L'Agence des Droits Fondamentaux de l’Union Européenne a rencontré Bretagne Réunie et l'Institut culturel de Bretagne à Paris
Communiqué de presse de Bretagne Réunie

Publié le 9/02/11 21:53 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Objet : Communiqué de presse de Bretagne Réunie

Nantes le 7 février

La FRA à Paris :

Le 24 janvier dernier, l'Agence des Droits Fondamentaux de l'Union Européenne (FRA) a rencontré à Paris, les représentants des ONG françaises membres de la plateforme de la société civile de l'agence. C'est à ce titre que l'Institut Culturel de Bretagne et Bretagne Réunie ont été invités à cette réunion, qui s'est déroulée dans un bureau des services du Premier ministre.

Il a été rappelé que l'ensemble du mouvement culturel breton avait déposé une plainte devant la Commission européenne contre l'État français pour la non reconnaissance de la minorité bretonne. Il a été surtout exposé que la situation est désormais paradoxale puisque la Commission européenne et Madame Viviane Reding, vice-présidente de ladite Commission, ont confirmé par deux courriers séparés, qu'il existe une minorité bretonne en France, alors que le pouvoir central ignore son existence.

Les deux associations bretonnes ont donc demandé aux représentants de la FRA d'évoquer cette reconnaissance européenne auprès des institutions françaises qu'elles devaient rencontrer pendant leur visite à Paris, afin que cessent les discriminations en Bretagne, et surtout en Loire-Atlantique, où l'identité bretonne des habitants est niée.

À ce jour, la FRA n'a pas communiqué sur ses entrevues parisiennes. Mais déjà l'annonce faite par les deux associations bretonnes a frappé de stupeur quelques invités officiels.


Identité des associations :

— Institut Culturel de Bretagne - Skol-Uhel ArVro

6 rue Porte Poterne / 6 straed an Nor Bostern

56000 Vannes / Gwened

Tél/Fax : +33 (0)2 97 68 31 10

Site Internet : (voir le site)

Courriel : icb.suav [at] wanadoo.fr

Regroupe 500 membres dont 78 associations, le tout cumulant 12000 membres environ.

But social : Développer et diffuser la culture bretonne dans son acception la plus large et la plus diversifiée.

— Bretagne Réunie

BP 49032

44090 Nantes / Naoned

Tél. : +33 (0)6 82 67 19 46

Site Internet : (voir le site)

Courriel : contact [at] bretagne-reunie.org

Fédère 48 associations culturelles, des entreprises, des acteurs de la société civile et des adhérents individuels (environ 800) 5000 Élus ont signé la Charte de réunification proposée.

But social : La reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels

départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. Art.1 des statuts.



Sur la photo, de gauche à droite :

 

Monsieur Paul Loret, président de Bretagne Réunie ; Monsieur Samir Djaiz, président de Plate forme migrants et citoyenneté européenne ; Madame Ilze Brands Kehris et Monsieur Morten Kjaerum, respectivement présidente et directeur de l'Agence Européenne des Droits Fondamentaux (FRA) et Monsieur Jean-Pierre Levesque, président de la section Droit et Institutions de l'Institut Culturel de Bretagne.

Paul Loret

Document PDF 21264_2.pdf Communiqué de presse de Bretagne Réunie. L’Agence des Droits Fondamentaux de l’Union Européenne (FRA) a rencontré Bretagne Réunie et l'Institut culturel de Bretagne à Paris le 24 janvier 2011.. Source : Bretagne Réunie
Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1824 lectures.
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.