Le 8 novembre à Morlaix, lancement des rassemblements devant les permanences des députés
Communiqué de presse de Bretagne Réunie

Publié le 9/11/14 16:52 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Communiqué de presse de Bretagne Réunie, Nantes, le 9 novembre 2014

Le premier rassemblement de Bretagne Réunie à 14 h devant la permanence du député Gwenegan Bui a été remarquablement suivi par 500 militants de la Réunification bretonne, dans des conditions exemplaires et de grande dignité.

Cette présence annonce les rassemblements devant les 36 autres permanences des députés des 5 départements bretons, qui auront lieu à partir de 10 h le samedi 15 novembre prochain.

Le député Gwenegan Bui a refusé d'être présent pour recevoir la délégation de Bretagne Réunie, la reportant à plus tard.

Le débat et le vote de la réforme territoriale auront lieu à l'Assemblée nationale les 18, 19 et 20 novembre prochains.

C'est avant cette date que la population bretonne doit montrer à ses députés sa détermination à leur apporter son encouragement pour qu'ils votent la Réunification et un droit d'option réalisable.

En l'absence du député Bui, suppléant de Marylise Lebranchu - elle-même ayant renoncé à ses promesses pour la Réunification et choisi la voie de la fusion des régions Bretagne - Pays de la Loire - c'est le sous-préfet de Morlaix, Philippe Beuzelin, qui nous a reçus.

Celui-ci s'est engagé à transmettre au président de la République le dossier (1) que nous lui avons remis, bien qu'il ait exprimé ses doutes quant au caractère démocratique de l'action de Bretagne Réunie, accusant Bretagne Réunie et les membres de sa délégation (2) de ne pas respecter les institutions de l'État français, et d'inciter au désordre.

Après « Les sans-dents » et « Les illettrés », voici « Une seconde d'effort intellectuel », demandée par le sous-préfet.

Bretagne Réunie constate encore une fois le décalage entre la demande démocratique et l'attitude des représentants de l'État à l'égard de la population, comme il en est encore de trop nombreux élus.

Soyons tous réunis devant les permanences de tous les députés le samedi 15 novembre à 10 h pour les interpeller, ou leur apporter nos encouragements.

Jean-François Le Bihan président de Bretagne Réunie

Notes

(1) Documents joints au dossier remis à l'attention du président de la République :

- Lettre de Bretagne Réunie aux députés des 5 départements bretons ;

- Carte ;

- Projet de loi relatif à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral – 30 octobre 2014 ;

- Amendement article premier / Création d'une région Bretagne / Création d'une région Bretagne et Centre-Pays de la Loire ;

- Amendement / Assouplissement des conditions de changement de région d'un département ;

- Argumentaire pour Nantes et la Loire-Atlantique ;

- Argumentaire économique ;

- PIB et population par département ;

- Sondage BVA - LH2 du 11 juillet 2014 ;

- Liste des sondages ;

- Total des v½ux ;

- Courrier de demande d'entretien à Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, 16 octobre 2014 ;

- Lettre à la Bretagne de Pierrick Massiot, président du Conseil régional de Bretagne.

(2) Composition de la délégation :

- Jean-François Le Bihan, président de Bretagne Réunie ;

- Christian Guillemot, entrepreneur à Vannes, dirigeant d'Ubisoft ;

- Thierry Merret, responsable agricole breton ;

- Christian Derrien, conseiller général du Morbihan, maire de Langonnet ;

- Alan Coraud, ancien maire de La Remaudière (44), gérant d'une entreprise de marketing et de communication ;

- Anne Marhic, responsable du Comité Bretagne Réunie de Quimper-Cornouaille ;

- Gilles Deleaune, patron d'une TPE dans les Côtes-d'Armor ;

- Renan Peron, ouvrier dans l'industrie de cartonnerie dans le Finistère.

Bretagne Réunie

BP 49032

44090 Nantes Cedex 1

(voir le site)

Contacts : bretagne.reunie.contact [at] gmail.com et 06 82 67 19 46

Sur Facebook : (voir le site)

Le Bihan Jean-François

Document PDF communique_bretagne_reunie_morlaix_8_novembre.pdf . Source :
Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1
Vos 3 commentaires
SPERED DIEUB
2014-11-09 21:43:05
Une seconde d'effort intellectuel », demandée par le Sous-préfet.
Il aurait fallu lui demander c'est pour quand les goulags en Bretagne ???
Quand au désordre la manifestation de Nantes a été exemplaire malgré l'affluence importante
(0) 
Yves-Alain LE GOFF
2014-11-09 23:25:51
La preuve du mépris de Paris, via le sous-préfet de Morlaix, pour les revendications bretonnes voire pour les Bretons tout court !
(0) 
M.Prigent
2014-11-11 03:28:45
Entendre Mr Le Sous-Préfet "...exprimer ses doutes quant au caractère démocratique de l'action de Bretagne Réunie,..." relève de l'humour (Corrézien ?) venant du représentant d'un pays classé parmi les dernières démocraties européennes.
D'ailleurs, Sarkozy, qui organise son retour en politique à grand coup de meeting a bien fait comprendre dans ses discours que la démocratie est une valeur secondaire de LA République.
Tout comme Chirac qui, malgré moultes rappels réussit à esquiver une réunion des dirigeants européens à Varsovie devant statuer sur les contraintes démocratiques imputables à ses pays membres.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.