Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
LA LANGUE BRETONNE A AUSSI DROIT A UN SERVICE PUBLIC DE PROXIMITE
Le Rectorat d'Académie de Rennes refuse la création d'une classe bilingue breton-français dans l'école maternelle publique de Guichen dans laquelle sont inscrits 24 élèves. En conséquence il espère que les parents des élèves concernés enverront leurs enfants dans les classes bilingues de Bruz. Le Conseil Culturel de Bretagne affirme que
Patrick Malrieu pour Conseil Culturel de Bretagne le 5/09/07 12:08

Le Rectorat d'Académie de Rennes refuse la création d'une classe bilingue breton-français dans l'école maternelle publique de Guichen dans laquelle sont inscrits 24 élèves. En conséquence il espère que les parents des élèves concernés enverront leurs enfants dans les classes bilingues de Bruz.

Le Conseil Culturel de Bretagne affirme que les classes bilingues doivent être ouvertes lorsque le nombre d'élèves est suffisant comme le précise une circulaire du Ministère de l'Education Nationale. La constitution de pôles d'enseignement bilingue invoquée par le Rectorat pour justifier son refus ne consiste pas à obliger les enfants à utiliser les transports scolaires qui constituent une charge financière pour les familles et le Département gestionnaire de ce service. Les familles de Guichen ont aussi droit à un service public d'enseignement de proximité même lorsqu'il s'agit de l'enseignement en breton. La création d'un pôle d'enseignement bilingue consiste à ouvrir des classes dans plusieurs communes dans un même secteur géographique afin de fournir un nombre d'élèves qui justifie la continuité de la filière dans le second degré.

L'enseignement bilingue breton-français qui n'engendre pas de charges supplémentaires pour l'Education Nationale puisque devant une vingtaine d'élèves il faut un enseignant, ne doit pas subir des contraintes supplémentaires pour son développement. Le Rectorat a reconnu dans la convention additionnelle au contrat de plan signé en 2002 avec la Région que l'école a un rôle essentiel pour la sauvegarde et la transmission de la langue. Il s'était engagé à tout mettre en œuvre pour favoriser l'accès au bilinguisme breton-français des jeunes par l'enseignement. Aujourd'hui, par son refus d'ouverture à Guichen le Rectorat met en évidence son manque de sincérité.

Le Conseil Culturel de Bretagne dénonce la politique de restriction d'accès à l'enseignement bilingue breton-français menée par le Rectorat en contradiction avec ses propres engagements et apporte son soutien entier aux familles de Guichen en lutte pour faire bénéficier leurs enfants des avantages avérés du bilinguisme précoce et obtenir la satisfaction d'un droit culturel fondamental.

Il appelle à se joindre aux parents de Guichen qui manifesteront le mardi 11 septembre à partir de 8 heures devant l'entrée du salon SPACE à Saint Jacques de la Lande afin d'attirer l'attention du Président de la République sur leur situation.

Alan LE GAL Vice président Chargé de l'enseignement

Cet article a fait l'objet de 2030 lectures.
logo
Le Conseil culturel de Bretagne est une chambre consultative chargée de proposer des avis, voeux et études sur la politique publique de la Région en matière de culture, identité bretonne et rayonnement de la Bretagne. Présidé par Catherine Latour, le CCB est composé de 70 représentants issus du monde associatif et institutionnel et de personnalités oeuvrant pour le développement de la culture bretonne.
Voir tous les articles de Conseil Culturel de Bretagne
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 0 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons