Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Article -
La possible réunification de la Bretagne : deux minutes sur France 2 ce 4 janvier
C'est le collectif 44=Breizh qui nous a informé hier soir et nous donne le lien : http://info.francetelevisions.fr/video-info/index-fr.php?id-video=manuel_HD_13h_20120104_58_04012012144908_F2. En effet, au bout de 30 minutes 44 du Journal télévisé de 13 h la question de la réunification de la Bretagne a été traitée pendant deux minutes. Annoncée comme le vieux serpent de mer
Gilles Delahaye pour OMEB le 5/01/12 13:45

C'est le collectif 44=Breizh (voir le site) qui nous a informé hier soir et nous donne le lien : (voir le site)


En effet, au bout de 30 minutes 44 du Journal télévisé de la mi-journée sur France 2, ce 4 janvier, la question de la réunification de la Bretagne a été traitée pendant deux minutes. Mais elle n'a pas été présentée dans le sommaire en début de journal...

Annoncé comme " Et si Nantes redevenait bretonne, le vieux serpent de mer (...), certains habitants y sont farouchement opposés ", on constatera en fait que le sujet n'est pas vraiment traité comme cela. La journaliste fait, outre l'amalgame trop courant de "Nantes c'est la Loire-Atlantique", le raccourci habituel mais faux " C'est le maréchal Pétain qui en 1941 a décidé de rattacher la Loire-Atlantique aux Pays de Loire... et aujourd'hui encore, certains habitants y sont farouchement opposés ".

– Au début François de Rugy aux abords du château des ducs de Bretagne, explique qu'" il faut des régions qui ont une plus grande force (...) ".

Pendant le “off” défilent quelques images de manifestations, certaines très anciennes, en noir et blanc, "à Rennes comme à Nantes" dit le commentaire... Des gros plans sur un tag 44=Bzh ou sur un autocollant “plaques de voitures pour le 44 avec le drapeau breton”, des images de la manifestation du 18 juin sur un léger fond de biniou-bombarde et avec ses flots de drapeaux avant le départ. Un montage rapide mais sérieux pour donner vite une vue de l'actualité et aussi de la durée de la revendication. Puis, sur le terrain, des "farouchement opposés" :

– Un passant rencontré près du château lui aussi : " Pas mal sont attachés à la Bretagne, et leurs racines, ils y tiennent, moi ça ne me dérange pas ! "

– Un autre : " Passionnant ! " C'est-à-dire ? " Qu'on en n'a rien à s'couer ! "

– Un autre passant, place de la cathédrale, un monsieur François Pinte, avec la tour de Bretagne en arrière plan très lointain, remet sur le tapis, là, oui, ce qui est le serpent de mer – celui que les opposants à la réunification avancent, qui n'ont en général rien de plus concret à dire – celui de la capitale !

En fait d'habitants "farouchement opposés" comme annoncé, c'est un peu faible...

Quel bilan peut-on tirer de ces deux minutes ?

• – Député de Rugy : pour et argumenté.

• – Passant 1 : indifférent mais pas contre, plutôt favorable pourrait-on dire. Avec une bonne promo, une bonne campagne médiatique, l'Omeb pense que c'est le type même de celui qui votera oui au référendum.

• – Passant 2 : totalement indifférent, sans argument. Sans opinion non plus. L'Omeb ne sait : Votera blanc ? N'ira pas voter ?

• – Passant 3 : totalement contre, avec un argument qui n'en est pas un. L'Omeb pense qu'il votera non.


Ce mini-mini sondage semble assez représentatif des opinions qui seront exprimées quand il y aura référendum. Reste à savoir dans quelles proportions. Il montre aussi le chemin qui attend encore les Bretons favorables à la réunification pour convaincre...

Ce dernier passant, oublie ou ignore que nombreux pays en Europe s'en sortent très bien avec deux villes fortes, dont les attributions ne sont pas les mêmes et se complètent au lieu de se disputer : La Haye et Amsterdam ; Cork et Dublin ; Porto et Lisbonne ; Edinburg et Glasgow...

En France, avons-nous une autre région qui aurait deux têtes ? Oui Rhône-Alpes avec Lyon et Grenoble. La Normandie si elle était réunifiée aurait aussi deux têtes.

En France, au lieu de s'entendre et répartir les compétences entre deux ou trois villes d'une même région il faut qu'on se laisse empoisonner par ces rivalités stériles. Au lieu de mettre sur pied une entente et un partage.

Pour la Bretagne on ne va tout de même pas dire que, d'une part, les "commissions mixtes" entre la Loire-Atlantique et la région Bretagne – en ralentissement certain – et, d'autre part quelques réunions Nantes-Rennes et Rennes-Nantes ne pourraient pas traiter vraiment le problème de la réunification et de sa mise en oeuvre.


Le Collectif 44=Breizh en profite pour rappeler la conférence “Qu'est ce qui bloque, qu'est ce qui débloque ?” et le repas de soutien aux inculpés de la Réunification qu'ils organisent samedi 7 janvier à Saint-Herblain. ( voir l'article ) et (voir le site)

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1473 lectures.
logo
L'Observatoire des Médias en Bretagne est basé à Rennes. Il est composé d'un collectif de plusieurs journalistes.
Voir tous les articles de OMEB
Vos 9 commentaires
Alwenn Le Jeudi 5 janvier 2012 20:53
• – Passant 3 : totalement contre, avec un argument qui n'en est pas un. L'Omeb pense qu'il votera non.
Un passant particulier puisque c'est le secrétaire départemental de l'ump (ou un truc comme ça) François Pinte
Il a ecrit un billet sur son blog :
Réunification de la Bretagne : Pour un débat apaisé.
Pas si totalement contre que ça. Comme quoi !
En fait, aucun n'est contre. Le passant 2 s'en fout :!!
(0) 

Herve Morvan Le Jeudi 5 janvier 2012 22:25
@ ABP et OMEB, vous donnez un lien F.Télévision, c'est pas un lien direct, donc JT 13h du 4/01 impossible à trouver pour un con comme moi. Sinon pour OMEB, malheureusement, comme tout le monde, vous avalez la couleuvre de Nantes = Loire-Atlantique. Et ben NON. Nantes = 285 000 hab . 44 = 1 350 0000 hab ! Dans ma commune rurale du 44, Bouée, 81 % de la moitié des hab. ont pétitionné pour que le Conseil Municipal vote un voeu de réunification en 2009.
(0) 

Naunnt Le Vendredi 6 janvier 2012 10:00
Compter Nantes toute seule n'a aucun sens, ni politique, ni économique en raison des nombreuses taches déléguées à Nantes métropole. Au dernier recensement, Nantes métropole c'est 600 000 hab. soit 50% de la population du département. 60% de la population de l'aire urbain de Nantes si on englobe St Nazaire. Le rattachement de la L.A. doit donc prendre en compte la problèmatique de Nantes car son poids est tel que ce qui est bon pour Nantes est bon pour la L.A.
Donc, sans être méprisant, Boué et ses 800 hab sont quantité négligeable.
(0) 

Herve Morvan Le Vendredi 6 janvier 2012 11:52
@ Naunnt, t'es méprisant et pis tu sais pas compter. 1- 600 c'est pas la moitié de 1350 j'te laisse apprendre à l'calculer. 2- J'sais pas où tu crêches, mais si tu confonds un gars de Thouaré ou de Couëron, dans tes 600 000, avec un bourgeois du centre de Nantes, t'es mal barré dans ton analyse. La très grande majorité des campagnes du 44 Nord veut la réunification, j'te dirais certainement pas comment je'l sais, tu rigoles! J'te rappelle qu'un électeur,riche ou pauvre, c'est une voix, tout pareil. Alors ta PROBLEMATIQUE.....
(0) 

François Martin Le Vendredi 6 janvier 2012 17:01
Rediffusion aussi disponible sur Pluzz à l'adresse qui suit (30:40')
(0) 

Gilles Delahaye Le Samedi 7 janvier 2012 00:26
@ Alwen, merci de vos précisions.
@ Hervé Morvan, je viens de vérifier. Le lien est bon. Il suffit d'attendre patiemment le passage des différents écrans. Ensuite, sur le JT, vous cherchez le défilement en bas et vous faites avancer le curseur jusqu'à 30 minutes 44.
@ Hervé Morvan toujours, l'OMEB n'avale pas la couleuvre, l'OMEB sait bien que Nantes n'est pas toute la Loire-Atlantique. Ce sont les propos de France 2, mis ici entre guillemets ! Vous avez raison, toutefois, j'ai modifié les "raccourcis" de la journaliste, qui en fait deux. Pour que ce soit bien clair. Merci.
(0) 

Louis Le Bras Le Samedi 7 janvier 2012 13:46
Nantes n'est pas tout Nantes-Métropole, Nantes-Métropole n'est pas tout le pays nantais...
au final la ville de Nantes occupe une place totalement démesurée. 5 habitants sur 6 du Département de la Loire-Atlantique ne vivent pas à Nantes.
(0) 

Yann LeBleiz Le Dimanche 8 janvier 2012 19:46
@ l'OMB
Exact, le troisième passant est M.François PINTE Secrétaire Départemental UMP.
Sur son blog, sa position est ambigüe, il n'est pas contre et propose même un échelon de coopération spécifiquement breton. En fait, il semble surtout avoir 2 préoccupations.
1) Il attend de savoir dans quel sens le vent va tourner.
2) Il souhaite que Nantes ne devienne pas une ville secondaire, n'ayant plus aucun rôle de prestige malgré son aptitude naturelle et légitime à ces rôles.
Je dirai que c'est un militant de la dernière heure. Mais, ces personnes pourront être utiles si les vrais militants ficelles bien le projet! Cela incite plutôt au dynamisme!
Pour un "2 minutes" au niveau français, je trouve personnellement ce reportage bien fait.
Bien sûr, il existe une ou 2 erreurs de présentation, mais le terme "REUNIFICATION" apparaît très clairement.
Hors, ce terme est quasi innexistant dans nos médias bretons (Tg, FR3, OF, PO).
Le terme "opposé", personnellement, il me semble le comprendre comme "opposé à l'attachement de la LA aux PDLs fait par Pétain, opposition qui ne faiblie pas depuis depuis 70 ans". Ce qui me semble logique avec la suite du reportage. Cela va donc bien dans le sens breton! (intéressant!)
(0) 

Marc Barlouis Le Lundi 9 janvier 2012 14:58
On peut remercier France 2 pour avoir évoqué la question au plan national et le ton est au moins neutre. Un tel reportage aurait été impossible sur France 3 Nantes ou France Bleu Loire Océan complètement pahideuxloirisés. Sinon \\\"franchement opposés\\\" concerne la scission de la Bretagne en 1941.
Autrement François Pinte ne voit que son intérêt très local car au plan national, la question de la réunification est un bon cheval de bataille pour l\\\'UMP et Nicolas Sarkozy. A long terme remettre la Loire-Atlantique, seul département vraiment à gauche des PdL, en Bretagne permettrait à l\\\'UMP de récupérer une région Maine-Anjou et faire basculer à droite Poitou-Charentes avec l\\\'apport de la Vendée. La Bretagne à 4 départements étant déjà perdue et pour longtemps par l\\\'UMP, y rajouter la Loire-Atlantique ne changerait pas grand chose.
A court terme la question du rattachement divise la gauche beaucoup plus que la droite. On l\\\'a vu avec l\\\'amendement Le Fur-de Rugy. Idéal pour la droite à quelques mois de la présidentielle !
Enfin en annonçant par exemple que s\\\'il était réélu, Nicolas Sarkozy ferait en sorte que la question soit tranchée par un référendum, il apparaîtrait comme le champion de la cause bretonne, celui qui a ouvert la porte à une possible réunification et accessoirement pourra récupérer des voix bretonnes aux présidentielles.
Face à cela François Hollande serait bien embarrassé à essayer de concilier les avis opposés au sein même du parti socialiste.
A mon avis on va beaucoup parler de la réunification de la Bretagn d\\\'ici les présidentielles.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 1 multiplié par 3) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons