Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
La Poste, la Machine et l'Homme, un débat de société
Avec le débat sur la poste, c'est bien un débat de société qui est ouvert, le droit à la différence va-t-il résister encore longtemps si une programmation mal conçue d'un système informatique conduit à modifier l'identité des personnes ou celle de la toponymie ? (...) La poste vient d'illustrer un thème cher à de grands humoristes comme Raymond Devos ou Fernand Raynaud avec son 22 à Asnières, place au monde de Kafka et à l'absurde dirigeant le monde.
Philippe Chain pour Paris Breton le 20/01/09 2:57

Avec le débat sur la poste, c'est bien un débat de société qui est ouvert, le droit à la différence va-t-il résister encore longtemps si une programmation mal conçue d'un système informatique conduit non pas à améliorer le dispositif informatique mais à modifier l'identité des personnes ou celle de la toponymie ? Le voila bien le « monde comme si » !

Aujourd'hui c'est la langue bretonne qui est visée mais on voit bien que la question englobe une dimension plus large, la poste vient d'illustrer un thème cher à de grands humoristes comme Raymond Devos ou Fernand Raynaud avec son « 22 à Asnières », place au monde de Kafka et à l'absurde dirigeant le monde.

Il est rassurant de parcourir le Net et de constater que la capacité de réaction demeure heureusement vive, mais il est inquiétant de lire les explications données par le responsable de la Poste.

Inquiétant à deux égards, d'une part aucune remise en cause de l'absurde de la situation, d'autre part aucune prise en compte des demandes des usagers (ou des clients c'est selon).

On le savait depuis longtemps que l'innovation ce n'est pas toujours le progrès et que science sans conscience n'est que ruine de l'âme comme disait Rabelais.

Cette fois c'est la langue bretonne (et sans doute pas seulement elle) qui en fait les frais, non pas sans doute que la Poste ait une quelconque malveillance à son endroit, mais plus simplement elle ne rentre pas dans les cases.

Difficile d'intégrer la diversité du monde….. surtout lorsque cela risque de se traduire par un coût d'exploitation plus élevé. Mais il existe encore des Indiens qui de leur Phare Ouest ne veulent pas être relégués au rang de numéros comme le regretté Patrick McGoohan qui vient d'être libéré de son statut de prisonnier. (Cette vielle série Télé était un petit chef d'œuvre de l'absurde et son acteur principal vient de décéder. "Je ne suis pas un numéro. Je suis un homme libre" était la phrase associée à l'acteur dans la série).

Nous ne doutons pas que La Poste réglera la question sur des bases sérieuses et que l'émotion suscitée guidera ses choix.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1073 lectures.
logo
Créée en 2003, l’association Paris Breton réunit les Bretons et les amis de la Bretagne en région parisienne. Notre mission est de promouvoir la culture et l’économie bretonne mais aussi d’ouvrir les débats liés aux enjeux auxquels la Bretagne (5 départements) est confrontée, en organisant des rencontres et événements permettant de diffuser auprès d’un large public les actualités dans ces différents domaines. Nos activités (par projets) s’organisent autour de trois piliers : Culture & Arts, Économie & Réseaux et Débats & Réflexion.
Voir tous les articles de Paris Breton
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons