La non-réunification en 2014 serait un affront à la mémoire d'Anne de BRETAGNE !
Communiqué de presse de Tudjentil Breizh

Publié le 23/06/14 4:25 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Lors de sa fondation en Mai 2012, le premier Collectif ANNA VREIZH 2014 (à l'origine du timbre Anne de BRETAGNE) fondé par TUDJENTIL BREIZH (ANB) et le MUSEE ARCHIPEL BRETON (MAB) s'était fixé deux objectifs pour 2014 : la Ratification de la Charte Européenne des langues minoritaires et la Réunification de la Bretagne (voir le site) . Si le premier objectif n'est pas encore atteint, une non-réunification de la Bretagne en cette année de commémoration du 500 ème anniversaire de la naissance d'Anne de BRETAGNE constituerait un véritable affront à sa mémoire. Aussi :

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

TUDJENTIL BREIZH appelle tous les Bretons et les Bretonnes, qui ont d'ores et déjà montré leur attachement indéfectible à la mémoire d'Anne de BRETAGNE en organisant plus de 100 évènements autour du 500 ème anniversaire de la mort d'Anne de BRETAGNE, à se mobiliser massivement pour venir à NANTES le Samedi 28 juin prochain exiger le retour de la capitale historique du duché d'Anne de BRETAGNE dans une Bretagne Réunifiée : quel plus bel hommage pourrait ainsi rendre le peuple breton à sa dernière duchesse souveraine et première résistante de notre pays annexé.


mailbox
imprimer
Jeune association créée en 2004, Tudjentil Breizh (Association de la Noblesse Bretonne /ANB) s'est fixée deux missions :
- Promouvoir et mettre en pratique les valeurs de la noblesse chevaleresque par des actions concrètes.
- Contribuer au développement de la langue bretonne, au rayonnement de la culture bretonne et à la diffusion de l'Histoire de Bretagne.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.