Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
L'Etat s'en prend à la presse en ligne
Nous apprenons via Médiapart que la haute administration du ministère des finances a décidé d’appliquer à la presse en ligne un taux de TVA de 19,6 %, alors que la
Gilles Delahaye pour OMEB le 18/12/13 18:13

Nous apprenons via Médiapart que la haute administration du ministère des Finances a décidé d'appliquer à la presse en ligne un taux de TVA de 19,6 %, alors que la presse papier bénéficie d'un taux de 2,1 %.

Cette mesure viole le principe d'égalité d'une presse déjà soumise à un subventionnement arbitraire digne du pire des clientélismes de républiques bananières. Elle vise les journaux numériques qui refusent toute dépendance de la publicité, des subventions publiques et des industriels privés, elle met en péril l'indépendance de la seule presse qui ne vit que du soutien de ses lecteurs.

Voir aussi :
logo
L'Observatoire des Médias en Bretagne est basé à Rennes. Il est composé d'un collectif de plusieurs journalistes.
Voir tous les articles de OMEB
Vos 4 commentaires
Mikae Le Mercredi 18 décembre 2013 20:20
La presse de tous poils en france est subventionnée y compris toutes les revues visibles en kiosque style "Voici" ou "gala". Tout ça aide au rayonnement de la culture à vocation universelle française.
Les principes comme celui d'égalité sont plutôt faits pour être opposés à ceux qui réclament autre chose que le modèle français.D'ailleurs, le principe d'égalité est très théorique chez les Français : officiellement, il s'agirait d'une égalité de droits à la naissance. Mais l'égalité de moyens elle n'existe pas, on le sait.
Y-a-t'il égalité de droit à apprendre et pratiquer sa langue ?
En guyane, sensée être département français, sur le Maroni, une classe peut rester sans instit un an et sans que personne des autorités de la république française s'en émeuve.
Sur le sujet de la laïcité, autre exemple : il faut savoir que la seule Eglise catholique en Guyane est subventionnée. Le pays auto-proclamé des droits de l'homme laisse des enfants amérindiens y naitre avec des malformations dues au mercure des chercheurs d'or. d'or
(0) 

Jean-Louis G. Le Jeudi 19 décembre 2013 09:11
"Le pays auto-proclamé des droits de l'homme laisse des enfants amérindiens y naitre avec des malformations dues au mercure des chercheurs d'or."
L'orpaillage au mercure est illégal et l'état fait la chasse à cela. Deux militaires sont morts récemment dans de telles opérations. Le tout est de savoir si l'on doit traiter le problème du point de vu policier où mettre des moyens plus importants. La ministre guyanaise de la justice connait bien le problème mais ne souhaite pas plus d'efficacité de la justice.
(0) 

Argad Le Jeudi 19 décembre 2013 11:11
Plus de quatre millions de dettes du journal l'humanité effacées par le gouvernement au nom de quoi je vous le donne en mille... La liberté de la presse!!!! Yann ar lue de françois, Gast !! ils vont le payer cher aux prochaines élections C'est une véritable suicide electoral<<
(0) 

PIERRE CAMARET Le Jeudi 19 décembre 2013 11:53
Burlesque . Nous sommes au Royaume des petits tripotages . Des copains /coquins etc.... pourquoi eh bien , acheter leur voix aux elections .Tout s'achete dans ce beau Royaume de France , les titres , les hommes , les bonnes places ...... 1789 ??? je ne connais pas .
Le Commerce Exterieur se porte mal , ma doue beniguet , le marche interieur se porte tres bien .
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons