-t-il.

En 1909, John B. Moisant, ayant assisté à un meeting aérien organisé à Reims, se prit de passion pour l'aviation et il conçut lui-même et réalisa en 1909 un nouvel appareil qui fut le premier entièrement construit en métal (aluminium), le premier de l'histoire. Il décida d'apprendre à piloter dans l'école de pilotage créée par Louis Blériot.

Au bout de quatre leçons, il s'acheta un avion Blériot, avec lequel il traversa la Manche à son tour le 17 août 1910. Louis Blériot l'avait traversée seul le 25 juillet 1909 de Calais à Douvres. John Moisant, ayant amené avec lui son mécanicien et un chat, réalisa le premier vol de Paris à Londres avec un passager.

Le 30 octobre 1910, il remporta une course autour de la statue de la Liberté à New York. Avec son frère Alfred, il créa aux États-Unis une sorte de cirque volant itinérant présentant des spectacles aériens à travers les États-Unis : The Moisant International Aviatiors Inc se produisit à Richmond (Virginie), à Chattanooga et à Memphis (Tennessee), à Tupelo (Mississippi), puis à La Nouvelle-Orléans. C'est là qu'il trouva la mort le 31 décembre 1910, ayant été éjecté de son avion faute de ceinture... Il a été enterré à Los Angeles dans un cimetière réservé aux célébrités et où se trouvent aussi d'autres fameux pionniers de l'aviation. Sa sœur Matilde Moisant fut la deuxième femme pilote de l'histoire des États-Unis.

Les Moisant continuèrent à se produire dans des spectacles aériens dans le sud des États-Unis, au Mexique, à Cuba et en Amérique du sud. En avril 1911, ils ouvrirent The Moisant Aviation School qui devait former beaucoup de pilotes...

Ouvert au trafic régulier en 1940, l'aéroport de La Nouvelle-Orléans porta d'abord le nom de Moisant Fields en l'honneur de John B. Moisant. En 1960, il fut rebaptisé New Orleans International Airport, puis en août 2001 il est devenu le Louis Armstrong New Orleans International Airport en l'honneur du grand musicien.

ABP / BLN

La Bretagne compte plus de 1 500 Moisan et ce nom qui semble concentré dans les Côtes-d'Armor, est un nombre bien breton que l'on ne rencontre nulle part ailleurs (si ce n'est chez des Bretons émigrés et leurs descendants). Si vous êtes un de ceux là et êtes en possession d'informations sur votre illustre ancêtre merci de contacter (*) Bernard Le Nail, auteur de plusieurs livres dont Noms de lieux bretons à travers le monde (2001) et Explorateurs et grands voyageurs bretons (1998).

(*) Contatcter Bernard Le Nail par “Envoyer un commentaire à l'auteur” ci-dessous.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1895 lectures.
Bernard Le Nail est un écrivain fondateur de la maison d'édition LES PORTES DU LARGE. Contributeur ABP
Voir tous les articles de de Bernard Le Nail
Vos 1 commentaires
Christian Moisan Le Mardi 19 février 2013 20:42
Bonjour,
Je suis Moisan et il me semble que de Rennes à Brest il y a des homonymes dans toutes les communes. A Gilles près de Rennes, on compte 5 familles de Moisan sans lien de parentée proche. Et en tout cas je suis fier de rencontrer l'histoire de Jean Batiste Moisant pour la seconde fois et aussi d'apprendre que Mathilde Moisant fut la 2nd femme des USA pilote !
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 3 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons