L'autoroute des "Pays de la Loire"
Chronique de Yves-François Le Coadic

Publié le 10/05/16 8:57 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Sur l'autoroute Océane qui relie Angers à Nantes, les seules aires de service sont celles de Varades, commune de Bretagne, en Pays de Nantes.

En 2013, prétextant que les besoins des usagers ont changé, Cofiroute, concessionnaire de l’autoroute, a le projet de réaménager ces aires de services et de leur donner de nouveaux noms pour les personnaliser et donner à chaque aire une identité particulière.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

La commune de Varades a été consultée et a proposé à Cofiroute de nouvelles dénominations des aires de service. L'aire du Genetais, au Nord (sens Angers-Nantes), deviendrait "Vent de galerne". En face, l'aire de la Bédoire (sens Nantes-Angers) deviendrait "Varades-Saint-Florent-le-Vieil".

Ces identités n’ont pas été retenues et les nouveaux noms choisis sont, pour le sens Nantes-Angers, "Varades-Pays d’Ancenis" et pour le sens Angers-Nantes, "Varades-Pays de la Loire".

On ne peut pas faire plus dans l'identitaire. Et il est fort probable que dans un avenir proche l’autoroute Océane deviendra l’autoroute des Pays de la Loire.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1114 lectures.
Yves-François LE COADIC Youenn-Fañch AR C'HOADIG
Vos 4 commentaires
  Lucien Le Mahre
  le Mardi 10 mai 2016 10:01
Il s'agit en somme d'un 49.3 "cofiroutien", la démocratie ordinaire consistant à respecter le choix des communes concernées étant par le fait jugée négligeable...
(0) 
  Lheritier Jakez
  le Mercredi 11 mai 2016 12:53
Actions,Actions bretonnes sur ces objectifs.
(0) 
  Luigi Barsagli
  le Jeudi 12 mai 2016 21:45
Juste pour info quand même, la commune de Varades n'existe plus, mais après fusion avec 3 autres communes est devenu un insipide "Loireauxence" comme une marque d'eau de toilette de mauvaise qualité.
(0) 
  Moal
  le Vendredi 13 mai 2016 11:11
Cofiroute... société détenue à 100% par Vinci, le concessionnaire de NDDL. Un Etat dans l'Etat, qui bâtit sa richesse sur la captation des finances publiques et le racket des citoyens.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.