L’autonomie de la Corse dans la campagne… et pour la Bretagne ?
Communiqué de presse de UDB

Publié le 17/03/22 11:19 -- mis à jour le 17/03/22 11:19

L’UDB apprécie de voir la question de l’autonomie en bonne place des débats dans la campagne présidentielle. Malheureusement, pour la Corse comme il y a quelques mois pour la Guadeloupe, le gouvernement a attendu que la tension éclate et que la situation dégénère avant de prononcer le mot d’autonomie. Que de temps perdu ! Il n’est néanmoins pas trop tard pour bien faire.

Puisque l’autonomie est au cœur du débat politique, l’UDB rappelle que cette revendication existe aussi en Bretagne. Elle a été portée par la liste Bretagne d’Avenir aux dernières élections régionales, liste qui avec 20 % des voix au deuxième tour a envoyé douze élus écologistes et fédéralistes au Conseil régional.

Par ailleurs, le président de Région lui-même s’est déclaré publiquement favorable à l’autonomie, ainsi que plusieurs autres présidents de groupes d’élus lors de la dernière session du Conseil régional.

L’UDB appelle à débattre de l’autonomie de la Bretagne dans une France fédérale et annonce d’ores et déjà qu’elle défendra ce projet lors des élections législatives, sur le périmètre de la Région Bretagne comme en Loire-Atlantique.

Lydie Massard et Pierre-Emmanuel Marais, porte-paroles de l’Union démocratique bretonne

Voir aussi :

7  0  
mailbox
imprimer
Vos 20 commentaires
Loeiz
2022-03-17 12:04:40
Sincèrement, à moyen/long terme, la France sera fédérale ou elle éclatera, j'en suis convaincu. Les peuples de l'ensemble de la France ne sauront accepter le séparatisme croissant des "élites" parisiennes, toujours plus proches des lobbys anglo-saxons que de leurs administrés.
L'autonomie de la Corse est un élément clef, elle est une île mais en même temps fait partie de la métropole. Elle l'obtiendra bientôt, je n'en doute pas, et c'est tout le concept colonial de la métropole, de l'état central omnipotent qui commencera à vaciller. L'Alsace suivra rapidement pour affirmer son caractère européen. On observe aussi qu'en Espagne se multiplient les reconnaissances des "nationalités historiques" dans les statuts d'autonomie (Andalousie, Valence, Aragon..), la dynamique va donc vers un accroissement de l'autonomie, ce qui ne pourra que rapprocher les pays basques et catalans, d'un bord et de l'autre de la frontière. La Bretagne suivra cet élan, d'autant que le sentiment européen est très fort en Bretagne, la réunification est évidemment la pierre angulaire de l'autonomie bretonne, et ils le savent parfaitement à Paris.
(6) 
Michel bernard
2022-03-18 10:33:39
C 'est pas gagne en Bretagne où les groupuscules bavards au marxisme de sacristie, et que n 'ecoute personne ne representent rien, et traitent leurs voisins en ennemi,ça pourrait arriver par une invasion etrangere qui chercherait un gauleiter,pour gouverner les esclaves bretons et puis meme sans ça, les elus democratiquement elus 90% de ceux qui votent, savent bien que l 'Etat trotsko leniniste jacobino breton nouveau ,galoperait vers une independance ferocement hostile a tous,son slogan ,une armee des frontieres des milices et une police politique,et beaucoup d argent dans les poches des nouveaux princes bretons,la corse n' est pas un modèle, les subventions vont aux familles des grands chefs pas aux petites gens, à bon entendeur salut .
(2) 
Alter Écho & Ego machin
2022-03-18 11:58:33
Loeiz, la Bretagne ce n’est qu’un contenant, une géographie! Celle-là en tant que territoire ne suivra aucun élan, ne se déplacera pas, n’ira nulle part, et son nom de baptême peut tout à fait disparaître, être changé et oublié de toutes les mémoires, et définitivement remplacé !!!
La BRETAGNE c’est bien plus que la Bretagne, « c’est la rencontre déjà lointaine entre un Peuple, une Terre et une Mer et ses Océans», une rencontre, une union millénaire dans des frontières établies permanentes, inchangées depuis 1200 ans ! C’est une géographie, le contenant d’un territoire, l’espace peuplé où il y a encore une Conscience, une pensée encore et écrite ! C’est l’Histoire d’un peuple parrain et marraine, qui l’a baptisée qui fait de LA BRETAGNE, un mythe qui peut être pour l’Homme breton, mais une entité pour beaucoup la plus importante sur cette planète !
En cinquante huit ans l’u.d.b. n’a pas rempli sa…, la mission ! Elle n’a pas été l’inspiration nécessaire à un peuple.
Malheureusement elle n’est, et n’a pas été la seule, qui prétendait, voulait, mais finalement ont endormi le Peuple Breton par des choix, et les trahisons, et donc trompé aussi !
Pour moi dès la fin des années 70, appeler à voter l’union de la gauche française, puis les transfuges qui quittèrent l’u.d.b pour les gauches françaises et jacobines, sapèrent pour toujours ma confiance dans les convictions réelles de chaque militant de ce parti!
Cela par ailleurs, m’a beaucoup interrogé sur la force des influences idéologiques qui les atteignaient, le formatage que beaucoup de ces « militants » avaient subi dans tous leurs parcours scolaires et universitaires, sans qu’ils puissent s’en défaire, et pire encore leur volonté de nous l’imposer, et à toute la BRETAGNE.
Nous serions donc réduits à attendre « l’élan » que les Corses, les Alsaciens et les Basques pour nous permettent de « profiter » de leurs révoltes, de leurs revendications, de leurs victimes pour obtenir un autre statut ?
J’aurai honte que cela se passe ainsi ! Indigne de la vieille Histoire bretonne !!!
Alors Bretons pour qui pourrions-nous voter dans quelques semaines ???
(3) 
Rafig e 44
2022-03-18 13:29:41
Je vous invite à écouter l'émission France Culture du jeudi matin 7h15 avec une dame de l'université de Toulouse, spécialiste des questions d'autonomie et de comparaison avec les autres pays.
------------------
Les intellectuels français commence à dire et pour l'Alsace et la Bretagne ?
Sauf que l'Alsace à été supprimer par les socialistes en 2015 ! noyée dans un Grand Est.
Merci l'UDB de parler d'autonomie pour la bretagne (B4), sauf de La Bretagne n'existe plus et que vous et vos amis du P.S. ne semblez pas pressé de réunion la Bretagne, seule territoire digne d'une autonomie. Une autonomie qui nous sera propre avec nos préoccupations internes qui ne sont pas les mêmes que les Corses, négociée avec un pouvoir français respectueux de nos peuples. Mais ne rêvons pas, il y a des élections dans quelques semaines et il faut éteindre le feux avant, quitte à tenir de promesses qui ne seront pas tenues.
(2) 
Boned ruz
2022-03-18 23:26:55
setu ar pezh a vez lennet 'ba ar" Figaro" :"Il n'y a aucun principe juridique qui définit la spécificité d'un territoire. Ce sont souvent des considérations subjectives au nom desquelles des collectivités territoriales peuvent obtenir des statuts particuliers", assène Anne-Marie Le Pourhiet professeur de droit constitutionnel a Rennes 1....
Boulc'hurn! Ne oar hi ( nemet ur sapre pilpouserezh ganti) tra ebet diwar benn Istor Breizh! Ha ma vefe unan o tegas dezhi da soñj eus taolioù fall put bet graet gant Fañch kentañ ouzh frankiz Breizh hag he statud a Vro dizalc'h???? Muioc'h mui a dud a oar an traoù ha dreist-holl e vez lâret ar wirionez gant tud desket bras war an danvez-mañ ha bravoc'h c'hoazh tud anavezet mat gant Skol Veur Paris: Joël Cornette an hini eo e-touez reoù-all o doa skrivet araozañ traoù heñvel...
Poent bras e vefe deoc'h diskouez d'ar veli Vro C'Hall ez eo Istor Breizh o kelaouiñ an dud da vad... un dro vat a zo roet deoc'h da ezteuler ar wirionez a-benn respont d'ar frazenn a-us.... anez ne vo ken met ar faltazi gall a vo mestr war an dazont c'hoazh hag adarre...Afer Anna VREIZH a zo an alc'houez a-bouez kenañ a-benn dic'hwezañ ar soñj ez eo Breizh ul lodenn eus Bro C'hall sañset: reizhwiriek mik ez eo ur stadud emrenn evit Breizh Istorel. Mat e vefe d'an dud gall anezho da c'houzout ar wirionez-mañ.
(3) 
Penn Kaled
2022-03-19 10:44:07
Je suis très dubitatif en ce qui concerne ce projet d'autonomie de la Corse ,j'y vois une manoeuvre de diversion et de division des corses de la part du gouvernement français .Darmanin a été la cheville ouvrière de la loi contre les séparatismes au point qu'il considérait comme une hérésie le fait de s'approvisionner dans les rayons à caractère régionaux des magasins ,suscitant une réaction de Richard Ferrand qui n'est pas pourtant connu pour être un partisan des autonomies des minorités nationales .J'entrevois une situation un peu similaire à l'accord anglo irlandais de 1921 qui avait divisé l'ile et provoqué une guerre civile fratricide causant davantage de victimes que la guerre d'indépendance avec pour paroxysme l'assassinat de Mikael Collins .......conclusion méfiance ..
(1) 
Boned ruz
2022-03-19 11:31:21
Voici ce que l'on peut lire dans le figaro "Figaro" :"Il n'y a aucun principe juridique qui définit la spécificité d'un territoire. Ce sont souvent des considérations subjectives au nom desquelles des collectivités territoriales peuvent obtenir des statuts particuliers", assène Anne-Marie Le Pourhiet professeur de droit constitutionnel a Rennes 1....
Boulc'hurn ! Elle ne sait rien ( ou elle démontre une hypocrisie absolue ) sur l'Histoire de Bretagne. Y- aurait-il quelqu'un ( un politique qui mettrait les pieds dans le plat une fois pour toute ) qui lui rappellerait les sales coups orchestrés par François 1er contre la liberté de la Bretagne et son statut de pays indépendant ? ( et je passe le reste... Révolution 3 ème Republique...). De plus en plus de gens connaissent l'Histoire de Bretagne et surtout ces vérités sont clairement démontrées par des gens spécialistes en la matière et mieux encore par des professionnels reconnus de l'Université de Paris: Joël Cornette parmi d'autres qui ont écrit la même vérité avant lui...
Il est grand temps pour vous de montrer à l'autorité française que l'Histoire de Bretagne est en train d'informer sérieusement les gens... C'est une belle occasion qui vous est donnée d'exprimer la vérité afin de répondre à la phrase ci-dessus, si non seul le fantasme français continuera encore et toujours à donner le ton . L'Affaire " Anne De Bretagne" est un symboel extrêmement important afin de dégonfler l'idée que la Bretagne est une part de la France: Le statut d'autonomie est parfaitement légitime en ce qui concerne la Bretagne dans son ensemble historique. Il serait bon que les Français eux-même connaissent cette vérité.
(3) 
Fañch ar Vilin
2022-03-20 11:43:37
C’est un gag ou quoi cet article ? C’est du second degré j’espère ?
Les Corses ont des nationalistes au pouvoir et dans la rue.
Rien à voir avec la situation de la Bretagne ni avec la bande de fayots de la République française de la liste Bretagne Avenir.
Ils doivent bien se marrer à Paris !
(5) 
Jiler
2022-03-20 12:05:05
ça fait longtemps que l'idée d'autonomie est lancée pour la Bretagne. D'abord dans les milieux intellectuels, puis politiques après la première guerre mondiale. Des esprits égarés, peu nombreux, bien moins nombreux qu'en France, ont saboté ce beau projet. Nos ennemis en ont profité, en racontant toutes sortes de salades. L'idée avance maintenant sûrement dans la société bretonne (intellectuels, politiques, mais aussi d'une façon générale dans le peuple). Les arguments les plus percutants pour persuader les indécis: les Bretons sont les seuls à pouvoir résoudre le problème du manque de logements pour les jeunes, sur les côtes, mais aussi à l'intérieur des terres. La campagne de l'UDB fait mouche, il faut continuer ! Les Bretons sont les seuls à pouvoir développer les énergies marines renouvelables, pour rattraper petit à petit l'Ecosse, leader mondial. Affichons le but à atteindre : rejoindre l'Ecosse ! Les Bretons ne suivront que s'il y a un but ambitieux, comme quand Gourvennec et son équipe avaient décidé de créer la Brittany Ferries. Ne jamais avancer l'argument culturel, toujours les arguments économiques. Le combat pour le logement est décisif, car il gêne considérablement les partis collaborateurs, et le pouvoir parisien s'en fout. Il ya d'autres pistes : par exemple que les régions envoient des juristes choisis par eux au Conseil constitutionnel, ainsi nous aurions des juristes choisis par les élus, et non des copains recyclés à 10 ou 15 000 euros par mois. N'étant pas juristes, leurs décisions ne peuvent être que politiques. Nos partis régionalistes/autonomistes/nationalistes modérés doivent faire des propositions dans le sens de la démocratie en France pour devenir de plus en plus crédibles. N'oublions pas que la France est classée "démocratie imparfaite", et classée à hauteur des Seychelles au niveau de la corruption ! ! Les propositions ne manquent pas pour améliorer la situation ! Les propositions doivent ratisser le champ national breton, et le champ étatique français pour augmenter la crédibilité. Proposer l'autonomie à des régions qui ne demandent rien est contre productif. Proposer des solutions pour le quotidien des gens parle aussi bien au ventre qu'à la tête.
(0) 
Alter Écho & Ego machin
2022-03-20 13:28:29
S’il y a au moins une chose que je peux, non pas saluer mais constater, c’est qu’au moins depuis quelques temps, des commentaires, dont les miens peu favorables ni plaisants à l’u.d.b, c’est qu’ils sont tout de même mis en ligne.
Bien entendu il est difficile de savoir qui d’ABP, ou de l’u.d.b met en ligne, mais,… mais ce pas en avant serait encore plus engageant si l’udb bien identifié répondait sans (trop) de calcul afin, enfin d’établir un lien aussi ténu soit-il avec le Peuple Breton, lui-même aussi divers (dilué ?) soit-il comme elle devrait un peu s’en apercevoir ! Sans bien sûr l’avoir désiré, ni aidé !
Car il est largement temps à ce Don quichotte que baigne la Manche, de fendre l’armure qu’on y voit s’il y a de la « tripaille » là-dedans, ou seulement quelques pignons édentés, rouages grinçants, et roueries ou errance lubrifiant tout un bric à brac d’entrailles de piano mécanique, cacophonant et cahotant dans les ornières, de vieilles cartes perforées !
Ouvrez ! Ouvrez la cage aux oiseaux messieurs de l’ Union Démocratique Bretonne ! Allez, allez un peu de courage…
C’est Dimanche !
(0) 
Pierre Robes
2022-03-20 17:25:51
Il est à noter qu'en Corse ils ont 2 juristes Gilles Simeoni et Talamoni et chez eux ça avance, contrairement à la Bretagne croupion !
(4) 
Kerbarh
2022-03-20 18:29:14
Les politiciens bretons n’ont pas la gnac. Ils se couchent devant les maîtres parisiens. UDB ne représente rien. Et pourtant je suis certain qu’il y a environ 10 à 15% d’électeurs bretons enclins à voter pour une coalition défendant les causes culturelles et économiques bretonnes.
(4) 
Thomas
2022-03-21 13:27:49
Simple question, mais pourquoi des normands sont porte paroles de l'udb ?
(1) 
François
2022-03-21 13:41:24
Vous avez obtenu quelques avancées
Mais pourquoi avoir refusé la main tendue par le Parti Breton? Ne pouvez-vous pas tous travailler à un objectif commun - réunification, autonomie et vous déchirer ensuite s'il le faut Pour l'Udb, les bretons doivent tous être identiques à eux, avoir les mêmes rêves. Les rêves des socialistes. comme à Naoned. Ne croyez-vous pas que vous allez trop loin? C'est tout de même le peuple entier qui paient vos salaires. Ne faudrait-il pas, dans votre logique, vous rétribuer à la hauteur de votre représentativité ?
(1) 
Fañch ar Vilin
2022-03-21 14:17:44
A François.
J’aimerais connaître concrètement ces "quelques avancées" obtenues par l’UDB.
Tout ce qui a été gagné de significatif en Bretagne a été le résultat de luttes acharnées.
Quant à la « stratégie » d’alliance ou d’entrisme avec les partis franco-parisiens qui s’apparente pour moi ni plus ni moins à de la collaboration, il faudrait être aveugle pour ne pas constater qu’elle est un grave échec pour la Bretagne.
(0) 
Kerbarh
2022-03-21 20:22:41
Les politiciens bretons n’ont pas la gnac. Ils se couchent devant les maîtres parisiens. UDB ne représente rien. Et pourtant je suis certain qu’il y a environ 10 à 15% d’électeurs bretons enclins à voter pour une coalition défendant les causes culturelles et économiques bretonnes.
(0) 
Brocélbreizh
2022-03-21 21:05:43
"Pas plus individualiste que collectiviste, pas plus nationaliste qu'internationaliste, je suis personnaliste."
Ce n'est malheureusement pas de moi mais je conseille humblement à l'UDB de méditer chaque jour cette pensée fédéraliste afin d'ouvrir les champs du possible et de cesser leurs alliances improbables.
Se dire Fédéraliste mais de gauche dans un système ultra-centralisé comme le nôtre relève d'une attitude chronophage.
Si vous aviez seulement la volonté de vous présenter seuls à un premier tour avec votre drapeau...
Quand d'autres forces Bretonnes, plus récentes il est vrai, vont décider de s'unir lors d'un premier tour et que vous demeurerez stoïques devant ce choix, qu'en penseront vos électeurs ?
(2) 
Penn Kaled
2022-03-21 22:46:06
J'apprends par le télégramme que sur la circonscription de Auray l'UDB serait en négociation avec d'autres formations de gauche dont les insoumis tant qu'à faire !!! après tout ce n'est pas pire que Cueff qui lui votera Mélenchon à la présidentielle française ...Heureusement que en Bretagne il a des individus ,des organisations culturelles économiques qui font avancer la cause bretonne car du coté des politiques , hormis le parti breton qui souffre d'un manque d'adhérents ,c'est la bérézina ...
(0) 
François
2022-03-22 00:40:03
Fanch ar Vilm
A Naoned - Basique : au conseil municipal l'udb maintient une présence bretonne que tout nouveau nantais peut constater... Le nom des rues en breton est un de leur acquis même si la maire a accepté en pensant au côté positif pour le tourisme . A la suite de Bretagne Réunie l'Udb a appuyé pour installer le GHD à la mairie. Mais cela ne compense pas la réaction méprisante en particulier de PE Marais, fidèle soutien de la maire opposée à la réunification, en refusant de s'allier au parti breton.
(0) 
Fañch ar Vilin
2022-03-22 09:45:19
François,
Obtenir ces quelques gadgets en près de 60 ans d’existence.
Je sais que les Bretons se contentent souvent de peu mais là, franchement, vous ne trouvez pas qu’il y a un problème ?
(3) 
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.