Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
La métropolisation, un danger pour la Bretagne
Rennes Métropole voudrait atteindre le chiffre de 450 000 habitants en agglomérant un certain nombre de communes environnantes comme le prévoit la réforme territoriale pour 2014. Ces métropoles sont néfastes à l'aménagement harmonieux de la Bretagne. Les grandes villes elles-mêmes, ne peuvent plus garantir un environnement durable pour leur propre population. Plus la ville est grande, plus le prix du foncier augmente
Christian Troadec pour Nous te ferons Bretagne le 12/03/10 10:25

Rennes Métropole voudrait atteindre le chiffre de 450 000 habitants en agglomérant un certain nombre de communes environnantes comme le prévoit la réforme territoriale pour 2014.

Ces métropoles sont néfastes à l'aménagement harmonieux de la Bretagne

Les grandes villes elles-mêmes, ne peuvent plus garantir un environnement durable pour leur propre population. Plus la ville est grande, plus le prix du foncier augmente. Le regroupement excessif entraine mécaniquement des migrations de populations dépendantes des agglomérations pour leur emploi mais incapables d'y résider.

En effet, pour avoir accès à la propriété et trouver des terrains constructibles moins chers, ce sont les populations les plus modestes qui sont obligées de s'éloigner, souvent des ménages entre 30 et 50 ans, avec enfants.

Comme le montre la carte du dernier recensement, ce sont aujourd'hui les troisièmes couronnes qui connaissent la plus forte croissance. De même, des navetteurs rennais ne trouvant pas de terrains à bon marché à proximité et s'installent, par exemple, au sud-est de Dinan. Ils sont alors contraints d'acheter plusieurs véhicules pour rejoindre la ville dont ils dépendent pour leur emploi et pour certains services. Des enquêtes de terrains, en 2008, ont mis en évidence des situations locales dramatiques avec des ménages ne pouvant plus se déplacer pour des raisons de coûts.

Ces zones sont aujourd'hui emblématiques de la marginalité bretonne

Il est donc bien curieux de voir des municipalités PS vanter la « Grande métropole », à Rennes comme à Nantes, gage de « l'ascenseur social », quand, au contraire, on constate qu'elle aboutit à l'exclusion et à l'inégalité d'accès aux services (santé, justice, éducation, culture,...).


Voter pour la liste "Nous te ferons Bretagne" nous permet d'exprimer notre volonté d'un aménagement équilibré de la Bretagne à partir des pays en cohérence avec Brest, Rennes et Nantes.

Sébastien Girard, candidat Nous te Ferons Bretagne en Ille-et-Vilaine

Le blog de campagne : (voir le site)

Le blog "régionales" du Parti Breton : (voir le site)

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1046 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 0 multiplié par 7) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons