Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Françoise LOUARN  Conseillère régionale UMP
Françoise LOUARN Conseillère régionale UMP
- Communiqué de presse -
L'UMP souhaite la création d'un service public régional d'enseignement de la langue bretonne
S'inspirant du modèle gallois, Françoise Louarn souhaite que la Région Bretagne créée un Service public régional d'enseignement de la langue bretonne dans les établissements scolaires dont elle a la charge.
Dominique De Legge Par UMP Region Bretagne le 9/07/09 9:45

S'inspirant du modèle gallois, Françoise Louarn souhaite que la Région Bretagne créée un Service public régional d'enseignement de la langue bretonne dans les établissements scolaires dont elle a la charge. Elle a déposé un vœu en ce sens le 26 juin 2009. L'élue bretonnante du Finistère propose l'instauration d'un service gratuit incluant d'une part les cours de langue optionnels intégrés aux parcours scolaires bilingues préexistants et d'autre part une offre d'initiation à la langue bretonne en dehors des heures de cours pour tous les lycéens volontaires.

« Dans la perspective de la grande loi sur les langues régionales annoncée par le Président de la République et m'appuyant sur sa proposition d'ouverture des lycées en dehors des heures habituelles de cours, j'ai demandé au président du Conseil régional de Bretagne de réitérer sa demande d'expérimentation pour la gestion de la carte scolaire bilingue (annoncée à l'occasion du BP 2009), incluant le transfert des personnels enseignants et des moyens financiers correspondants. L'exécutif, soutenu par l'UDB, a refusé cette proposition au prétexte qu'elle serait trop complexe à mettre en place et trop lourde à assumer», déplore avec tristesse Françoise Louarn qui ajoute que cette initiative aurait justifié et donné un peu plus de contenu à la transformation récente de l'Office de la Langue Bretonne en Etablissement Public de Coopération Culturelle.

« Si l'idée était venue de la gauche, je ne doute pas qu'elle eut été jugée bonne. C'est vraiment dommage pour notre langue et nous en reparlerons dans les prochains mois », promet Françoise LOUARN.

Cet article a fait l'objet de 1581 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 3 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons