Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
La Bretagne est aux Bretons pas aux promoteurs bidons !
La Bretagne est aux Bretons pas aux promoteurs bidons ! Le Mouvement de la Gauche Indépendantiste-Emgann a pris connaissance de l’analyse de la chambre départementale des notaires des côtes d’Armor à propos de la flambée de l’immobilier dans ce département (16% d’augmentation en moyenne avec des pointes à 30 % !).
Jean-Marie Salomon pour Emgann-MGI le 4/03/05 11:14

La Bretagne est aux Bretons pas aux promoteurs bidons !

Le Mouvement de la Gauche Indépendantiste-Emgann a pris connaissance de l’analyse de la chambre départementale des notaires des côtes d’Armor à propos de la flambée de l’immobilier dans ce département (16% d’augmentation en moyenne avec des pointes à 30 % !). Nous notons que cette même chambre ne conteste pas que cette augmentation délirante des prix est due à l’arrivée massive d’investisseurs extérieurs à la Bretagne (français et britanniques essentiellement). (Ouest France édition cotes d’Armor du 03 mars2005 page 8 ) Nous sommes quelques peu étonnés de la position de cette chambre qui indique par son chargé de communication (Me Christophe Villin) que les Bretons doivent accepter de se loger loin des centres urbains et du littoral en attendant une hypothétique baisse des prix que lui-même estime non prévisible. Nous souhaitons rappeler à Me Villin que le notaire est un officier public, comme le maire ou le préfet. Officier public, le notaire a une mission de service public. C’est ce qu’indique le site Internet de la cour d’appel régional des notaires de Rennes à laquelle appartient la chambre départementale des côtes d’armor. Inviter les Bretons à quitter les villes et le littoral pendant que les prix montent est donc le seul conseil avisé que semble pouvoir donner ce prétendu service public. Chacun appréciera les bons conseils de Me Villin et sa notion du service public! Il n’y pas de fatalité, il ne faut pas baisser les bras face aux spéculateurs comme le fait la chambre départementale des notaires qui dans son discours faussement inquiet et franchement hypocrite oublie de rappeler que de nombreux offices de notaires organisent des campagnes de publicité outre-manche pour attirer toujours plus d’acheteurs fortunés ! Quelle indécence ! S’éloigner des villes et du littoral c’est s’éloigner des services publics, c’est perdre en qualité de vie pour de nombreux de nos concitoyens ! Battons nous pour stopper cette « thatchérisation » du marché de l’immobilier et des esprits !

Des solutions existent pour permettre aux Bretons de continuer à vivre chez eux dans la dignité.

Il y a peu le conseil régional indiquait qu’une part de son budget récemment voté serait consacré à la création d’un établissement public foncier afin d’aider les communes bretonnes à lutter contre la spéculation et ce à titre expérimental. Elles pourraient ainsi frapper de préemption bâtiments et terrains en vente. Cette décision du conseil régional va dans le bon sens. Toutefois le budget global du conseil régional est inférieur à celui de la ville de Rennes, l’établissement public foncier n’aura donc que des compétences et des capacités limitées. C’est pourquoi nous souhaitons que le conseil régional associe les autres collectivités Bretonnes (Communautés de communes, conseils généraux des cinq départements Bretons…) à cet établissement public foncier afin de répondre à la demande de tous en matière de logement.

Seule la lutte paie !

Il faut porter cette revendication dans les rues et les campagnes Bretonnes pour forcer la main à nos élus, c’est pourquoi Emgann-MGI appelle ses militants et sympathisants à participer aux initiatives anti-spéculatives émergeant actuellement en Bretagne.

Pour Emgann-MGI : Jan Mai Salomon (O684103534) Emgann-MGI BP70215 22202 Gwengamp cedex

Cet article a fait l'objet de 1144 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 0 multiplié par 7) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons